bmc.constans@free.fr

ENTREZ LIBRES

Publié le par BMC
Publié dans : #B.M.C.

 




 
Asger Jorn
 
J’espère que vous n’en avez pas marre de Cobra. Mais ma Muse adore et moi aussi. Et apparemment nous ne sommes pas les seuls. Alors…
 
Cet article aurait pu s’intituler : « Les raisons de la colère ».  Jorn    était
un écorché vif en guerre permanente contre la bourgeoisie et tous ses principes, particulièrement concernant l’art et la religion.
Asger Jorn de son vrai nom Asger Oluf Jorgensen jorn est né  à Verjum au Danemark en 1914. Il est le frère du peintre  Jorgen Nash (Nash était un pseudo qui évitait ainsi la confusion avec son frère). Jorgen Nash se fera tristement remarquer en décapitant la petite sirène de Copenhague.  Il mourra en 2004.
À partir de 1936 et jusqu’en 1939, Jorn travaille à l’ Académie Contemporaine Fernand Léger. C’est peut-être ici qu’il découvre  le communisme dont il deviendra un militant convaincu. La première expo Jorn a lieu à Copenhague en 1938.
Durant l’occupation du Danemark par les Nazis, en tant que communiste, Jorn va prendre une part active à la résistance. Après la guerre, il démissionnera du PC danois, qui, comme on pouvait s’y attendre ne lui laissait pas trop la possibilité de s’exprimer. Pourtant il restera communiste toute sa vie. 
Jorn qui est toujours prêt à en découdre avec la bourgeoisie, rejoint le mouvement des surréalistes révolutionnaires.
En 1948 il sera un des tout premiers membres fondateurs de Cobra, dont il deviendra le théoricien. Il écrira plusieurs essais sur l’art, et aussi des poésies. Les peintres de Cobra, comme les surréalistes, sont très influencés par la littérature.  Toujours en 1948 il expose à la galerie Breteau à Paris.
Jorn est un chercheur, c’est un touche-à-tout, il fera entre autres choses de la céramique, de la tapisserie, de la sculpture, de la  gravure, et tout cela sans jamais cesser d’écrire.
Dans une série qu’il appellera « Modifications et défigurations »,  il va récupérer des toiles anciennes aux puces pour les modifier à sa façon.
Toute sa vie Jorn se battra pour une liberté totale de L’art.
Par la suite Jorn adhère à l’Internationale situationniste, qui,  aura  beaucoup marqué l’esprit de Mai 68.
En 1961, il va démissionner de l’IS pour fonder «  l’institut  Scandinave de vandalisme comparé »
En 1968 Jorn publie un pamphlet contre le structuralisme intitulé :  "La langue verte et la cuite ".
Jorn a quitté notre monde à 59 ans, en 1973.

   
*

tRADUCTION DANS TOUTES LES LANGUES

Hébergé par Overblog