bmc.constans@free.fr

ENTREZ LIBRES

Publié le par BMC
Publié dans : #B.M.C.

                     

La peinture d’Alfred Sisley est facilement accessible à tous, cela n’a rien de péjoratif, je veux dire par là qu’on ne retrouve pas chez lui l’intellectualisme d’un Cézanne ou même d’un Seurat. Les sujets de ses tableaux  sont assez séduisants même lorsqu’il peint les inondations ou des paysages de neige, cela n’est jamais triste.

 

http://art-manic.net,art-maniac.over-blog.com,art-maniac.net,art-maniac-le blog de bmc,bmc-art-maniac.net,le peintre bmc,sisley,alfred sisley,art-maniac,bmc,le peintre bmc,peinture bmc,

  “L’inondation à Port-Marly” - 1876 - Musée d’Orsay - Paris

 

Si je parle de peinture française c’est parce qu’il n’y a dans son art rien d’excessif, on retrouve chez lui cet équilibre caractéristique aux peintres français, je pense à Bonnard, Corot,  Chardin,  Poussin, la liste serait longue si je devais tous les citer.

 

De plus, en dehors de ses trois années d’études à Londres, Sisley a toujours vécu en France, et ses amis sont, entre autres, Bazille, Renoir, Pissarro, Cézanne, Monet, Berthe Morisot, et bien d’autres encore.

Suite à sa demande de naturalisation, il obtiendra  la nationalité française quelques jours après son décès.

 

Qui est Alfred Sisley ?  

 

Il naît à Paris, il y a aujourd’hui jour pour jour  173 ans : le 30 octobre 1839. Son père est commerçant en tissus, bien entendu, il rêve que son fils lui succède à la tête de son commerce. Aussi à l’âge de dix-huit ans est-il “parachuté” en Angleterre dans une école de commerce. Malheureusement pour William Sisley et son épouse Felicia, le jeune Alfred ne montre aucun intérêt pour le commerce, trois ans plus tard il sera de retour à Paris.

Mais de son séjour à Londres il ne reviendra pas les mains vides, là-bas il a découvert la peinture : Constable mais surtout  Turner. A Paris il va rencontrer le peintre Frédéric  Bazille et suivant ses conseils, il s’inscrit à l’atelier Gleyre.  N’en déplaise à ses chers parents Alfred ne sera pas commerçant, mais artiste-peintre comme on disait à l’époque. C’est chez Gleyre qu’il fera la connaissance de Monet et Renoir.

 

De 1861 à 1866 Sisley va séjourner à Barbizon, il peint sur nature,  c’est à cette époque qu’il commence véritablement son œuvre, il parcourt la forêt de Fontainebleau et les villages environnants, fait de nombreuses études.

 

C’est en 1866 qu’il peint un tableau intitulé : “Femmes allant au bois à Marlotte” tableau de facture classique qui sera accepté au Salon.

 

Alfred Sisley vit maintenant avec Eugénie Lescouezec, très vite ils auront un fils, Pierre.

 

En 1867 Sisley est refusé au Salon, il fait partie des tout premiers à signer la pétition  demandant  la création d’un Salon des Refusés.

 

1869 - Naissance de son deuxième enfant  Jeanne-Adèle.

 

La même année son tableau présenté au salon est refusé.

 

http://art-manic.net,art-maniac.over-blog.com,art-maniac.net,art-maniac-le blog de bmc,bmc-art-maniac.net,le peintre bmc,sisley,alfred sisley,art-maniac,bmc,le peintre bmc,peinture bmc,

“Place du Chenil à Marly, neige” 1876 - Huile sur toile 46 x 61 cm. - Musée des Beaux-Arts Rouen.

 

Depuis quelques temps Sisley et sa famille sont installés à Bougival, en 1870 leur maison est détruite par les prussiens, ils ne leur reste plus rien.

 

La famille se réfugie provisoirement à Paris, ils vont y rester durant la période du siège et de la Commune.

 

http://art-manic.net,art-maniac.over-blog.com,art-maniac.net,art-maniac-le blog de bmc,bmc-art-maniac.net,le peintre bmc,sisley,alfred sisley,art-maniac,bmc,le peintre bmc,peinture bmc,

  “Neige”

 

1872 - Séjour avec Monet à Argenteuil. Le célèbre marchand Paul  Durand-Ruel lui achète quelques toiles, et en expose quelques-autres dans sa galerie de Londres.

 

Sisley s’installe avec sa famille près de Louveciennes où il peindra de nombreux tableaux.

 

http://art-manic.net,art-maniac.over-blog.com,art-maniac.net,art-maniac-le blog de bmc,bmc-art-maniac.net,le peintre bmc,sisley,alfred sisley,art-maniac,bmc,le peintre bmc,peinture bmc,

“Paysage à Louveciennes” - 1873.

 

1873 -Avec ses amis de toujours : Cézanne, Monet, Renoir, Pissarro, Berthe Morisot,  création de la Société anonyme coopérative des artistes-peintres sculpteurs, graveurs, société qui sera à l’origine de la première exposition de ceux que l’on n’appelaient pas encore “Les Impressionnistes”.

 

A la suite de ce regroupement a lieu la première exposition collective organisée dans l’atelier du photographe Nadar. Comme vous le savez sans doute, cette exposition ne sera pas un succès.

 

1875 - A lieu une vente aux enchères publiques d’œuvres impressionnistes. Sisley vend une vingtaine de toile pour un prix moyen d’environ 120 Fr. la toile, ce n’est pas le Pérou mais ça met du beurre dans les épinards.

 

http://art-manic.net,art-maniac.over-blog.com,art-maniac.net,art-maniac-le blog de bmc,bmc-art-maniac.net,le peintre bmc,sisley,alfred sisley,art-maniac,bmc,le peintre bmc,peinture bmc,

“Le sentier de la mi-côte à Louveciennes” - 1873 - Musée d’Orsay Paris.

 

1876 - Peinture des inondations à Port-Marly.

 

1877 -  Le collectionneur Eugène Murer qui a déjà acheté plus de 20 tableaux à Sisley, connaissant la situation financière dans laquelle se trouve l’artiste, organise une loterie à laquelle il associera Pissarro qui lui aussi a bien besoin d’argent.

 

http://art-manic.net,art-maniac.over-blog.com,art-maniac.net,art-maniac-le blog de bmc,bmc-art-maniac.net,le peintre bmc,sisley,alfred sisley,art-maniac,bmc,le peintre bmc,peinture bmc,

“Louveciennes chemin Etarch sous la neige” - 1874.

 

1880 - Sisley est toujours dans une situation financière des plus critiques malgré l’aide d’Eugène Murer et de Durand-Ruel. Une fois de plus Sisley est contraint de déménager, c’est à Moret sur Loin qu’il s’installe avec sa famille.

Durand Ruel fait ce qu’il peut pour assurer la promotion de son poulain, il présente ses tableaux dans sa galerie de Paris et celle de Londres, il accorde de nombreux prêts au peintre, qui bien entendu ne pourra jamais les lui rembourser, Théo Van Gogh lui achète une œuvre.

 

En juin 1885 Durand-Ruel organise une exposition à Bruxelles, y participent : Monet, Degas, Pissarro, Renoir et, bien entendu l’Alfred.

 

http://art-manic.net,art-maniac.over-blog.com,art-maniac.net,art-maniac-le blog de bmc,bmc-art-maniac.net,le peintre bmc,sisley,alfred sisley,art-maniac,bmc,le peintre bmc,peinture bmc,

  “Un coin de bois aux Sablons”

 

1886 - Nouveau déménagement à Veneux-Nadon (Veneux les Sablons).

 

1889 - Durand-Ruel expose 28 tableaux de Sisley à New York, les finances vont un peu mieux. Sisley envisage de prendre la nationalité française. En 1890 il est élu membre de la Société Nationale des Beaux-Arts.    

 

Ultime déménagement 19, rue Montmartre  à Moret-sur-Loing. Sisley change de marchand, c’est maintenant la galerie Georges Petit qui le représente. Un de ses tableaux est vendu 7.500 Fr. On peut dire que Sisley jouit maintenant d’une “petite” renommée internationale.

 

http://art-manic.net,art-maniac.over-blog.com,art-maniac.net,art-maniac-le blog de bmc,bmc-art-maniac.net,le peintre bmc,sisley,alfred sisley,art-maniac,bmc,le peintre bmc,peinture bmc,

“Matin de juin” - 1884.

 

1897 - Sisley prépare une exposition de 150 tableaux, une sorte de rétrospective qui a lieu chez Georges Petit à Paris.

 

La même année Sisley à “attrapé” une grippe dont il n’arrive pas à guérir. Suivent des douleurs névralgiques.

 

Alfred Sisley décide de mettre de l’ordre dans sa vie, lors d’un voyage en Angleterre il se rend au consulat de France pour reconnaître ses deux enfants Pierre et Jeanne-Adèle. Il épouse Eugénie avec qui il vivait depuis plus de 30 ans. Il fait les démarches nécessaires pour obtenir la nationalité française, malheureusement il n’obtiendra celle-ci qu’après avoir transité de l’autre côté du miroir.

 

http://art-manic.net,art-maniac.over-blog.com,art-maniac.net,art-maniac-le blog de bmc,bmc-art-maniac.net,le peintre bmc,sisley,alfred sisley,art-maniac,bmc,le peintre bmc,peinture bmc,

  “Allée des peupliers”

 

Eugénie le précède dans la mort le 8 octobre,  Sisley à bout de force ne pourra même pas assister à son enterrement.

 

Le 21 janvier 1899, il demande à Monet de veiller sur ses enfants. Il meurt le 29 janvier à l’âge de 60 ans. Il sera enterré au cimetière de Moret-sur-Loing. En présence de Monet et Renoir.

 

http://art-manic.net,art-maniac.over-blog.com,art-maniac.net,art-maniac-le blog de bmc,bmc-art-maniac.net,le peintre bmc,sisley,alfred sisley,art-maniac,bmc,le peintre bmc,peinture bmc,

 

Alfred Sisley

 

 

 

 

  🌿◊

  🌿

 

       

tRADUCTION DANS TOUTES LES LANGUES

Hébergé par Overblog