bmc.constans@free.fr

ENTREZ LIBRES

Publié le par BMC
Publié dans : #B.M.C.
 
Bmc,art,peinture,art-maniac,bmc,,culture,le peintre bmc,
 
"C’est seulement quand nous n’avons plus peur que nous commençons à créer".
                                                                                                                                              William    Turner
                                                
 
De son vrai nom Joseph Mallord William Turner

Plus connu sous le nom de William Turner. Il naquit à Londres en 1775. Il gardera jusqu'à sa mort une très grande affection pour ses parents. Son père était barbier et perruquier, il l'encouragea à devenir peintre, chose suffisamment rare pour être signalée. Sa mère devait sombrer dans la folie, elle mourut dans un asile alors que William avait vingt-neuf ans.

On le qualifie souvent de pré-impressionniste. Pourquoi ne l'a-t-on pas assimilé aux impressionnistes ?  Je me pose encore aujourd'hui la question. Si ce n'est qu'à l'époque le mot n'avait pas encore été inventé, ce qui est sans doute une bonne raison.


Si vous regardez certains tableaux de Monet - je pense aux paysages dans la brume matinale, bien entendu, je pense aussi aux nymphéas - les similitudes sont grandes. Soixante ans (en moyenne) séparent les œuvres des deux peintres. Ne sont-ils pas tous les deux des précurseurs de la peinture  abstraite ?

Dès son plus jeune âge, le jeune William parcourt la campagne et exécute (c'est paraît-il comme ça qu'il faut dire) de nombreux croquis et aquarelles. Déjà le démon du voyage le "titille". Ce sera un grand voyageur, à l'âge de dix-sept ans, il a "exploré" l'Angleterre, le Pays de Galles et l'Écosse. Plus tard ce sera la France, l'Italie, l'Allemagne, la Suisse, les Pays Bas, le Danemark etc…


On ne sait pas grand-chose de ses voyages (Turner voyageait seul), en revanche on connaît ses très nombreux dessins ou pochades à l'aquarelle. À sa mort, on trouvera 20.000 œuvres sur papier.

Après avoir fait son apprentissage à la Royal Academy, où il se fait remarquer, il va très vite connaître le succès.


À partir de vingt et un ans, il exposera tous les ans à la Royal Academy. Sa peinture est encore marquée par les maîtres du passé, ses sujets sont le plus souvent historiques ou fantastiques, inspirés entre autres par Poussin, qu'il admire.

À l'âge de vingt-sept ans, il est élu académicien, fonction qu'il ne semble pas tellement apprécier; chaque fois qu'il le peut, il trouve un subterfuge pour se dérober aux tâches liées à sa fonction. Souvent il disparaît, personne ne sait où il se trouve, jusqu'à la fin de sa vie, cela restera un mystère…


Turner était un solitaire, cependant il eut plusieurs compagnes. On suppose qu'il avait un enfant avec Sarah Danby qu'il aida financièrement.

Seule la peinture l'intéressait. Ceux qui l'ont connu (Constable Delacroix) le décrivent comme un homme "rustique", taciturne, solitaire, sauvage, on le dira même bagarreur et ivrogne.


Turner était surtout connu pour ses aquarelles de voyages, publiées à partir de 1826 dans "The Keepsake", une revue mêlant peinture et littérature, revue très apprécié de la bourgeoisie anglaise.

Lors de deux voyages à Venise il découvre la couleur, ou plutôt, la lumière. À partir de 1829 Turner va faire évoluer sa peinture vers ce que l'on peut qualifier d'abstraction (là aussi le mot n'avait pas encore été inventé concernant la peinture). La réalité a de plus en plus tendance à disparaître, les couleurs chaudes envahissent la toile. Les critiques, les amateurs s'affolent, ne comprennent plus. Sur la toile seule demeure la lumière.


À compter de 1840 Turner est soutenu par le jeune et riche critique John Ruskin, qui lui achète des peintures et essaie de l'imposer dans une publication "Modern Painters". Ses aquarelles continuent à se vendre, mais "ses huiles" restent à l'atelier.

1845, dernier séjour en France.


Turner habitait à Queen Anne Street une maison qu'il avait fait bâtir en 1812. En 1846 il quittait cette maison, changeait de nom et allait s'installer dans un logement minable, inconnu de tous, même de sa logeuse; il y vécut cinq ans, solitaire, inabordable, jusqu'à sa mort, certains diront qu'il était devenu fou…

Il faudra attendre 1847 pour qu'une peinture de Turner entre à la National Gallery, et cela grâce à la donation Robert Vernon.


Turner est mort le 19 décembre 1851 (Monet avait 11 ans). Il fit don de 200.000 livres sterling pour la construction d'un hôpital destiné aux artistes et aux pauvres.

Après son décès, une "bataille" juridique eut lieu entre les héritiers. Le testament avait été rédigé de telle façon qu'il était difficilement compréhensible. Il fallut attendre 1856 pour que les héritiers trouvent enfin un accord.


La National Gallery hérita de 300 peintures et 20.000 dessins d'études, aquarelles, pochades, etc…


C'est seulement en 1970 que furent enregistrées les dernières œuvres !!!
 
bmc peinture, art maniac, galerie ,musee ,art ,william turner, paysage,Joseph Mallord, Londres,impressionnistes, impressionniste,, the keepsake, The Keepsake,Venise,abstraction,John Ruskin,aquarelles,art Maniac, art-maniac,BMC,bmc


Bmc,art,peinture,art-maniac,bmc,,culture,le peintre bmc,


Bmc,art,peinture,art-maniac,bmc,,culture,le peintre bmc,



Bmc,art,peinture,art-maniac,bmc,,culture,le peintre bmc,


Bmc,art,peinture,art-maniac,bmc,,culture,le peintre bmc,



Bmc,art,peinture,art-maniac,bmc,,culture,le peintre bmc,



Bmc,art,peinture,art-maniac,bmc,,culture,le peintre bmc,

 
art maniac le blog de bmc,Bmc,art,peinture,art-maniac,bmc,,culture,le peintre bmc,




art maniac le blog de bmc,Bmc,art,peinture,art-maniac,bmc,,culture,le peintre bmc,



art maniac le blog de bmc,Bmc,art,peinture,art-maniac,bmc,,culture,le peintre bmc,
 
art maniac le blog de bmc,Bmc,art,peinture,art-maniac,bmc,,culture,le peintre bmc,



art maniac le blog de bmc,Bmc,art,peinture,art-maniac,bmc,,culture,le peintre bmc,
 
Joseph Mallord William Turner


 
Sa boîte de peinture



☀☀☀☀☀☀☀☀☀☀


 

tRADUCTION DANS TOUTES LES LANGUES

Hébergé par Overblog