bmc.constans@free.fr

ENTREZ LIBRES

Publié le par Complik Clé
Publié dans : #Guest Stars



                    

  Photo B.M.C
 
Lundi 20 mars, premier jour du printemps. Le temps pourri me fait bien sentir que c’est le printemps uniquement sur le calendrier.

Un temps bien gris donc, qui ne donne pas envie de se lever. Ce connard de réveil accomplit à merveille sa mission stupide.

J’ai pas envie d’y aller aujourd’hui. Je vais appeler le lycée et dire que je suis malade …

Je ne suis pas élève, non, j’appartiens, en dilettante certes, à la secte étrange des profs. Mais les profs, ils me gonflent un peu… Pas tous, mais la mentalité corporatrice de certains, genre “nous enseignons aux enfants, donc nous sommes supérieurement intelligents…”, ça saoule un peu. Ce n’est pas parce qu’on est prof qu’on est au-dessus du lot. Devenir prof ne signifie pas forcément que l’on se vaccine contre la connerie… La connerie humaine a l’immense mansuétude de s’étendre à toutes les classes sociales, à toutes les couches de la population…

Non, ce matin, si je me lève, ce n’est pas pour les collègues, c’est pour mes élèves, et il faut bien que je les aime pour me tirer du lit alors que je n’ai pas fini ma nuit.

Ils ont dix-huit/vingt ans, au top de la jeunesse… Sauf qu’ils vont pas très bien, les jeunes. J’étais à leur place il y a moins de dix ans et j’étais, malgré un caractère peu optimiste, plus ou moins enthousiaste, plus ou moins heureuse de mon petit monde.

Ils sont largués, je le suis aussi, peut-être un peu moins qu’eux. Ils savent que ça va pas autour d’eux, ils sont pas cons les jeunes. Ils voient bien que les parents c’est pas la joie. Y en a qui se font tabasser par leur père et qui disent rien, qui encaissent, jusqu’à ce que les flics soient alertés. Y en a qui échappent de justesse à un viol, et qui encaissent aussi. Elles ont du mal à se concentrer en cours et sont parfois agressives, c’est bizarre, non ???

Heureusement, on va pouvoir détecter les futurs violeurs et les futurs violents dès la maternelle … Ouf, me voilà rassurée, je suis bien tranquille pour mes futurs enfants…


Trève de plaisanterie, si les jeunes aujourd’hui sont dans la rue, ce n’est pas pour rien, ce n’est pas pour feinter les cours… Si ce qu’ils écrivent est déprimant, si les paroles des groupes qu’ils aiment ne parlent que rarement de bonheur et souvent de révolte, si certains cherchent à se déchirer à l’alcool ou au joint… ils ne boivent pas pour faire la fête, ils ne fument pas pour être inspirés ou “peace”, leur souci, c’est d’oublier, si on n’oublie pas on se pose trop de questions et ça va pas… rien de cela n’est anodin.

Ouvrez les yeux, allumez la télé deux minutes pour vous lobotomiser la cervelle avec une émission où les gens paumés trouvent leur quart d’heure de gloire, et vous comprendrez… Vous penserez alors, comme les jeunes (dont la première cause de mortalité est le suicide – j’espère qu’on arrivera à détecter les futurs suicidés -),  que notre monde est bien gris, que l’insécurité est dans nos âmes avant de descendre dans les rues, c’est tout.

La seule déviance que j’aimerais voir détectée à la naissance est la connerie, et encore… sans les cons on ne saurait situer l’intelligence, et je crois qu’aujourd”hui l’intelligence est dans ceux qui battent les pavés (pas les vitrines), les jeunes et les moins jeunes qui ouvrent leur gueule…

Donc ce matin je me lève, je vais tenter comme je peux de les faire réfléchir par eux-mêmes, j’ose espérer que c’est toujours mieux qu’une émission débile...
 

 
              Photo B.M.C         


☪☪☪☪☪☪☪☪☪☪
 

tRADUCTION DANS TOUTES LES LANGUES

Hébergé par Overblog