bmc.constans@free.fr

ENTREZ LIBRES

Publié le par BMC
Publié dans : #B.M.C.
sortie hors du corps,décorporation,sortie en astral,bilocation,obe,out of body experience,sortie consciente hors du corps,nde,near death,experience,emi,experience de mort imminente,
 
BMC - Toro mort et son double
 
         Sortie hors du corps
     Décorporation
     Sortie en astral
     Bilocation
     OBE (Out of Body Experience)
     Sortie consciente et volontaire hors du corps
     Sortie involontaire
     NDE (Near Death Experience)
     EMI (Expériences de Mort imminentes)
                
 
« Où mettre la limite du corps et du monde ? »

                             Maurice Merleau-Ponty


 
Si ces titres ne suffisent pas à vous décourager, c’est peut-être que vous faites partie des personnes qui ont vécu ce genre d’expérience. On dit, selon différents sondages, qu’il y a entre 10 et 30% d’individus ayant connu une expérience de sortie hors du corps, la plupart du temps involontaire, le plus souvent due à un choc émotionnel.

Peut-être avez-vous lu ce merveilleux livre “JonathanLivingston le goéland” . Sans doute ignorez-vous que son auteur, Richard Bach, raconte dans un autre livre ses sorties hors du corps, ce qui pour un aviateur émérite comme lui était certainement une belle expérience. (Un pont sur l’infini).

Je n’aborde ici que les cas le plus souvent appelés “sortie en astral”, qui, très probablement, sont le premier stade des NDE ; c’est-à-dire des expériences proches de la mort.

Maintenant que nos chers amis RBB (vous vous souvenez : “Rationalistes bêtes et bornés“) nous ont très certainement quittés, nous allons pouvoir aborder sérieusement le sujet.

Depuis la plus haute antiquité, on raconte beaucoup d’histoires de ce genre (voir Platon dans la République). Dans toutes les traditions, l’on trouve des exemples. La sortie consciente hors du corps est un des prémices de la sorcellerie africaine, de la sorcellerie en général et, bien entendu, du chamanisme. Le bouddhisme tibétain enseigne le yoga du rêve (yoga de Naropa). Dans l’église catholique, les cas de bilocations sont assez courants, même à une époque récente. Je pense en particulier à Padre Pio (1887-1968), mais aussi à sœur Yvonne-Aimée (1901-1951), à Marthe Robin (1902-1981). puisqu’elle permet de se trouver à deux endroits en même temps et d’y apparaître physiquement. Elle est, si j’ose dire, réservée aux “champions“ de la SHC.
 

Bien entendu la bilocation est une “variante“ du voyage astral. Si ça vous intéresse, je consacrerai un article complet à la bilocation.

Ça y est, ce coup-ci ya plus de RBB    !!!!!

En quelques mots voici ce qui pourrait vous arriver, ou que vous avez peut-être déjà vécu.

Ce genre d’expérience comme je l’ai écrit plus haut peut survenir de façon tout à fait fortuite, en particulier suite à un choc, une anesthésie, un accident. Cela peut aussi arriver le plus simplement du monde dans votre lit durant votre sommeil. Bien que les circonstances diffèrent voici le cas le plus courant.

Au milieu de la nuit, vous vous réveillez, vous flottez au-dessus de votre corps, vous êtes contre le plafond, souvent dans un angle de la pièce. Votre chambre baigne dans un éclairage bleuté, la lumière émane de chaque objet, comme si ceux-ci étaient générateurs de lumière. Bien que l’expérience ne soit pas franchement banale, vous n’avez pas peur, vous ressentez une très grande lucidité d’esprit, une impression de déjà-vu. Une chose est absolument certaine : VOUS NE RÊVEZ PAS.
Ceux qui ont vécu cette expérience disent éprouver une impression de paix, de joie profondes. Pour autant que je sache ces sentiments ne sont pas liés à une quelconque croyance religieuse ou mystique. Cela peut arriver à tout le monde sans exception. Il n’est pas non plus nécessaire de fumer, un ou plusieurs joints, encore que ça peut, peut-être, aider… À voir !
À ce moment, le moindre bruit, le moindre choc vous fera rentrer brutalement dans votre corps. Si vous poursuivez l’expérience, vous allez très vite vous apercevoir que vous pouvez, tel le passe muraille de Marcel Aimé, traverser sans difficulté murs et plafonds.
Ce qui est extrêmement rassurant c’est de savoir (vous pourrez le constater de visu) que votre corps “astral“ est en permanence relié au corps physique par, ce que la tradition nomme : “la corde d’argent”, ce mince fil argenté qui peut s’étirer indéfiniment, garantie incassable, à vie (si vous ne la voyez pas, ne cherchez plus : vous êtes mort)  lol.

Se voir dormir et savoir que la personne couchée en dessous de moi, c’est moi. C’est plutôt rigolo, non ?

Je précise que ce genre d’expérience, tout le monde peut la faire. Il n’est pas nécessaire d’avoir un grain ou même de faire de la peinture.

Si vous sortez de votre corps, ne vous attendez pas pour autant à rencontrer  Napoléon au premier coin de rue, encore moins les  Aliens dont La Muse nous a fait une aussi charmante description. Sans doute l’espace-temps est-il différent. Vous pourrez à la vitesse de la pensée vous retrouver à l’autre bout du monde. Attention si vous habitez au 7e étage, réfléchissez avant de traverser le mur. Le vertige, ça existe même en dehors de notre véhicule terrestre. Le monde astral est le monde de l’émotion.

Sortis de votre corps physique vous n’aurez plus de pouvoir sur lui, il dort. Impossible de parler ou même de faire un mouvement, ce qui aurait pour effet de vous réveiller instantanément. Probablement l’oubli de votre sortie serait instantané.

Sans doute sortons-nous de notre corps toutes les nuits. Souvenez-vous lorsque vous vous endormez, et brutalement vous vous sentez tomber, et cette chute n’a pas de fin tant que vous n’êtes pas réveillé. Et pourquoi tous ces rêves si fréquents de vols ?

Comment sortir consciemment de son enveloppe terrestre ?

Il serait bien trop long de détailler les différentes méthodes. Il existe des exercices de contraction et de décontraction des muscles au moment de l’endormissement. La respiration a aussi une très grande importance. Au moment du “départ“ (provisoire, celui-là) le corps devient lourd comme du plomb. Parfois vous entendrez des bruits “zarbi“, grincements, ronflement, sifflement ; pour ceux qui connaissent les acouphènes ce ne sera pas un problème, pour les autres n’y attachez pas trop d’importance.  Visualiser votre sortie par la tête, la sortie par les pieds étant réservée aux sorciers et à ceux qui pratiquent la magie noire. Je sais bien que ces explications sont du domaine de l’occultisme et sans doute en feront réagir plus d’un. Je ne cherche à convaincre qui que se soit, mon but n’est pas de faire du prosélytisme. Je raconte ; c’est tout. Vous pouvez maintenant faire vos expériences par vous-même. Les personnes hypersensibles devront apprendre à maîtriser la peur, en particulier celle de ne pas revenir. Ce domaine est réservé à ceux qui ont les nerfs solides, comme je l’ai dit plus haut c’est le monde de l’émotion.

Le rêve n’a apparemment rien à voir avec la sortie en astral, en revanche il arrive souvent que le souvenir de la sortie se “mélange“ avec le rêve et laisse des images extrêmement confuses au niveau du subconscient. On se méfiera donc des souvenirs.

Comme je crois vous l’avoir dit cela peut arriver à tout le monde. Souvent à la suite d’un arrêt cardiaque ou d’une anesthésie, ce sont les cas les plus courants. Mais il existe des cas étranges : je connais une personne  qui raconte avoir vécu un dédoublement alors qu’il conduisait sa voiture sans que cela pose de problème. Mais plus étrange encore il a vécu la même expérience, au même endroit bien des jours plus tard ??? Et comme c’est souvent le cas en a gardé un très bon souvenir.

En occident, la pensée est toujours liée au corps, il est donc très difficile d’imaginer un esprit hors du corps physique. Chez nous on localise la pensée au niveau du cerveau, en orient le plus souvent c’est au niveau du cœur qu’elle se situe. Pourquoi la pensée serait-elle liée aux organes ? On peut se poser la question.

Les principales traditions ésotériques enseignent que le corps physique “contient“ 7 corps imbriqués les uns dans les autres, chacun d’entre eux ayant un niveau de vibrations différent.

On peut vivre le voyage astral à plusieurs niveaux, sans doute en fonction du corps de référence, le premier ressemble au monde que nous connaissons. À d’autres degrés, certains prétendent y avoir rencontrer leur maître spirituel. À découvrir par vous-même. Il n’y a peut-être pas que dans le domaine géographique ou spatial  que l’on peut encore faire de grandes découvertes.

J’espère vous en avoir dit suffisamment pour titiller votre curiosité et vous donner envie d’aller jeter un œil de l’autre côté du miroir.

J’aurais pu joindre à cet article des quantités considérables de témoignages de personnes connues ou inconnues, de savants plus ou moins célèbres, relater toutes les recherches faites par des scientifiques tout à fait dignes de foi. Mon but n’est pas de chercher à convaincre qui que ce soit. Vous vous souvenez de ce que disait Jacques Bergier : “Je suis le scribe des miracles“, j’aimerais pouvoir en dire autant.

Si vous avez des difficultés techniques, demandez à votre chat, lui il n’a pas de problème.

Bon voyage, et même si vous êtes bien “là-haut“ revenez-nous vite, on a encore besoin de vous sur le plancher des vaches.

Satprem à qui l’on demandait : “Est-il vrai que l’on peut sortir de son corps ? “ Aurait répondu : “ Oui, et alors…“


Lien sur ce blog
 
 
    
 
 
 
✯✯✯✯✯✯✯✯✯✯✯
 
 
  
 
 

tRADUCTION DANS TOUTES LES LANGUES

Hébergé par Overblog