bmc.constans@free.fr

ENTREZ LIBRES

Publié le par BMC

La Maja desnuda

La Maja vestida

Francisco de Goya y Lucientes (1746 - 1828 ) est un artiste qui se veut le témoin de son temps. Il sera entre autre un très grand portraitiste.
Vous n’êtes peut-être pas sans savoir que vers 1793 Francesco de Goya avait été victime d’une maladie qui l’avait rendu sourd, ce qui bien entendu n’empêche pas de peindre. Sa vie à été très difficile, j’aurais sans doute l’occasion d’y revenir dans un prochain article.i

 

Musée d'Agen


Goya n’abordera jamais les sujets faciles. Des désastres de la guerre, aux Caprices en passant par la corrida telle qu’elle était pratiquée à son époque, c’est-à-dire, sans aucun règlement, tout le monde y participait, c’était une boucherie sans nom. Rien à voir avec la corrida d’aujourd’hui. Voir sur ce blog ses gravures sur le sujet (Goya - Tauromachie)
On peut comprendre que dans le contexte de l’époque représenter une femme nue, sans le moindre artifice est considéré comme impudique, l’inquisition qui a encore pignon sur rue ne va pas tarder à “ s’intéresser ” au maître qui, grâce à ses relations, s’en tirera sans trop de problèmes.
Concernant “Les Maja” la date de réalisation des œuvres reste contestée, probablement entre 1790 et 1800. Si la date de création est contestée, le modèle fait débat; s’agissait-il, comme cela a été souvent dit de la Duchesse d’Albe ? Le tableau était d’abord connu sous le nom de “La Gitane”, on a dit aussi qu’une certaine Pepita Tudo en aurait été le modèle.
Je préfère laisser les historiens de l’Art à leur bataille et revenir au tableau proprement dit. Une première chose saute aux yeux, sa dimension (La même pour les deux toiles)
Il semblerait que la Maja Vestida aurait servit de “couvercle” se superposant à la Maja Desnuda protégeant ainsi sa pudeur.
Vous vous souvenez peut-être que ce procédé aurait été utilisé plus tard pour l’origine du monde de Courbet, une première fois recouverte d’un paysage. Par la suite c’est Jacques Lacan et Sylvia Bataille qui demanderont à André Masson de créer une peinture surréaliste servant à la recouvrir. Voir sur ce blog (Courbet - L’Origine du Monde). Depuis son entrée au Musée d’Orsay l’Origine du Monde est visible à tous les regards sans limitation d’âge et sans couvercle.
Lorsqu’il peint la Maja Desnuda Goya peint une vraie femme sans artifices. Jusque là les artistes trouvaient un prétexte mythologique ou autre pour y inclure un modèle.
En 1930 un timbre-poste représentant la Maja Desnuda fut édité: c’était la première fois qu’une femme nue figurait sur un timbre, ce fut un scandale.

 


Toutes les enveloppes sur lesquelles figurait ce timbre et destinées aux Etats-Unis furent systématiquement retournées à leur expéditeur.
De nos jours la Maja Desnuda ne fait plus rougir personne. Autre temps, autre mœurs !

 

A voir sur ve blog:

 

Goya tauromachie

 

tRADUCTION DANS TOUTES LES LANGUES

Hébergé par Overblog