bmc.constans@free.fr

ENTREZ LIBRES

Publié le par BMC
Publié dans : #B.M.C.
 
Bauhaus signifie : "la maison construite". En fait, il s'agissait d'un centre indépendant dont le but était l'enseignement de l'Art, ou plus exactement de tous les Arts. Cela allait de la peinture à l'architecture, passant par la photographie, la danse ou le "stylisme" ( on ne disait pas encore design), en fait tout ce qui concernait la création.

À vouloir mélanger l'Art et l'Artisanat, on allait à la catastrophe. C'était vouloir inventer le peigne-fourchette.

 Dans l'ensemble, cela  a été relativement bénéfique puisque la conjonction des deux a donné naissance au design.
 
Ma conviction profonde est qu'en Art le mélange des genres est rarement une bonne chose.
Comment mettre une œuvre de Klee, de Kandinsky ou d'Albers au même niveau qu'un fauteuil de Marcel Breuer ou de Mies Van Der Rohe.

 Les fauteuils dont je parle sont parmi les plus beaux que je connaisse, cependant rien de comparable.
Un tableau de Vermeer est-il comparable à un fauteuil Louis XV?  Pourtant les deux sont très beaux. Chacun dans son genre.

La peinture peut-elle être comparée avec la décoration?
Il est facile de comprendre qu'une œuvre peinte par un Maître ne recherche jamais un effet décoratif.

Au Bauhaus, les professeurs avaient pour nom : Paul Klee, Wassily Kandinsky, walter Gropius, Làszlo Moholy-Nagy, Marcel Breuer, Oskar Schlemmer, Josef Albers,   Lyonel Feininger, Walter Gropius, Mies Van Der Rohe.

Chacun était maître dans son domaine, mais comment concilier la danse avec la création d'une lampe de bureau. Ces choses-là peuvent-elles s'apprendrent en même temps?


Je ne voudrais pas passer pour un intégriste de la peinture, ni pour un intégriste en quoi que ce soit. Pourtant aujourd'hui une chose me choque : de très nombreuses galeries exposent à la fois des peintures et des photos. Certes, je connais de sublimes photographes, mais aucune photo au monde, aussi belle soit-elle, ne fera passer, à mon sens,  l'émotion d'un Monet, d'un Georges de la Tour, ou d'un Francis Bacon.
 

georges de la tour;bauhaus,  
Georges de la Tour
 
Ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit, non, la photo n'est pas un art mineur, la photo est un art à part entière, elle est  différente de la peinture, et en aucun cas il n'y a de comparaison à faire, c'est tout.

Il en est de même pour les créateurs qui utilisent l'ordinateur. Personnellement, je trouve passionnant de reprendre une peinture existante, de la "travailler" sur Totoshop, étudier toutes les possibilités (ça fait des économies de peinture). Pour ensuite la refaire  "pour de vrai" , en somme faire ce qu'autrefois (le mot va sans doute vous paraître désuet) on appelait "une pochade".


Non, la reproduction d'une œuvre, aussi belle soit-elle, sur une photographie, sur un ordinateur ne sera jamais aussi belle qu'un original !
 
Comment vous expliquer cela si vous ne l'avez pas ressenti vous-même. Une peinture est "habitée"; je veux dire par là que si vous vous retrouvez face à elle, vous avez l'étrange impression d'entretenir un dialogue. Si vous n'avez jamais connu ça, allez au musée du Louvre vous y trouverez sûrement une œuvre avec laquelle dialoguer, ce ne sera pas forcément une peinture.

Enfin je tiens à préciser que je suis tout-à-fait conscient de l'influence qu'a eu le Bauhaus sur l'art contemporain.

J'avais seulement envie de me défouler, mais c'est promis, je vous parlerais à nouveau du Bauhaus, je vous raconterai son histoire, mais pour ça il me faudra plusieurs articles.
 
Lien images

 
 

tRADUCTION DANS TOUTES LES LANGUES

Hébergé par Overblog