bmc.constans@free.fr

ENTREZ LIBRES

Publié le par BMC
Publié dans : #B.M.C.

 

Ce que l’on sait sur Le Caravage ?

 

Autant dire, pas grand-chose ! 

 

 

caravage,le caravage,art maniac,bmc,peinture,art-maniac le blog de bmc, http://art-maniac.over-blog.com/ le peintre bmc,bmc le peintre,

  Repos pendant la fuite en Egypte

Huile sur toile

Rome, Galleria Doria Pamphili.

 

“Le Caravage, poussé par son caractère querelleur et sombre, s'adonna à représenter les objets avec très peu de lumière en chargeant terriblement les ombres, il semble que les figures habitent dans une prison éclairée par peu de lumière qui vient d'en haut.”

 

                                                                                                                                                              Stendhal 

 

Dans le cerveau humain et particulièrement dans celui des artistes, souvent se côtoient un ange et un démon. Le Caravage en est certainement un des exemples les plus frappants, ce n’est pas pour rien qu’il deviendra le peintre du clair-obscur, toute sa vie sera une lutte entre l’ombre et la lumière.

 

art,peinture,peintures,photos,culture,peintre,peintres,desssin,dessins,images,art contemporain,art moderne,picasso,art informel,sculpture,sculptures,cubisme,art maniac,bmc,musique,littérature,cinéma,blog,alchimie,musées,musée,histoire de l’art,artiste peintre,tauromachie,chat,chats,

  Conversion de saint Paul sur le chemin de Damas

Huile sur toile, 230 x 175 cm

Chapelle Gerasi, Santa Maria del Popolo, Rome

 

Malheureusement, ni lui, ni ses contemporains n’ont laissé d’écrits concernant sa vie. Aussi en dehors de quelques faits avérés nous en sommes réduits aux hypothèses. En fait cet homme est une légende à lui tout seul.

 

caravage,le caravage,art maniac,bmc,peinture,art-maniac le blog de bmc, http://art-maniac.over-blog.com/ le peintre bmc,bmc le peintre,

  L'Amour victorieux

Huile sur toile 154 × 110 cm     

Deutsch: Gemäldegalerie Berlin

      

Michelangelo Merisi da Caravaggio, dit Le Caravage, est né le 29 septembre 1571 à Milan et mort le 18 juillet 1610 à Porto Ercole.

Il passe son enfance dans la petite ville de Caravaggio (d’où son nom) où son père est maçon, architecte et intendant du marquis de Caravaggio. Il a à peine six ans lorsque son père meurt et treize ans à la mort de sa mère. C’est à ce moment-là qu’il va entrer comme apprenti dans l’atelier du peintre Simone Peterzano. Il restera quatre ans à Milan et retournera ensuite à Caravaggio.

 

 

caravage,le caravage,art maniac,bmc,peinture,art-maniac le blog de bmc, http://art-maniac.over-blog.com/ le peintre bmc,bmc le peintre,

  Narcisse (vers 1595)

Galerie nationale d’art ancien (Rome)

 

Vers 1592, il part pour Rome où il entre dans l’atelier du peintre Lorenzo Siciliano.

C’est à cette époque qu’il va commencer à se faire remarquer par sa vie tumultueuse. Le Caravage (il n’est pas encore connu sous le nom de Caravage, mais pour simplifier les choses nous continuerons à l’appeler ainsi) a des mœurs scandaleuses ; il passe le plus clair de son temps à “draguer” dans les bas quartiers de jeunes garçons, généralement de basse extraction pour qui il a une attirance toute particulière et qui lui serviront de modèles. Il fréquente toutes les tavernes et passe certainement plus de temps à boire qu’à peindre. Ses très nombreuses bagarres lui valent de fréquents séjours en prison ou à l’hôpital. Son premier amant connu s’appelait Matteo, ce qui va lui inspirer ses peintures sur Saint Mathieu.

 

caravage,le caravage,art maniac,bmc,peinture,art-maniac le blog de bmc, http://art-maniac.over-blog.com/ le peintre bmc,bmc le peintre,

  Martyr de Saint Mathieu (1599 - 1600)

Huile sur toile, 323 x 343 cm

Chapelle Contarelli, San Luigi dei Francesi, Rome

 

À Rome Caravage va faire la connaissance du cardinal Del Monte, celui-ci va le prendre sous sa protection et l’héberger dans son palais. Le Caravage va pouvoir s’adonner complètement à son art, et se faire connaître par ses grands formats à caractère religieux. Maintenant il est un peintre connu et reconnu, il reçoit de nombreuses commandes. C’est entre deux séjours en prison ou à l’hôpital qu’il exécutera ses œuvres, il sera plusieurs fois mêlé à des affaires criminelles, ce qui n’empêchera pas sa renommé de s’étendre à toute l’Italie.

 

Jusqu’en 1607 tout va à peu près bien jusqu’au jour où il provoque en duel un certain Tomasi, qu’il tue.

 

Contraint de fuir, il va aller à la billebaude de ville en ville revenant fréquemment à Rome, ville qu’il adore et ne peut se décider à quitter définitivement.

 

À Malte, il va essayer d’obtenir la protection du grand maître de l’Ordre de Malte, Alof de Wignacourt dont il fera deux portraits. En 1608 Caravage est fait Chevalier de l’Ordre de Saint-Jean de Jérusalem.

 

Sa réputation étant arrivée jusqu’à Malte, Caravage est déchu de ses titres et une fois de plus jeté en prison. Il aurait, dit-on, séduit le fils d’un des dignitaires de l’Ordre de Malte. C’est très probablement avec l’aide d’un personnage haut placé qu’il pourra s’échapper de cette prison et partir en direction de Syracuse où il obtiendra plusieurs commandes.

 

caravage,le caravage,art maniac,bmc,peinture,art-maniac le blog de bmc, http://art-maniac.over-blog.com/ le peintre bmc,bmc le peintre,

huile sur toile

99 × 131 cm

musée du Louvre

 

En 1609, il retourne à Naples où au cours d’une bagarre, il est gravement blessé. À Rome le bruit court : “Caravage est mort”.

 

En 1610, Le Pape semble être disposé à accorder une grâce à l’illustre peintre. Caravage décide de se rapprocher de Rome. Au cours de son voyage, lors d’une escale à Porto Ercole,  il est arrêté “par erreur” et mis en prison, relâché au bout de deux jours, le bateau qui devait l’emmener ne l’ayant pas attendu, ne sachant que faire il erre sur la plage. Atteint depuis longtemps de paludisme, il mourra à l’hôpital de la ville, comme le prouvera le certificat de décès récemment retrouvé.

Caravage n’aura jamais su que le pape Paul V venait de lui accorder sa grâce.

 

caravage,le caravage,art maniac,bmc,peinture,

  Saint Jean-Baptiste tenant un mouton

musée du Louvre Paris

 

Caravage c’est le passage de la renaissance au baroque, c’est l’expression d’une sensualité jamais autant inspirée jusque-là. Son œuvre est très novatrice, son érotisme ambiguë engendre un climat très particulier. À propos de sa peinture, on parlera de caravagisme. Le moins que l’on puisse dire c’est que son travail a une facture extrêmement personnelle, on pourrait parler de maniérisme.

 

caravage,le caravage,art maniac,bmc,peinture,

  Saint Jérôme

Huile/toile, 112 x 157 cm

Rome, Galerie Borghèse.

 

 

Lorsqu’on regarde un tableau de Caravage, difficile de ne pas penser à cette vie tumultueuse qui apparaît en filigrane.

 

 

caravage,le caravage,art maniac,bmc,peinture,

  Garçon avec un panier de fruits

Huile sur toile 70 × 67 cm

  Galleria Borghese   Rome

 

 

 

 

❖❖❖❖❖❖❖❖❖❖❖❖

  Lien sur ce blog

 

Y a un os

 

Publié le par BMC
Publié dans : #B.M.C.

 

La Bataille de San Romano.

Commandé par les Médicis c’est un ensemble de trois tableaux exécutés entre 1456 et 1460

 

uccello,paolo uccello,bmc,art maniac,le blog de bmcart-maniac le blog de bmc, http://art-maniac.over-blog.com/ le peintre bmc,bmc le peintre,

 

1 / La Bataille de San Romano - La contre-attaque décisive de Micheletto Attendolo da Cotignola,

(Détrempe* sur panneau de peuplier, 182 cm × 320 cm)

Musée du Louvre, France.

 

uccello,paolo uccello,bmc,art maniac,le blog de bmcart-maniac le blog de bmc, http://art-maniac.over-blog.com/ le peintre bmc,bmc le peintre,

 

2 / La Bataille de San Romano - La Résistance héroïque opposée à l’attaque siennoise par Niccoloó da Tolentino.

(Détrempe* sur panneau de peuplier, 182 cm × 320 cm).

National Gallery, Angleterre


 

uccello,paolo uccello,bmc,art maniac,le blog de bmcart-maniac le blog de bmc, http://art-maniac.over-blog.com/ le peintre bmc,bmc le peintre,

 

3 / La Bataille de San Romano - La retraite des Siennois, Bernardino della Ciarda jeté à bas de son cheval.

(Détrempe* sur panneau de peuplier 182 x 220 cm)

Galleria degli Uffizi, Florence.

 

uccello,paolo uccello,bmc,art maniac,le blog de bmcart-maniac le blog de bmc, http://art-maniac.over-blog.com/ le peintre bmc,bmc le peintre,

 

Florence - La chambre de Laurent le Magnifique avec les trois "Batailles". Reconstitution  grandeur nature.

 

Paolo Uccello est probablement une des personnalités les plus marquantes de la Renaissance italienne.

Étrangement modernes pour l’époque, les recherches d’Uccello vont dans un sens très différent de celles de ses confrères. Uccello attache beaucoup d’importance à la perspective. Il y a dans ses œuvres un dynamisme que l’on ne trouve à cette époque nulle part ailleurs.

D’autre part on ne peut être insensible à la composition de ses tableaux. Sur les reproductions, il est très difficile d’imaginer le format des œuvres. Tantôt très grands, tantôt beaucoup plus modestes.

Je me souviens, la première fois que j’ai vu une bataille d’Uccello, j’ai immédiatement pensé à la peinture de Georges Mathieu. Ce n’est probablement pas par hasard que Mathieu ait, lui aussi, peint des batailles (La victoire de Denain etc.). Le rapprochement que l’on peut faire entre ces deux peintres que plusieurs siècles séparent se situe au niveau du dynamisme dont j’ai déjà parlé.

 

 

Saint Georges terrassant le dragon.

 

Il s’agit là de deux petits formats.

 

 

uccello,paolo uccello,bmc,art maniac,le blog de bmcuccello,paolo uccello,bmc,art maniac,le blog de bmc

 

Saint Georges terrassant le dragon, 1439-1440.

(Huile sur toile – 52 x 90 cm).

Musée Jacquemart-André – Paris. 

 

uccello,paolo uccello,bmc,art maniac,le blog de bmcart-maniac le blog de bmc, http://art-maniac.over-blog.com/ le peintre bmc,bmc le peintre,

 

Saint Georges terrassant le dragon, 1450 -1455. (Huile sur toile 57 x 73 cm).

Londres, National Gallery

 

uccello,paolo uccello,bmc,art maniac,le blog de bmcart-maniac le blog de bmc, http://art-maniac.over-blog.com/ le peintre bmc,bmc le peintre,

 

La Chasse

(Détrempe* sur panneau de bois 65 x 165 cm).

Oxford, Ashmolean Museum

 

 

 

* La détrempe est une peinture à l’eau. Les pigments sont liés par de la colle, parfois des blancs d’œuf.

Ne pas confondre avec la tempera qui utilise le jaune d'œuf comme medium.

 

 

✢✢✢✢✢✢✢✢✢✢✢✢✢✢✢✢✢✢✢✢✢✢✢✢

 

 

 

tRADUCTION DANS TOUTES LES LANGUES

Hébergé par Overblog