bmc.constans@free.fr

ENTREZ LIBRES

Publié le par BMC
Publié dans : #B.M.C.
 

 

 
 
 
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

 

 

 

 


 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

 

 

 

 

 

Encore une fois, je me suis levé tôt. Tout est calme. Sur la petite route en contre-bas, aucune voiture, aucun bruit…

C’est bientôt l’été; on a déjà droit aux premières chaleurs. Exceptionnellement, cette nuit, il y a eu quelques grosses gouttes d’eau. Comme pour nous dire : “Profitez-en, ce sont les dernières avant l’automne.”

Mirliflore, ma vieille chatte, a mis le nez dehors. Elle rentre en me grognant dessus … ce temps ne lui plait pas.
“Excuse-moi, je n’y suis pour rien.”

Tout à l’heure, le soleil se lèvera sur la montagnette (ici, on dit la montagne … elle fait 500 mètres de haut !)

 


BM.C., je ne teomprends pas. Tu vis dans un environnementdyllique tout incite à la méditation et tu peins des horreurs. Les restes du monde, des crucifiés. Et tes naissances, n’en parlons pas….”
 

Sans doute, le monde est, comme nous, fait de contradictions, d’arbres en fleurs arrosés de pluies acides…
Combien de temps cela durera-t-il ?

Ce n’est pas parce que mon environnement est superbe que je dois ignorer ce qui se passe à côté.

A côté – ou presque – c’est la guerre. Ce sont ici des attentats, là des otages qu’on égorge, ailleurs des enfants qu’on viole …

Bien sûr, il y a la solution qui consiste à ne rien voir, ne rien entendre. C’est sans doute la plus hypocrite mais aussi la plus courante.

Le peintre est, ou devrait être, un témoin de son temps. Si le monde est en feu, il faudrait se faire salamandre pour y vivre en toute sérénité.

Maintenant, j’ai allumé la radio. On compte les morts.

Ensuite, il y a l’épisode politique :
“Le président a – paraît-il – un compte bancaire secret au Japon”.
“Le premier ministre doit démissionner.”    Etc, etc …..

A présent, on essaye de me faire croire que le maïs transgénique, ce n’est pas dangereux … alors, pas du tout de chez pas du tout …
Plus tard, on m’expliquera, sans bien sûr faire aucun rapprochement, qu’il y a de moins en moins d’abeilles. Il paraît même qu’on a été obligé d’en capturer dans les environs de New-York (!) pour repeupler les régions sinistrées…

Comment peindre un monde sans abeille ?

Sans doute, les éternels optimistes me diront que le monde est si beau que même les restes du monde le seront encore …

Perso, je préfère ne pas prendre le risque ………………
 
bmc,BMC,B.M.C.,b.m.c.,bmc peinture,bmc peintures,bmc artiste peintre,artiste peintre, artistes peintres,galerie,galeries, gallery,art, arts, art maniac,art-maniac,art moderne,art contemporain,les restes du monde,arts contemporain,bmc d'après manet,manet, déjeuner sur l'herbe, déjeuner sous l'herbe, bmc déjeuner sous l'herbe, bmc d'après manet,tauromachie,tauromachies, peintures de tauromachie,peintures de tauromachies,toro,toros,torero par bmc,torero, toreros,crucifiction, crucifictions par bmc, cruci-fiction, cruci-fictions par bmc,la guerre par bmc, la guerre,art maniac bmc, le blog de bmc, blog,les hommaginaires,imaginaire,francis bacon bmc, francis bacon, picasso bmc,picasso,antonin artaud bmc, antonin artaud,artaud,vanité,vanités, vanités par bmc,l'enfer du décor, l'enfer du décor par bmc,galeries de peintures, galerie de peinture, galerie d'art, galeries d'arts,peintures de corrida,corrida,corridas,jérome bosch,jérome bosch poar bmc,magritte par bmc, magritte,dessin, dessins, dessin moderne, dessins contemporain,vermeer par bmc, vermeer, cobra, cobra par bmc,art naïf, art brut,nouvelle peinture,nouvelles peintures, expressionnisme,impressionnisme,jeune peintre, jeunes peintres,mes naissances, naissances, naissances par bmc,
 

 



*

 

tRADUCTION DANS TOUTES LES LANGUES

Hébergé par Overblog