bmc.constans@free.fr

ENTREZ LIBRES

Publié le par BMC
Publié dans : #B.M.C.
 

Yves Klein


Vous n'y verrez que du bleu.


Yves Klein est né à Nice le 28 avril 1928.

Son papa est le peintre Fred Klein, sa maman est  également peintre  sous son nom de jeune fille, Marie Raymond, "abstrait"  (informel)

Jusqu'en 1947, pas grand-chose à dire sur l'enfance d'Yves. Il fait des études à L'Ecole Nationale de la Marine Marchande, et à l'Ecole Nationale des Langues Orientales.

Vous allez voir, comme je le pense (vous n'êtes pas obligé de me croire), le hasard n'existe pas. En effet, Yves Klein, qui déjà s'intéresse à l'ésotérisme, et à la spiritualité orientale, décide d'apprendre le judo. À cette époque, le judo n'était pas considéré comme un sport, mais comme une technique, permettant au pratiquant la réalisation de son être spirituel.

Et voici Yves qui s'inscrit au club de judo de Nice. Devinez qui il va trouver là : Claude Pascal et Armand Fernandez (le futur Arman). Deux personnes qui vont beaucoup compter dans sa vie.
Les trois complices sont maintenant inséparables.
Ne décident-t-ils pas tout simplement de se partager le monde: pour Armand (son nom s'écrit encore avec un d*), la Terre et ses richesses, à Claude revient l'Air, et pour Yves le Ciel et son infini.

En 1948, Yves déclare tout de go à ses amis. Ça y est, j'ai trouvé, et il brandit un livre que vous connaissez peut-être," La Cosmogonie des Rose-Croix" de Max Heindel. Comme le livre leur parait plutôt absconds, ils vont trouver un occultiste niçois du nom de Louis Cadeaux afin de se faire "expliquer" le fameux livre.
Je précise que le livre de Max Heindel est écrit dans un langage très simple, mais on peut comprendre que des jeunes gens qui avaient à peine vingt ans aient été un peu perdus dans les méandres de la dialectique ésotérique. Pendant environ quatre ans Yves Klein et Claude Pascal vont étudier la doctrine rosicrucienne. Ils adhèrent à la société de Rose-Croix d'Oceanside en Californie.

Après son service militaire en Allemagne, Yves va s'installer pour quelque temps à Londres, en compagnie de son inséparable ami Claude Pascal. Ils avaient prévu de faire un tour du monde initiatique, malheureusement la santé de Claude ne le permettra pas. Yves trouve un emploi chez un encadreur qui avait travaillé pour son père; ils continuent plus que jamais de pratiquer le judo.

C'est vers 1946 qu'Yves va créer ses premiers monochromes, il s'agit de gouaches et de pastels.

Yves Klein va se rendre en Espagne où il devient moniteur de judo.

Yves rêve depuis déjà longtemps d'importer en Europe la technique des Katas japonais. Aidé financièrement par sa tante, il part pour Yokoama où il arrive le 23 septembre 1952. Il s'installe ensuite à Tokyo et s'inscrit à la plus célèbre école de judo japonaise, l'institut Kôdôkan. Pour vivre, il donne des cours de français, et commence à écrire un livre sur le judo. Il obtiendra le quatrième dan de judo, ce  qui à l'époque était le plus haut niveau pour un européen.

De retour à Paris en 1954, il publie son livre "Fondements du judo" (Edition Grasset)

img120/3110/5pr3.jpg,judo bleu klein, ikb,,Art-Maniac - le blog de B.M.C.,Art-Maniac – le blog de B.M.C.,art-maniac - le blog de bmc, art-maniac le blog de bmc, art-maniac,bmc, art, art bmc, bmc,art-maniac bmc,bmc art-maniac,peinture bmc, peintures bmc, le peintre bmc, art-manic peintures bmc,le blog de bmc,
 
Yves Klein – Les fondements du judo.

Yves Klein se rend en Espagne où il fera éditer deux recueils de gravures de ses monochromes, la préface est, si l'on peut dire, signée par Claude Pascal. J'ai bien dit "signé si l'on peut dire" pour la bonne raison que cette préface est composée de simples lignes noires, comme si le texte avait été rayé.

De retour à Paris, Yves Klein présente un monochrome orange au Salon des réalités Nouvelles (salon réservé aux peintres non-figuratifs). Son tableau est refusé. Le jury croit bon de s'excuser auprès de Marie Raymond: "Vous comprenez, ce n'est pas vraiment suffisant tout de même; alors si Yves acceptait au moins d'ajouter une petite ligne, ou un point, ou même simplement une tache d'une autre couleur, nous pourrions l'accrocher, mais une seule couleur unie, non, non, vraiment ce n'est pas assez, c'est impossible!
    (Yves Klein, L'Aventure monochrome).
Yves Klein va ouvrir une école de judo à Paris, 104 Boulevard de Clichy. Il en profite pour faire une exposition de ses monochromes dans le dojo.

En 1956 Yves Klein expose quelques œuvres à la  galerie Colette Allendy, rue de l'Assomption à Paris.

Yves Klein est adoubé Chevalier de l'Ordre des Archers de Saint Sébastien en l'église Saint Nicolas des Champs à Paris. Sa devise est "Pour la couleur! Contre la ligne et le dessin!"

Première rencontre d'Yves Klein avec Iris Clert, qui a une toute  petite galerie de vingt mètres carré, rue des Beaux-Arts; ce sera le début de leur collaboration. Iris clert à la bonne idée, compte tenu de la dimension de sa galerie d'organiser un mini salon, où ne seront exposés que des tableaux de très petits formats, Yves Klein y participe.
En 1957, Yves Klein expose à Milan onze tableaux de même format (78 x 56 cm.), Uniformément peint en bleu outremer,( ce n'est pas encore le bleu Klein) suspendus dans l'espace par un système d'équerres à 20 cm. du mur. Lucio Fontana en a acheté un (si vous connaissez la peinture de Fontana ce n'est pas très étonnant).

De retour à Paris, Yves exposera parallèlement chez Colette Allendy et Iris Clert. À l'occasion de l'expo chez Iris Clert aura lieu un lâcher de  1001 ballons bleus. Il s'agit pour Yves Klein d'une "sculpture aérostatique".

En 1957, la notoriété de Klein gagne l'étranger. Il expose à Londres. La même année, il rencontre Rotraut Uecker qui devient son assistant. En 1962. Yves Klein obtient une commande importante pour l'Opéra de Gelsenkirchen, à cette occasion il rencontrera Jean Tinguely.

Avril 1958 : Premier pèlerinage au monastère de Sainte-Rita à Cascia en Italie. Pour ceux qui ne le sauraient pas, Sainte Rita est l'avocate des cas désespérés. Un ami peintre qui a connu Yves Klein m'a dit qu'il aurait fait ce voyage pour demander à la Sainte de le rendre célèbre. Perso j'ai du mal à le croire, mais si ça marche je vais finir par y aller, pas pour devenir célèbre, ça je m'en fiche complètement. Mais pour que ma peinture se vende un peu plus cher, ça je ne m'en fiche pas, ça m'arrangerait bigrement, (Je rigole).
Klein demande l'autorisation, pour le vernissage de son expo chez Iris Clert, d'illuminer l'obélisque en bleu, l'autorisation sera refusée, (Bertrand Delanoé n'était pas encore maire de Paris).

Exposition "Le Vide", Galerie Iris Clert. La galerie est complètement vide, les personnes présentes au vernissage sont quelque peu gênées.

Yves Klein à pour ami un certain Robert Godet, occultiste, philosophe, et professeur de judo, ex-disciple de Gürdjieff. C'est chez lui, dans son appart de l'Ile Saint Louis qu'il va réaliser ses premières expériences avec "des pinceaux vivants". Expériences baptisées "Anthropométries". L'expérience consiste à enduire de peinture bleue,(le bleu Klein, dénommé IKB pour internatinal Klein blue, couleur déposée) le corps d'une femme et ensuite de lui demander de se "rouler" sur une feuille blanche pour y laisser son empreinte.

En 1959, Yves Klein fait une conférence à la Sorbonne " L'évolution de l'art en immatérialité". C'est à la même période qu'il va créer ses "reliefs" à partir d'éponges peintes en bleu.

1961,Yves Klein se rend une deuxième fois en pèlerinage à Cascia. Dieu seul sait ce qui s'est dit entre Yves et Rita ?

Yves klein fait don au monastère d'un triptyque en forme d'ex-voto. Il s'agit d'une boîte en altuglas qui contient des pigments bleus, des pigments roses, quelques feuilles d'or, et de minuscules lingots d'or. À cela est joint une prière écrite de la main de l'artiste.
On peut voir l'ex-voto en question au centre Pompidou, expo Yves Klein, jusqu'au 5 février 2007.

Lorsque l'artiste vendait une œuvre "immatérielle", l'acheteur était tenu de jeter une certaine quantité d'or dans la Seine, Yves Klein faisait un reçu qui aussitôt fait était brûlé sur place. (Pour les "avides" plongeurs, je précise, la scène se passait au pont de l'Alma).

 Yves Klein travaille aussi à partir du feu, il brûle des cartons humides.

En 1960, Yves Klein fit des moulages d'Arman et de Martial Raysse, qui devaient être peints en "IKB"; seul le moulage d'Arman verra le jour.
Certaines toiles seront volontairement transportées de Paris à Nice sur le toit d'une automobile, afin que la pluie et le vent fassent leur travail d'érosion.

Bien que la carrière d'Yves Klein ait été très courte de 1954 à 1962, 8 ans), il a réalisé  un grand nombre d'œuvres, sans compter les immatérielles…Il a aussi beaucoup écrit.

1962, C'est l'année du mariage d'Yves Klein avec Rotraut Uecker. Yves fait, coup sur coup, deux crises cardiaques (n'y voyez aucun rapport avec son mariage).

Yves Klein décède d'une troisième crise cardiaque le 6 juin 1962. Son fils Yves naîtra en août de la même année.

*Iris clert, qui était aussi le marchand d'Arman lors de sa première expo, lui demanda s'il avait un nom d'artiste, celui-ci répondit oui Armand, tout simplement, alors Iris fit faire des affiches "Exposition Arman, galerie Iris clert" . Et comme il n'était pas question de les refaire Armand devint définitivement Arman.


///////

 

tRADUCTION DANS TOUTES LES LANGUES

Hébergé par Overblog