bmc.constans@free.fr

ENTREZ LIBRES

Publié le par BMC
Publié dans : #B.M.C.
 
Vladimir Velikovic
 
 
bmc,art maniac,art-maniac,art maniac le blog de bmc,vladimir vevlikovic,velicovic,alchimie,
 
Peut-être, son nom vous est-il inconnu. Vladimir Velikovic fait partie de ces peintres souvent ignorés du grand public. Pourtant c’est à mon avis un des plus grands.
Il est né en 1935 en Yougoslavie, qui à cette époque était encore sous régime communiste.
 
bmc,art maniac,art-maniac,art maniac le blog de bmc,vladimir vevlikovic,velicovic,alchimie,

Études d’architecture - diplômé de l’école de Belgrade - Il décide finalement de se consacrer totalement à la peinture.

 Dans les années soixante, il s’installe à Paris, qui est encore pour quelque temps la capitale mondiale des arts.


 
bmc,art maniac,art-maniac,art maniac le blog de bmc,vladimir vevlikovic,velicovic,alchimie,

Comme beaucoup d’artistes de sa génération, il a été très marqué par la seconde guerre mondiale.
Sa peinture lorsqu’elle ne représente pas les horreurs de la guerre nous montre la tragédie humaine, le mal de vivre.


 
bmc,art maniac,art-maniac,art maniac le blog de bmc,vladimir vevlikovic,velicovic,alchimie,

Les couleurs qu’il utilise sont celles de l’alchimie. Dans son œuvre, pour ne pas dire “grand œuvre”, le noir domine.
 
Le corbeau apparaît très souvent dans son travail, tel le corbeau alchimique, allégorie de la prima materia.

En alchimie, le blanc (le cygne) est l’étape suivante, qui représente la purification de la matière. Enfin le rouge symbole alchimique de la chrysopées  (ou : pierre philosophale) figure la transmutation de la matière première en pierre des sages.
 
bmc,art maniac,art-maniac,art maniac le blog de bmc,vladimir vevlikovic,velicovic,alchimie,
 
Chez Velikovic, le rouge représente soit le sang, soit le feu.
Le sang figure la vie, ou lorsqu’il s’écoule, la perte de la vie.
Le feu est par essence image de purification et de transmutation.

Ces trois couleurs (noir, blanc, rouge) domineront dans presque toutes ses œuvres, parfois tempérées de brun, couleur de terre.

Rassurez-vous, cet article n’est pas consacré, comme vous pourriez le penser à l’alchimie. J’ajouterai simplement que le chien, qui revient de façon récurrente dans son œuvre, est aussi un symbole alchimique. On le retrouve dans de nombreuses demeures philosophales (lire Fulcanelli)
 
 
bmc,art maniac,art-maniac,art maniac le blog de bmc,vladimir vevlikovic,velicovic,alchimie,
 
Je ne pense pas que toutes ces analogies avec l’alchimie soient voulues, mais comme il s’agit là, à mon avis, de coïncidences exagérées, je voulais  simplement vous les faire remarquer.
 
bmc,art maniac,art-maniac,art maniac le blog de bmc,vladimir vevlikovic,velicovic,alchimie,
 
Velikovic et Francis Bacon, sans s’être concertés, vont l’un comme l’autre s’intéresser aux photos dEdwars Myubridge. Vous connaissez certainement ces photos où l’on voit sur une suite de clichés la décomposition du mouvement d’un homme ou d’un animal en mouvement (comme dans une lanterne magique).
 
Velikovic est maintenant professeur à l’École National Supérieure des Beaux Arts de Paris.
Il a été élu sous la coupole à l’Académie des Beaux-Arts. Ce qui, malgré tout, n’enlève rien à sa valeur de peintre…


bmc,art maniac,art-maniac,art maniac le blog de bmc,vladimir vevlikovic,velicovic,alchimie,


bmc,art maniac,art-maniac,art maniac le blog de bmc,vladimir vevlikovic,velicovic,alchimie,


bmc,art maniac,art-maniac,art maniac le blog de bmc,vladimir vevlikovic,velicovic,alchimie,


bmc,art maniac,art-maniac,art maniac le blog de bmc,vladimir vevlikovic,velicovic,alchimie,



bmc,art maniac,art-maniac,art maniac le blog de bmc,vladimir vevlikovic,velicovic,alchimie,



bmc,art maniac,art-maniac,art maniac le blog de bmc,vladimir vevlikovic,velicovic,alchimie,



bmc,art maniac,art-maniac,art maniac le blog de bmc,vladimir vevlikovic,velicovic,alchimie,



bmc,art maniac,art-maniac,art maniac le blog de bmc,vladimir vevlikovic,velicovic,alchimie,



bmc,art maniac,art-maniac,art maniac le blog de bmc,vladimir vevlikovic,velicovic,alchimie,



bmc,art maniac,art-maniac,art maniac le blog de bmc,vladimir vevlikovic,velicovic,alchimie,



bmc,art maniac,art-maniac,art maniac le blog de bmc,vladimir vevlikovic,velicovic,alchimie,



bmc,art maniac,art-maniac,art maniac le blog de bmc,vladimir vevlikovic,velicovic,alchimie,



bmc,art maniac,art-maniac,art maniac le blog de bmc,vladimir vevlikovic,velicovic,alchimie,



bmc,art maniac,art-maniac,art maniac le blog de bmc,vladimir vevlikovic,velicovic,alchimie,



bmc,art maniac,art-maniac,art maniac le blog de bmc,vladimir vevlikovic,velicovic,alchimie,



bmc,art maniac,art-maniac,art maniac le blog de bmc,vladimir vevlikovic,velicovic,alchimie,



bmc,art maniac,art-maniac,art maniac le blog de bmc,vladimir vevlikovic,velicovic,alchimie,
Vladimir Velikovic




*******






 
Publié le par Dorine
Publié dans : #Guest Stars

 Aujourd'hui, je laisse la parole à Dorine, qui est forestière et militante syndicale à l'OFFICE NATIONAL DES FORÊTS, en précisant seulement que la pétition dont il est question peut être signée après le 13 Novembre.

Photo Richard Kriegel
 
Bonjour,
 
Je suis  Secrétaire Générale Adjointe d’un petit syndicat, le SNUPFEN Solidaires (Syndicat National Unifié des Personnels de la Forêt et de l’Espace Naturel). C’est le syndicat le plus représentatif de l’Office National des Forêts (900 adhérents sur moins de 7000 personnels). C’est un syndicat avec une longue expérience (plus de 40 ans) de la forêt et de l’espace naturel.

Quelques actions (parmi d’autres) du SNUPFEN :

- Au début des années 80, lors du problème des pluies acides, alors que la direction de l’ONF avait décidé de l’ignorer, nous avons alerté l’opinion publique et réussi à nous faire entendre.

-  Au début des années 90, nous avons proposé, en en connaissant les risques et les limites, le bois en tant que source d’énergie. La direction de l’ONF se précipite maintenant, avec 10 années de retard dans cette voie, de manière anarchique.

Le SNUPFEN tire maintenant la sonnette d’alarme face à un train de mesures qui met en péril la gestion durable des forêts publiques françaises.
 
NON AU DEMANTÈLEMENT DE
 L'OFFICE NATIONAL DES FORÊTS !
 
A travers la Révision Générale des Politiques Publiques (RGPP), le gouvernement actuel entreprend de démanteler les services publics pour les conduire vers la privatisation. La Poste est la dernière victime en date de cette politique. Sa transformation en société anonyme est en effet programmée pour début 2009.

L'Office National des Forêts (ONF) est la prochaine proie visée. L'ONF est un Etablissement Public chargé d'assurer la gestion durable des forêts qui appartiennent à l'Etat et aux collectivités locales.

Le Directeur Général de cet Etablissement a révélé le 25 septembre 2008 un plan de restructuration visant à faire suivre à l'ONF le même chemin que La Poste. Il prévoit ainsi des suppressions massives d'emplois alors qu'en l'espace de vingt ans, l'ONF a déjà perdu le tiers de ses effectifs ! Il prévoit également des fermetures de services de proximité, la suppression de 11 agences départementales, d’une direction territoriale et la délocalisation du Siège de Paris à Compiègne.

 
Pour répondre aux exigences de l’Etat, il est prévu une augmentation sans fin des récoltes de bois pour permettre de verser des dividendes au futur   “Etat-actionnaire” sans souci de la gestion durable des forêts.
C’est donc bien le démantèlement de l’Etablissement Public et sa transformation en opérateur privé qui est au bout de cette logique !
Une gestion forestière durable ne pourra être menée que par un service public doté de moyens humains suffisants et libéré des contraintes du marché du bois !
En hypothéquant ainsi l’avenir de nos forêts, c’est le futur de nos enfants qui est bradé .
Nous sollicitons votre soutien pour que demain, vos enfants puissent bénéficier d’une forêt qui joue pleinement sont rôle environnemental et demeure un lieu récréatif.

 
Il faut ensemble dire non à cette hypothèque sur le futur en revendiquant un grand service public pour la forêt et les milieux naturels !
Pétition en ligne sur notre site
SNUPFEN




 
Le site de la pétition: ICI



Merci d'avoir bien voulu prendre le temps de lire cet article


***
 

 

 

Publié le par BMC
Publié dans : #B.M.C.

 

Un peu de tout pris au hasard dans mes articles,

 ou dans ma tête.
 
L’artiste est un rêveur. Son monde commence là où finit celui du matérialiste mais il n’obéit pas aux mêmes lois. Pour ces raisons, le peintre passe souvent pour un anarchiste. Il est presque toujours incompris et, comme le disait Georges Braque : “tout juste accepté”.
 
*
Le monde cherche le sens des choses. L’artiste cerne l’essence des choses.
En cherchant le sens, on ne trouve que la manifestation. En trouvant l’essence, on trouve la cause.
 
*
L'art moderne est né en Europe à une époque où le monde était en guerre, il est issu de la douleur.
 

 
La plupart des grands chefs-d'œuvre picturaux sont des hymnes à la souffrance. De Goya à Picasso, de Egon Schiele à Francis Bacon. La souffrance est partout sous-jacente.  Dans l'art moderne et contemporain, elle ressort en filigrane, même parfois dans des œuvres abstraites, je pense en particulier à Rothko.
 
*
 
Comme le chercheur en initiation, l’artiste doit être en perpétuel mouvement. S’il s’arrête un instant, s’il pense avoir trouvé, s’il n’est plus dans le mouvement, c’est comme s’il était mort. En Art comme ailleurs, malheur à ceux qui détiennent la Vérité car la VERITE n’est pas du domaine de l’humain.
 
*
Pourquoi la peinture intéresse-t-elle si peu de monde ? Pourquoi n’en parle-t-on presque pas à la télévision ? Pourquoi ne l’enseigne-t-on pas (ou si peu, ou si mal) dans les écoles ?
*
On a dit que l’Art actuel était né le jour où la notion de laideur avait été introduite en peinture.
Au risque de choquer certains, je dirai que si la laideur a sa place dans le monde de l’Art, c’est que les lois qui le régissent ne connaissent ni la raison, ni la morale.
*
Créer une œuvre d’art c'est accomplir un acte magique. Son but est de capter des énergies immatérielles pour les focaliser au plan du manifesté.
 
*
“Un enfant de cinq ans pourrait le faire” - Combien de fois ai-je entendu cette phrase! - Comme si la difficulté technique était une fin en soi … La spontanéité n’exclut nullement la méditation et l’apprentissage. C’est d’ailleurs très probablement une certaine libération de l’Art qui a fait croire à sa décadence.
 
 
Bmc,art maniac,,peinture,sculpture,musique,art,photo,dessin, peinture,culture,blog,over-blog,lepeintre bmc, bmc,blog,images,pastel,gravures,un peu de tout,picasso,dubuffet,hundertwasser,musée, art moderne,peinture contemporaine,tibet libre,free tibet,alchimee,art abstrait,art informel,art maniac le blog de bmc,séraphine, séraphine louis,ron mueck,jean dubuffet,otto dix,brancusi,peinture en couple,victor brauner,georges braque,james ensor,rothko,niki de saint phalle, pollock,monet, la joconde,paul rebeyrolle,basquiat,miro,durer,culture,
 
Gérard Gasiorowski
 
 
L’artiste n’étant qu’un être humain n’est jamais qu’un “singe savant”: aussi l’œuvre accomplie ne vient-elle pas de lui. Le peintre n’est rien d’autre que l’outil qui EST AGI. Il s’efface derrière son œuvre. Et, en aucun cas, l’outil ne peut se prévaloir de l’origine de la création. Aussi le véritable artiste connaît-il l’humilité. C’est d’ailleurs souvent à ce signe qu’il se reconnaît…
 
*
Vous êtes-vous déjà posé la question de savoir pourquoi, à un certain moment, l’artiste considère son œuvre comme terminée  ? À ce moment, il n’y a aucun élément d’ordre rationnel. Ce qui fait que le peintre décide d’en rester là, c’est simplement par une sorte de “perception extra-sensorielle”, qu’il cultive depuis toujours, qu’il va savoir si le tableau est “habité”. S’ il émane de son œuvre “quelque chose” qui serait d’origine surnaturelle. Le tableau est un piège. Et tant qu’il ne s’est pas refermé sur sa proie, il n’est pas terminé.
Les Égyptiens parlaient du “divin dedans des choses”
 
Bmc,art maniac,,peinture,sculpture,musique,art,photo,dessin, peinture,culture,blog,over-blog,lepeintre bmc, bmc,blog,images,pastel,gravures,un peu de tout,picasso,dubuffet,hundertwasser,musée, art moderne,peinture contemporaine,tibet libre,free tibet,alchimee,art abstrait,art informel,art maniac le blog de bmc,séraphine, séraphine louis,ron mueck,jean dubuffet,otto dix,brancusi,peinture en couple,victor brauner,georges braque,james ensor,rothko,niki de saint phalle, pollock,monet, la joconde,paul rebeyrolle,basquiat,miro,durer,culture,
 
Fra Angelico
 
 
La création  a un certain rapport avec la méditation : lorsqu’on peint le temps disparaît, on oublie tout, peut-être devient-on un peu autiste. C'est sans doute dans ces moments que survient ce que d'aucuns appellent d'une manière très pompeuse “l'inspiration”.
Lorsque je peins, j'ai tendance à penser "ça peint". Ce n'est pas moi qui fais, ce sont les choses qui arrivent.
 
*
Peut-être vais-je vous sembler bizarre, mais j’ai toujours eu un peu honte d’être peintre. Si je reviens de chez le marchand de couleurs avec une toile ou même un simple rouleau de papier sous le bras, j’ai l’impression que tout le monde me regarde et va me montrer au doigt : “Tu as vu, c’est un artiste…”
 
*
Je n’aime pas parler d’art majeur et d’art mineur. Pourtant, il faut bien faire une différence entre l’art et la décoration (n’en déplaise à certains). Avec la venue du design, les créateurs ont fait preuve de beaucoup d’imagination. Ils ont créé de superbes objets. Mais aucun fauteuil – fut-il dessiné par Charles Eames – ne provoquera en vous l’émotion ressentie devant un Vermeer ou un Monet.
 

 
Jan Vermeer de Delft
 
 
Le peintre, comme le photographe, le sculpteur, le chorégraphe, ont la chance de pouvoir s’adresser  dans une langue qui n’est pas la leur à des observateurs qui en parlent souvent une autre. L’art est un “dialecte” universel. Il en est de même pour les mathématiques.
 
*
Chacun doit s’exprimer avec ses moyens. Si la peinture n’exprime pas une idée, elle devient un vulgaire panneau décoratif, qui fera très joli dans une salle de séjour. Ce n’est pas avec ce genre de chose que l’on risque de se remettre en question.
 
*
C’est souvent l’homme révolté qu’est généralement  l’artiste qui, par son travail de création, va nous aider à prendre conscience de notre condition d’homme, et des devoirs liés à celle-ci. Mais pour ça, encore faut-il savoir décoder l’œuvre.
 
*
 
Pour moi la sculpture est un art qui convient particulièrement aux femmes. (Que l’on ne m’accuse pas ici de machisme). L’homme, plus rêveur, sera capable de créer en deux dimensions un monde qui en a trois. Pour cela il devra tricher, et ne s’en privera pas. La femme sans doute plus réaliste, plus proche de la matière, va créer en modelant de la terre, de ses mains, ainsi  va naître, pourrait-on dire, un homuncule.
 
*
À propos d’Andy Warhol :
 
Comme tout ce qui découle de la mode d’une époque, sa peinture vieillit  mal. Warhol s’étant tellement identifié à une certaine génération, il en devient maintenant la victime. Désolé de le dire, je trouve que son œuvre a, déjà, mal vécu l’épreuve du temps (celle de Jeff Koons est en bonne voie pour lui succéder).
 
*
 
Quel est le peintre qui n’a jamais pensé à voir certaines de ses peintures transformées en sculptures. Même Bacon souhaitait le faire.
Seulement voilà, la réalisation n’est pas facile, pour beaucoup par manque d'argent.
 
*
Vous qui faites de la peinture, attention, il arrive que l’on se retrouve victime de sa création. Il n’y a pas que Paracelse qui était poursuivi par les incubes et les succubes ! Combien sont mort fous !

 



Vincent Van Gogh
 
 
À quand des amateurs qui achèteront une œuvre sur un coup de cœur ? Ça existe, mais c’est de plus en plus rare. Vincent Van Gogh a vendu un seul tableau durant toute sa vie, “Les vignes rouges”, celui qui le lui a acheté était un véritable amateur, il n’a pas consulté la cote (il ne risquait pas), il l’a acheté parce qu’il l’aimait.
 
  *
 
Faites l’expérience suivante : montrez à un néophyte  le tableau de Pollock n°5. Demandez-lui ce qu’il en pense ?
Ensuite annoncez-lui le prix auquel il s’est vendu : 140 millions de dollars soit : 97 902 097.90 €* , pour ceux qui n’auraient toujours pas compris, je précise : 642 195 664.33 Frs*. Et alors vous verrez son attitude changer, peut-être même finira-t-il par trouver quelque intérêt à l’œuvre en question.

* Cours au 5/11/08
*
En tout cas il ne fait aucun doute que la peinture a eu une origine figurative et narrative. Il est bien difficile pour nous d’imaginer l’homme de Tautavel traçant des triangles, des rectangles de différentes couleurs dans le seul but de décorer son environnement.
Encore que tout n’a pas  été découvert…
 
*
 
Je me suis toujours posé la question de savoir pourquoi on parle toujours d’art sacré, alors même que la nature de l’art  est bien le sacré. Au sens philosophique du terme, sacré ne veut pas dire religieux; je crois qu’il y a là une certaine confusion. Dans l’art profane, il y a indéniablement une notion de sacré, donc il n’y a pas d’art profane.
 
*
Je n’ai rien contre la photographie qui est un art à part entière. Mais ce que je ne comprends pas c’est que l’on puisse comparer photo et peinture. Opposer Rembrandt et Bill Brandt est parfaitement ridicule (j’ai pris Rembrandt pour la rime).
 
Bmc,art maniac,,peinture,sculpture,musique,art,photo,dessin, peinture,culture,blog,over-blog,lepeintre bmc, bmc,blog,images,pastel,gravures,un peu de tout,picasso,dubuffet,hundertwasser,musée, art moderne,peinture contemporaine,tibet libre,free tibet,alchimee,art abstrait,art informel,art maniac le blog de bmc,séraphine, séraphine louis,ron mueck,jean dubuffet,otto dix,brancusi,peinture en couple,victor brauner,georges braque,james ensor,rothko,niki de saint phalle, pollock,monet, la joconde,paul rebeyrolle,basquiat,miro,durer,culture,
 
Art Aztèque
 
 
Si l’origine de l’art fut en occident religieux ou superstitieux, il en est de même dans presque toutes les cultures. Que ce soit l’Égypte, l’Orient, ou les civilisations précolombiennes.
C’est bien la preuve que l’art est  lié au spirituel.

 
*
Avec Cézanne, Monet, Van Gogh, va naître une révolution dont ils seront les trois piliers. Tout va être brutalement remis en question. Le tableau n’est plus sensé être une représentation fidèle de la réalité. À partir de maintenant le peintre va donner libre cours à ses états d’âme sans contraintes ni retenue. La notion d’intellectualisme n’est plus absente de la peinture, comme elle le fut à l’époque du classicisme. 
 
 
Bmc,art maniac,,peinture,sculpture,musique,art,photo,dessin, peinture,culture,blog,over-blog,lepeintre bmc, bmc,blog,images,pastel,gravures,un peu de tout,picasso,dubuffet,hundertwasser,musée, art moderne,peinture contemporaine,tibet libre,free tibet,alchimee,art abstrait,art informel,art maniac le blog de bmc,séraphine, séraphine louis,ron mueck,jean dubuffet,otto dix,brancusi,peinture en couple,victor brauner,georges braque,james ensor,rothko,niki de saint phalle, pollock,monet, la joconde,paul rebeyrolle,basquiat,miro,durer,culture,
 
Claude Monet
 
 
Je ne suis probablement pas le seul à penser que les deux peintres qui ont dominé la fin du XX ème siècle sont Picasso et Bacon.
 
*
Si Léonard avait demandé à Mona Lisa de se tourner vers la droite ça n’aurait pas été si mal non plus.

 
Bmc,art maniac,,peinture,sculpture,musique,art,photo,dessin, peinture,culture,blog,over-blog,lepeintre bmc, bmc,blog,images,pastel,gravures,un peu de tout,picasso,dubuffet,hundertwasser,musée, art moderne,peinture contemporaine,tibet libre,free tibet,alchimee,art abstrait,art informel,art maniac le blog de bmc,séraphine, séraphine louis,ron mueck,jean dubuffet,otto dix,brancusi,peinture en couple,victor brauner,georges braque,james ensor,rothko,niki de saint phalle, pollock,monet, la joconde,paul rebeyrolle,basquiat,miro,durer,culture,                                                             


“Pourquoi les peintres de toutes les époques s’obstinent-ils à peindre Adam et Ève avec un nombril ?”
*
Sur cette planète où tout semble voué à la destruction, comment un artiste, qui par nature est quelqu'un doué de sensibilité, pourrait-il recréer un monde idyllique, où ne régneraient que la paix et le bonheur. Bien rares sont ceux qui ont réussi cet exploit, Bonnard sans doute, Renoir et quelques autres, on les compte sur les doigts de la main.
 
*
J'ai toujours eu une très grande admiration pour ceux que l'on appelait autrefois "les marchands d'art", qui avaient l'amour de leur métier, qui le faisaient souvent plus par passion que par  goût de l'argent. Où sont-ils donc aujourd’hui ?

 
*
 
Toute sa vie Rebeyrolle va se révolter contre l’injustice et l’intolérance ; il sera toujours pour moi, avec Picasso et Bacon un des meilleurs peintres de cette fin de siècle.  Malheureusement très peu connu du grand public.
 
*
Avant même de savoir écrire, l’homme a commencé par dessiner, c’est encore ce que font naturellement  les enfants.
À noter que les enfants font toujours des dessins figuratifs, même si parfois ils ont une apparence abstraite. Si vous ne me croyez pas, demandez au jeune prodige, il aura toujours une histoire à vous conter et bien heureux s’il ne vous prend pas pour un imbécile qui n’a pas  su déchiffrer son œuvre tachiste.
*
Ma série de peintures Les hommaginaires” est dédiée à tous ceux qui ont souffert et qui ont su transcender cette souffrance par leur art ou leurs recherches, qu’elles fussent spirituelles, artistiques, littéraires, scientifiques ou autres… La souffrance est parfois un révélateur !   
 
*
À l’origine, l’Art a une fonction magique. L’homme des cavernes dessine à même le rocher avec du sang et de la terre la représentation de l’animal dont il prend ainsi possession de l’âme. Il ne chasse pas, il “traque”. C’est un peu la démarche des “graffitistes” d’aujourd’hui (ou si vous préférez des tagueurs).

 
*
Que reste-t-il aujourd’hui des civilisations disparues (égyptienne, assyrienne, précolombienne ou autres) si ce n’est précisément leur Art ? Et que saurions-nous d’elles sans cela ?
 
*
Que fait le peintre de la réalité qui veut dessiner un chemin ? Il sait très bien que les deux côtés sont parallèles. Si, comme le lui dicte sa raison, il trace deux lignes parallèles, il trace ainsi le plan du chemin. En revanche, s’il trace deux lignes obliques fuyant vers un même point sur la ligne d’horizon, cela ressemble à un chemin. D’où nous tirons la conclusion que le peintre de la réalité est un tricheur. Si nous comparons le plan du chemin à son dessin, nous constatons que le dessin FAUX ressemble plus à la réalité que le plan JUSTE… La morale de cette histoire est que l’Art n’a rien à voir avec la raison et le rationalisme, qui furent de tout temps ses pires ennemis.

 
*
 
Face à une œuvre d’Art moderne, le spectateur a souvent l’impression qu’il va être mystifié, floué. Si nous voulons y avoir accès, il va falloir laisser parler en nous notre intuition, qui sait beaucoup de choses que notre raison ne sait pas que nous savons… Il ne faudra pas résonner en termes de logique, genre :“Qu’est-ce que ça représente ?” Rechercher un sens concret, une référence avec le réel, ne sert qu’à rassurer celui qui a la faiblesse de croire que la matière est la seule réalité.
 
 
*
 
(Je ne sais pas si vous avez lu “Le désert des tartares” de Dino Buzzati, sinon faites-le !) …
 
Du haut de mon atelier transformé en forteresse, j’attends  “l'ennemi” galeriste, qui viendra ou pas… Mais la vue sur ce désert ne m’empêchera pas de continuer mon œuvre, bien au contraire.
*
En occident, la pensée est toujours liée au corps, il est donc très difficile d’imaginer un esprit hors du corps physique. Chez nous on localise la pensée au niveau du cerveau, en orient le plus souvent c’est au niveau du cœur qu’elle se situe. Pourquoi la pensée serait-elle inséparable d’un organe ? On peut se poser la question.
 
*
Comment vivre confortablement dans un monde où le premier novembre, on rentre les géraniums et les SDF !!! 
*
Il faut bien se rendre à l'évidence, les images que l'on nous donne du monde, que ce soit à la télévision ou au cinéma, ont une charge négative à laquelle un artiste ne peut pas être insensible.
 
*
Lorsque par un hasard extraordinaire je décroche le téléphone (c’est très rare) et que le correspondant s’est trompé de numéro, je réponds : “Non, non, c’est une erreur, moi je n’ai pas le téléphone”, généralement j’ai droit à des excuses.
*
Comme cela a été bien souvent dit, le symbole était, à l’origine, un objet cassé en deux parties. On faisait coïncider les fragments en signe de reconnaissance. Le symbole tient à la fois du manifesté et du non manifesté, du fini et de l’infini.
Son essence est matérielle et spirituelle. Il a une face dans le visible et une autre dans l’invisible. C’est en réunissant les fragments matériel et spirituel que nous faisons vivre les symboles et franchissons ainsi la porte qui nous mène d’un plan à un autre.
 
Bmc,art maniac,,peinture,sculpture,musique,art,photo,dessin, peinture,culture,blog,over-blog,lepeintre bmc, bmc,blog,images,pastel,gravures,un peu de tout,picasso,dubuffet,hundertwasser,musée, art moderne,peinture contemporaine,tibet libre,free tibet,alchimee,art abstrait,art informel,art maniac le blog de bmc,séraphine, séraphine louis,ron mueck,jean dubuffet,otto dix,brancusi,peinture en couple,victor brauner,georges braque,james ensor,rothko,niki de saint phalle, pollock,monet, la joconde,paul rebeyrolle,basquiat,miro,durer,culture,
Albrecht Dürer
 
 
À une époque où l’intellectualisme, le rationalisme règnent en maîtres dans un monde qui voue un culte à la matière, il n’est pas de mise de parler de surnaturel  que l’on a tôt-fait d’assimiler à un occultisme de bas étage, venu tout droit du bocage normand.
 
*
Dans les quartiers pauvres la glace fond moins vite.
 
*
Sans doute, le monde est-il, comme nous, fait de contradictions, d’arbres en fleurs arrosés de pluies acides…
Combien de temps cela durera-t-il ?
 
*
 Avant il y avait de grands espaces, maintenant il y a des grandes surfaces.  
*
Ce n’est pas parce que mon environnement est superbe que je dois ignorer ce qui se passe à côté.
À côté – ou presque – c’est la guerre. Ce sont ici des attentats, là des otages qu’on égorge, ailleurs des enfants qu’on viole …
Bien sûr, il y a la solution qui consiste à ne rien voir, ne rien entendre. C’est sans doute la plus hypocrite mais aussi la plus courante.
 
*
Pourtant avec l’âge, on devrait être moins con (soit, on perd des neurones, mais quand même…). Après tout, “je ne suis pas plus bête qu’un autre” (quel autre ?)
*
“Tu verras quand tu auras mon âge”…
Maintenant que j’ai ton âge, je vois bien : y a rien à voir.
 
*
Je sais, si la science n’avait pas existé, tu n’aurais pas ton ordi, ton auto, ta machine à laver, tous ces beaux joujoux qui ne sont jamais que les hochets de l’humanité.
Si la science n’avait pas existé, il n’y aurait pas eu non plus Hiroshima, Nagasaki, Tchernobyl.


 
Bmc,art maniac,,peinture,sculpture,musique,art,photo,dessin, peinture,culture,blog,over-blog,lepeintre bmc, bmc,blog,images,pastel,gravures,un peu de tout,picasso,dubuffet,hundertwasser,musée, art moderne,peinture contemporaine,tibet libre,free tibet,alchimee,art abstrait,art informel,art maniac le blog de bmc,séraphine, séraphine louis,ron mueck,jean dubuffet,otto dix,brancusi,peinture en couple,victor brauner,georges braque,james ensor,rothko,niki de saint phalle, pollock,monet, la joconde,paul rebeyrolle,basquiat,miro,durer,culture,
 
Vladimir Vélickovic
 
 
Sans la science, les diplodocus auraient peut-être pris le pouvoir – peut-être n’existerions-nous pas … Et alors (comme dirait ma Muse) y en a que ça gêne ?
*
On peut se poser des questions sur tout; on peut les poser aux autres. On peut faire semblant d’y répondre.

Longtemps, je me suis demandé : “combien y a-t-il de fourmis dans le monde ?” Mais qui peut répondre. Le temps (encore lui) de formuler une réponse et elle est déjà erronée. Voilà une vraie question, car il n’y a pas de réponse possible. Je suis comme le Petit Prince : seules les questions sans réponse m’intéressent.
*
Il me plait à penser que la vérité est ailleurs. Le monde est illusion. Nous sommes dans un rêve permanent.
 
*
Je crois, comme l’enseignent certaines traditions plusieurs fois millénaires, que le monde de la réalité profonde n’est pas celui que nous connaissons (le monde de la réalité relative) ou croyons connaître.
La méditation est sans doute la porte qui y mène.

 
*
Tout à l’ego !

Pour méditer, il suffit de faire le vide en soi : l’ego disparaît.
Y a plus qu’à tirer la chasse.

 
 *
Il avait acheté une voiture rouge, parce qu’il aimait la vitesse.
 
*
Entretiens le feu, entretiens la Lumière, ne deviens pas poussière avant la mort
 
*
J’en connais qui mesurent le temps et qui pèsent l’espace.

 
*
Bmc,art maniac,,peinture,sculpture,musique,art,photo,dessin, peinture,culture,blog,over-blog,lepeintre bmc, bmc,blog,images,pastel,gravures,un peu de tout,picasso,dubuffet,hundertwasser,musée, art moderne,peinture contemporaine,tibet libre,free tibet,alchimee,art abstrait,art informel,art maniac le blog de bmc,séraphine, séraphine louis,ron mueck,jean dubuffet,otto dix,brancusi,peinture en couple,victor brauner,georges braque,james ensor,rothko,niki de saint phalle, pollock,monet, la joconde,paul rebeyrolle,basquiat,miro,durer,culture,
 
BMC De la série "Mes Naissances”  TM - 119 x 142 cm.
 
 
Je vous ai déjà parlé de "mes" naissances, et de l'influence qu'elles ont pu avoir sur mon travail. Vous avez sans doute remarqué que j'en parle au pluriel, tout simplement, parce qu'à chaque nouvelle peinture de naissance, je la revis de nouveau (faute de mieux, ce sont mes stigmates, à moi). Rassurez-vous, ce n'est plus aussi douloureux que la première fois.
On a, je crois, trop tendance à penser que la mère est la  seule à souffrir. N’oubliez pas l’enfant. Merci pour lui.

 
*
A propos de la guerre d'Algérie.
 

Bmc,art maniac,,peinture,sculpture,musique,art,photo,dessin, peinture,culture,blog,over-blog,lepeintre bmc, bmc,blog,images,pastel,gravures,un peu de tout,picasso,dubuffet,hundertwasser,musée, art moderne,peinture contemporaine,tibet libre,free tibet,alchimee,art abstrait,art informel,art maniac le blog de bmc,séraphine, séraphine louis,ron mueck,jean dubuffet,otto dix,brancusi,peinture en couple,victor brauner,georges braque,james ensor,rothko,niki de saint phalle, pollock,monet, la joconde,paul rebeyrolle,basquiat,miro,durer,culture,
 
BMC De la série "Algérie Galerie Française” TM 118 x 142 cm.
 
 
À tous les ex-jeunes qui l'ont faite, voici ce que j'aimerais dire: Durant plus de deux ans, vous avez été les otages de la France, elle seule est responsable de vos actes. Tant pis pour son Karma!!!
 
*
Beaucoup de jeunes, qui à l'époque avaient à peine vingt ans, quand ils n'ont pas perdu la vie, ont perdu vingt-sept, ou vingt-huit mois de leur existence. Et ce n'est pas la ridicule pension qui leur est attribuée aujourd'hui qui pourrait être une quelconque compensation. Les "grands" de ce monde ont vite fait de se donner bonne conscience.


 
La mort

 
 
Bmc,art maniac,,peinture,sculpture,musique,art,photo,dessin, peinture,culture,blog,over-blog,lepeintre bmc, bmc,blog,images,pastel,gravures,un peu de tout,picasso,dubuffet,hundertwasser,musée, art moderne,peinture contemporaine,tibet libre,free tibet,alchimee,art abstrait,art informel,art maniac le blog de bmc,séraphine, séraphine louis,ron mueck,jean dubuffet,otto dix,brancusi,peinture en couple,victor brauner,georges braque,james ensor,rothko,niki de saint phalle, pollock,monet, la joconde,paul rebeyrolle,basquiat,miro,durer,culture,

BMC De la série "La Mort” TM 110 x 75 cm.
 
 
 Que vient faire la camarde dans mon panthéon pictural ?
Je pourrais certainement me passer de ce personnage apparemment pas très sympathique… Mais si elle apparaît de façon récurrente dans mon travail, c’est parce qu’elle est bien présente dans mon esprit. Et après tout, quoi de plus normal ? La vie n’a de valeur que par rapport à la mort . Le temps qui passe – symbolisé par le sablier -  nous rappelle à son bon souvenir : on a beau “freiner à mort”, l’échéance est inévitable.
 
    *
Notre monde est en mode solde "TOUT DOIT DISPARAITRE". Il faut bien se faire à l'idée de "l'impermanence". Regardez mes tableaux avant qu'ils ne disparaissent… Et VOUS avec…
*
Je n’ai jamais pu peindre la mort sans une pointe d’ironie.
La mort-bide représente à la fois la mort mais aussi la renaissance dont elle est pour moi, indissociable...
*
Peindre la mort, c'est aussi se remettre perpétuellement en question, que se soit la mort des êtres ou des choses. C'est aussi obliger ceux qui regardent l'œuvre à se poser  eux-mêmes les questions fondamentales.  
 
*
Pour moi, peindre la mort, c’est aussi lui faire un pied de nez. C’est la regarder en face. C’est apprendre à ne pas en avoir peur. Pas seulement de l’image, mais aussi de son inéluctable et fatale réalité.
 
*
Tel le torero, l’artiste qui peint la mort la défie, apprend à la connaître, finit par s’en faire une amie.
*
Après tout, on peut aussi mourir de rire ! Et mourir en souriant, c’est encore mieux.


 Bmc,art maniac,,peinture,sculpture,musique,art,photo,dessin, peinture,culture,blog,over-blog,lepeintre bmc, bmc,blog,images,pastel,gravures,un peu de tout,picasso,dubuffet,hundertwasser,musée, art moderne,peinture contemporaine,tibet libre,free tibet,alchimee,art abstrait,art informel,art maniac le blog de bmc,séraphine, séraphine louis,ron mueck,jean dubuffet,otto dix,brancusi,peinture en couple,victor brauner,georges braque,james ensor,rothko,niki de saint phalle, pollock,monet, la joconde,paul rebeyrolle,basquiat,miro,durer,culture,
 
Petite fleur (Photo BMC)

 
Je vous présente “Petite fleur”. Ça doit faire une bonne quarantaine d’années que nous vivons face à face, elle sur un coin de mon bureau ; elle est très sage, jamais un mot. J’avais peint sur son front une petite fleur, d’où son nom, avec le temps, elle a pâli (la fleur). Je ne sais rien de sa vie, mais je ne doute pas que c’était très certainement quelqu’un de très bien. En tout cas les chats l’aiment bien, ce qui est plutôt bon signe.

 
 
**********


 

tRADUCTION DANS TOUTES LES LANGUES

Hébergé par Overblog