bmc.constans@free.fr

ENTREZ LIBRES

Publié le par BMC
Publié dans : #B.M.C.




 

C'est l'Art qui laisse à l'artiste toute liberté.

Dans cette peinture, tout imprévu, tout accident, y a sa place : taches, coulures, matières. L’Art Informel ne doit pas être confondu avec l’absence de forme, puisqu’il ne renie pas la forme, mais rejette tout attachement à une structure préétablie.
L'artiste va privilégier les taches, la couleur, les traces souvent au détriment de la représentation. On regroupe généralement sous le vocable d' "Art Informel" toutes les tendances abstraites et gestuelles qui se sont manifestées à Paris de 1945 à 1961. Pourtant la peinture informelle ne sera pas pour autant forcément abstraite.
Dès 1951, on va attribuer le terme informel à de nombreuses tendances de la peinture.
Les artistes de cette époque veulent romprent avec l'influence du cubisme et du surréalisme, l'Art doit être déstructuré .
Georges Mathieu va qualifier sa peinture d'  "Abstraction Lyrique", terme qui sera appliqué à de nombreux autres peintres qui pratiquent une démarche "gestuelle", on pense à Hartung, à Schneider. La peinture de Mathieu tient beaucoup de la calligraphie. Sur des fonds préparés à l'avance, il va en quelque secondes tracer des signes, une sorte d'écriture abstraite , ce qui fera dire à André Malraux : "Georges Mathieu est le plus grand calligraphe occidental",et les américains de dire :"Georges Mathieu est l'homme qui gagne le plus d'argent en un minimum de temps" (chacun son point de vue).
Si je vous ai parlé aussi longuement de Georges Mathieu, ce n'est pas que j'aie une grande passion pour sa peinture que personnellement je trouve à la limite de la décoration, mais simplement parce qu'il est un des grands théoricien de la peinture de cette époque. Sans pour autant oublier Jean Dubuffet qui lui aussi a écrit de nombreux et très intéressants textes sur l'Art (en particulier sur l'Art Brut, que certains associeront à l'Art Informel, et au Matiérisme). 
Dès 1954, le critique Charles Estienne va parler de Tachisme. Comme son nom l'indique le tachisme va favoriser la tache et par voie de conséquence la couleur.
Une œuvre informelle est souvent réalisée dans l'instant, il s'agit la plupart du temps d'une improvisation où la gestuelle tient une grande part.
L'artiste crée des signes auxquels, par la suite il donne un sens.
Parmi les "écoles" que l'on attribue généralement à l'Art Informel figure ce que l'on va appeler d'un terme pas très joli "le Matiérisme" dont les principaux initiateurs seront Antoni Tapiès et Jean Dubuffet, La technique consiste à créer des matières où les "accidents", les traces vont jouer un grand rôle. Les tableaux de Tapiès de cette époque seront souvent qualifiés de "murs".
La peinture Non-Figurative (abstraite) devenant de plus en plus spontanée est souvent qualifiée d'Expressionnisme Abstrait.
Parfois on va attribuer le terme "d'Ecole de Paris" au mouvement artistique qui a eu lieu entre 1950 et 1960, mais c'est beaucoup trop approximatif pour pouvoir être pris en compte, je tenais à vous le préciser car vous risquez d'en entendre parler.
Durant l'occupation, de nombreux peintres européens se sont exilés aux Etats-Unis ce qui a permis  aux artistes américains de s'approprier les principes nés en Europe.

Les Américains, et en particulier les marchands d'art new yorkais, qui n'ont pas l'intention de laisser le marché s'installer définitivement en Europe, et en particulier à Paris, vont promouvoir les artistes américains au détriment des européens. C'est ainsi que va naître "l'Ecole de New York".

A New York, l'expressionnisme abstrait s'impose avec une nouvelle génération d'artistes comme De Kooning. Bien entendu il y aura "l'Action Painting" avec Pollock, technique qui privilégie le "dripping", utilisant les coulures et les éclaboussures de peinture. Le Colorfield Painting" (champs colorés) avec Rothko.
Il ne faut pas, comme cela arrive trop souvent, confondre l'Art Informel avec le Pop-Art auquel je consacrerai prochainement un article.

Il serait fastidieux de faire une liste de tous les peintres  informels. Toutefois si vous vouliez en savoir plus voici quelques noms des artistes que l'on qualifie le plus souvent d'informels; sachant que cette liste n'est pas exhaustive.

En Europe:


Alberto Burri
Antoni Clavé
Antoni Tapiès
Antonio Saura
Bram Van Velde
Camille Bryen
Georg Baselitz
Georges Mathieu
Gérard Schneider
Hans Hartung
Henri Michaux
Jean Degottex
Jean Dubuffet
Jean Fautrier
Hans Hartung
Karel Appel

Manolo Milares
Maryan
Moris Gontard
Pierre Soulage
Raymond Hains
Serge Poliakoff
Zao Wou-Ki





Peintres américains:

Franz Kline
Jackson Pollock
Jean-Paul Riopelle (canadien)
Joan Mitchell
Mark Rothko
Mark Tobey
Robert Motherwell
Robert Rauschenberg
Sam Francis
Willem de Kooning





♨♨♨♨♨♨♨



tRADUCTION DANS TOUTES LES LANGUES

Hébergé par Overblog