bmc.constans@free.fr

ENTREZ LIBRES

Publié le par BMC
Publié dans : #B.M.C.
 

Le plus grand tableau du monde
Raoul Dufy - La Fée électricité
 
Lorsque je parle du plus grand tableau du monde, il est évident que je ne prends pas en compte les fresques (la Sixtine) ou les installations; je parle de peinture sur toile ou sur panneau.

1937, c'est l'année de l'Exposition Universelle. Partout dans le pays règne un climat d'insouciance, on inaugure les congés payés, la T.S.F. diffuse les chansons de Charles Trenet, les guinguettes battent leur plein.

En France, une joie sans mélange gagne la population, on ne parle plus que de l'Expo. Le célèbre architecte Robert Mallet-Stevens, crée " Le Grand Pavillon de la Lumière". Ce pavillon doit abriter le plus grand tableau du monde, "La Fée Electricité", œuvre de Raoul Dufy destinée à célébrer le progrès et la modernité, qui, bien entendu, ne peuvent que nous apporter le bonheur. Et pour peindre le bonheur qui mieux que Dufy pouvait le faire?


À deux pas de là, se trouve le pavillon de l'Espagne Républicaine où Guernica sonne le glas des jours à venir, il ne nous parle pas seulement du massacre d'un village espagnol, il nous met en garde pour l'avenir. À Munich a lieu une autre exposition, celle de "L'art dégénéré" où les nazis cherchent à ridiculiser les artistes "modernes".

 À Paris, personne ne semble se soucier de l'avenir, tout le monde court à l'expo voir, non pas Guernica, mais le plus grand tableau du monde "La Fée Electricité". Le tableau est composé de 260 panneaux de contreplaqué qui mesurent chacun 2 m sur 1,20 m, ce qui représente une superficie de 624 m 2; sa hauteur est de 10 m sa longueur et 62,4 m.

 L'œuvre a été financée par la Compagnie Parisienne de Distribution d'Electricité, la réalisation a été très rapide. Le tableau commandé en 1936 devait être terminé pour l'exposition de 1937. Comme à cette époque les diapositives n'existaient pas, Dufy  fait réaliser des clichés sur verre de ses esquisses afin de les projeter, ce qui lui permet de gagner beaucoup de temps : l'œuvre est terminée en dix mois.


Dufy utilise une technique "bizarre" : il peint d'abord les personnages (il y en a 110) nus, pour les habiller par la suite dans des costumes de leur époque. Pour son travail, il est aidé par son frère Jean et un assistant  (un jour je vous dirai ce que je pense du fameux frère, et de sa soi-disant peinture).

Le sujet de l'œuvre n'est pas très intéressant, 110 savants de toutes les époques, de Léonard de Vinci à Wilhem Rœntgen en passant par Thomas Edison, le tout entouré d'instruments de laboratoire, de centrales électriques, et de Dieux de l'Olympe, rien de très passionnant… enfin, vous l'aurez sans doute compris, je n'aime pas beaucoup la peinture de Dufy (bien entendu, cela n'engage que moi).

Après l'expo, les 250 panneaux ont été démontés, stockés puis oubliés. En 1954, on décida de les réinstaller au musée d'Art moderne de la ville de Paris. On ne parla plus beaucoup du tableau, jusqu'au jour où l'on s'aperçut que les envers des fameux panneaux étaient floqués d'amiante. Afin de protéger le gardien et les rares visiteurs il fallut bien se résoudre à entreprendre les travaux de désamiantage, ce qui, bien entendu, nous coûta une petite fortune.

Dufy a fait une copie au 1/10 eme de son œuvre. D'autre part le célèbre imprimeur Mourlot a réalisé une série de 10 lithographies formant un ensemble de 1 m de haut sur 6 m de long, le tirage a été limité à 350 exemplaires.


On peut voir "La Fée Electricité" au Musée d'Art Moderne de la ville de Paris (Palais de Tokyo) 11, avenue du Président Wilson Paris XVI°.
(Comme le tableau fait 62 mètres de long, il est préférable de se munir d'une trottinette…)

A propos de grands tableaux, un dénommé Pawel Dudzinski est en train d'achever une fresque qui couvre 20.000 m 2 de rues et de places du centre historique de la ville de Zamosc en Pologne. Je ne sais si il s'agit d'une œuvre "fugitive"?
Si vous en savez davantage ? Merci…
 

 
✺✺✺✺✺✺✺✺✺✺

 

tRADUCTION DANS TOUTES LES LANGUES

Hébergé par Overblog