bmc.constans@free.fr

ENTREZ LIBRES

Publié le par BMC
Publié dans : #B.M.C.
  


(Première partie)
 

 

art-maniac le blog de bmc,art-maniac,bmc, art, art bmc, bmc,art-maniac bmc,bmc art-maniac,peinture bmc, peintures bmc, le peintre bmc, art-manic peintures bmc,le blog de bmc,
B.M.C Technique mixte 110 x 75 cm..


Afin qu’il n’y ait pas d’équivoque concernant le texte qui va suivre, je crois utile de donner ici une succinte définition des mots : signe, emblème, allégorie et symbole.

Le signe est ce qui reste lorsque l’on a enlevé tout ce qui était superflu. Comme son nom l’indique, le signe est plein de sens, souvent il déforme pour rendre plus signifiant. Le signe représente l’essence des choses au plan matériel : les signaux routiers sont des signes.

L’emblème cherche à exprimer un concept perceptible par les sens. Ce peut être un objet : le drapeau est l’emblème de la nation.
 
L’allégorie, elle, est formée de plusieurs emblèmes, et souvent elle est accompagnée d’une devise : la Vérité est représentée par une femme nue tenant un miroir et sortant d’un puits.
 
 

 
 
 
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
                                  Cathédrale d'Amiens           
     
 
Comme cela a été bien souvent dit, le symbole était, à l’origine, un objet cassé en deux parties. On faisait coïncider les fragments en signe de reconnaissance. Le symbole tient à la fois du manifesté et du non-manifesté, du fini et de l’infini.
Son essence est matérielle et spirituelle. Il a une face dans le visible et une autre dans l’invisible. C’est en réunissant les fragments matériel et spirituel que nous faisons vivre les symboles et franchissons ainsi la porte qui nous mène d’un plan à un autre.

Selon la façon dont nous nous situons par rapport aux choses, elles n’ont pas forcément la même signification. Une épée est un emblème pour un militaire et un symbole pour un franc-maçon.

A une époque où l’intellectualisme, le rationnalisme règnent en maîtres dans un monde qui voue un culte à la matière, il n’est pas de mise de parler de surnaturel ou de magie, que l’on a tôt fait d’assimiler à un occultisme de bas-étage, venu tout droit du bocage normand.

 
 

 

art-maniac le blog de bmc,art-maniac,bmc, art, art bmc, bmc,art-maniac bmc,bmc art-maniac,peinture bmc, peintures bmc, le peintre bmc, art-manic peintures bmc,le blog de bmc,L'image “http://entrezlibres.free.fr/l-art-me-ment/4-upestres-mexique.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.

Art rupestre (Mexique)
 
Pourtant, à l’origine, l’Art a une fonction magique. L’homme des cavernes dessine à même le rocher avec du sang et de la terre la représentation de l’animal don’t il prend ainsi possession de l’âme. Il ne chasse pas, il “traque”.

De nos jours, l’Art n’a rien perdu de sa magie.



A l’origine, l’Art est anonyme. Il a une fonction sociale, mais aussi religieuse et, ne nous y trompons pas, sacrée.

Que reste-t-il aujourd’hui des civilisations disparues (égyptienne, assyrienne, précolombienne ou autres) si ce n’est précisément leur Art ? Et que saurions-nous d’elles sans cela ?
 

Hermaphrodite endormi (e) Grèce - Musée du Louvre
(Dans le prochain article vous aurez le côté face)

 


 

A l’époque des bâtisseurs de cathédrales, l’Art, s’il est toujours anonyme, prend une double signification. Exotérique et ésotérique, il véhicule une connaissance dont le Compagnonnage d’aujourd’hui est l’un des héritiers.
Au portail de Notre-Dame de Paris, une figure de pierre représente un Christ qui tient dans sa main droite deux livres. Le premier est ouvert et cache en partie le second qui, bien entendu, est fermé. Le spectateur sait à quoi s’en tenir : derrière le signifié, il devra trouver le signifiant (exotérisme-ésotérisme).

Bien que le symbole occupe une place prépondérante dans l’Art de cette époque, personne ne s’étonne, au nom d’une logique pas encore cartésienne ou d’un quelconque rationnalisme, de voir :
- à Chartres, un âne qui joue de la vielle,



 


Cathédrale de Chartres
 

 
- à Saint-Bertrand de Comminges, un crocodile qui grimpe au mur,
- en haut du clocher de certaines abbayes, une croix celtique,
- ou, sur les églises de campagne, un coq.

Avec la Renaissance, l’Art va s’inspirer directement de la nature, cette dernière servant d’armature à l’œuvre.


 


Raphaël  -  Saint georges
 

 
Par la suite, les différentes écoles vont, petit à petit, nous conduire à un Art classique, qui, éliminant toute recherche émotionnelle, va nous amener à une technique parfaite qui atteindra son apogée avec David ou Ingres.

 

 

http://entrezlibres.free.fr/l-art-me-ment/9-ingres.jpg,art-maniac le blog de bmc,art-maniac,bmc, art, art bmc, bmc,art-maniac bmc,bmc art-maniac,peinture bmc, peintures bmc, le peintre bmc, art-manic peintures bmc,le blog de bmc,
 
Jean-Dominique Ingres  -  Œdipe
 
Cela ne se fera pas sans entraîner certaines réactions, avec le Romantisme, et en particulier Delacroix.
 

 


http://entrezlibres.free.fr/l-art-me-ment/10-andromede.jpg,art-maniac le blog de bmc,art-maniac,bmc, art, art bmc, bmc,art-maniac bmc,bmc art-maniac,peinture bmc, peintures bmc, le peintre bmc, art-manic peintures bmc,le blog de bmc,

Delacroix  -  Andromède
 

Pourtant, durant encore plusieurs années, le public va continuer à s’intéresser à la peinture représentative, celle du Salon des années 1880 où triompheront les auteurs de ces superbes mièvreries allégoriques, fort appréciées, très recherchées et vendues très cher… Qui se souvient aujourd’hui de Adolphe-William Bouguereau, Léon Bonnat ou Carolus Duran ?
 

Adolphe-William Bouguereau  -  Vénus
 

 
Tandis que ces messieurs sévissaient sur les cimaises du Salon, Vincent Van Gogh, le peintre de la passion, peignait ses tournesols. Claude Monet, le peintre de la sensibilité, ses nymphéas. Et Paul Cézanne, le peintre de la sagesse, cette montagne Sainte-Victoire, symbole même de sa vie.
 

 

http://entrezlibres.free.fr/l-art-me-ment/12-cezanne-victoire.jpg,art-maniac le blog de bmc,art-maniac,bmc, art, art bmc, bmc,art-maniac bmc,bmc art-maniac,peinture bmc, peintures bmc, le peintre bmc, art-manic peintures bmc,le blog de bmc,
Paul Cézanne  -  La montagne Sainte- Victoire
 
Liens
   
  *

tRADUCTION DANS TOUTES LES LANGUES

Hébergé par Overblog