bmc.constans@free.fr

ENTREZ LIBRES

Publié le par BMC
Publié dans : #B.M.C.

 

 



Marcel Duchamp

(Deuxième partie)
 
En 1919 Marcel Duchamp va demander à sa sœur Suzanne de réaliser un ready-made à distance : Il lui demande d'accrocher un manuel de géométrie sur son balcon de façon que le vent en faisant tourner les pages choisisse les problèmes que le temps se chargerait de résoudre en les détruisant.

Marcel Duchamp  va accorder une valeur artistique à ses notes de travail; Elles seront publiées en fac-similé dans trois boites. La boîte de 1914, la boîte verte  et la boîte blanche.

Autre œuvre, il va prendre un reproduction de la Joconde, un horrible chromo, après lui avoir dessiné des moustaches, il se contente d'écrire dans la marge L.H.O.O.Q. Louis Aragon qui en était propriétaire en fera don au Parti Communiste Français.Elle sera accrochée au mur du bureau de Georges Marchais. (Taisez-vous Marcel !!!).


Dès 1920 il va réaliser ce qu'on appelle aujourd'hui des installations. Il utilisera entre autres  des plaques de verre sur lesquelles il peint, le tout mis en perspective pour créer des effets d'optique. En 1923 il réalise  de cette façon son œuvre la plus importante : "La mariée mise à nu par ses célibataires."

Entre 1923 & 1946, Marcel Duchamp abandonne la peinture (entre temps il avait épousé une richissime américaine, ce qui lui permettait de vivre sans souci du lendemain.) Il va consacrer le plus clair de son temps à jouer aux échecs. Il déclare :"J'ai renoncé aux pinceaux et exploré l'esprit plus que les mains".

En 1946 il commence ce qui sera sa dernière œuvre. Toujours persuadé qu'il ne peint plus, personne n'est au courant. Il s'agit d'une vielle porte en bois sans poignée enchâssée au centre d'un mur de brique.
 
Le spectateur a le loisir de regarder par deux petits trous semblables à des trous de serrures, il aperçoit alors une femme nue, les jambes écartées, son sexe est épilé, elle semble avoir été victime d'un viol . Dans sa main, elle tient une lampe à gaz allumée. Comme pour un diorama le fond est peint en trompe l'œil.

 
Marcel Duchamp est mort à Neuilly sur Seine le 2 octobre 1968.

Il est enterré à Rouen, sur sa tombe, on peut lire:


 "D'ailleurs c'est toujours les autres qui meurent".


FIN


Je découvre ce jour un site consacré à Marcel Duchamp. Donc, pour en savoir plus http://www.zumbazone.com/duchamp/index.html
et sur les conseils de Yves un article sur Duchamp, dans un blog sympa : rosecelavi.com


   
§§§§§§§

tRADUCTION DANS TOUTES LES LANGUES

Hébergé par Overblog