bmc.constans@free.fr

ENTREZ LIBRES

Publié le par Complik Clé
Publié dans : #Guest Stars






 
Il y a des questions, comme ça, qu'on ne se pose pas, et pourtant...
Le comportement d'Orphée m'intrigue. Pour ceux qui ne connaissent pas, je fais un pitch rapide : 
Orphée, poète et musicien (sur une lyre en carapace de tortue) est amoureux d'Eurydice. Celle-ci, piquée par un serpent, meurt, et part donc aux enfers.
Orphée décide d'aller en Laconie, où se situe l'entrée des enfers, et descend au Tartare courageusement.
Désespéré d'avoir perdu son amour, Orphée chante sa tristesse avec sa lyre. Ses chants, emplis d'une grâce presque divine, interpellent Charon (le passeur), Hadès et Perséphone.
Ces derniers lui donnent la permission de ramener Eurydice dans le monde d'en haut. Mais Hadès impose une condition : Orphée ne doit pas se retourner jusqu'à ce qu'elle soit revenue sous la lumière du soleil. Lorsqu'il voit poindre la lumière du jour, Orphée se retourne pour voir si Eurydice est encore là : il la voit alors disparaître définitivement.
  De retour chez les vivants, il se fera massacrer par les Ménades de Dionysos. Elles le déchiquètent et balancent sa tête à la flotte, mais la tête d'Orphée continue inlassablement à clamer le prénom de sa bien-aimée.
 Cette tête fut transportée à Antissa, où elle émettait des oracles jour et nuit.
Voilà pour le pitch.
 

Mais pourquoi Orphée s'est-il retourné ? Pourquoi n'a-t-il pas attendu d'être sorti totalement ? Pourquoi, lui qui était quand même supérieurement sensible et intelligent, n'a-t-il pas respecté la condition imposée par Hadès ???

Son comportement est assez incompréhensible...

On sait que les dieux pouvaient être parfois très joueurs, et promettre aux hommes des actes qu'ils n'accomplissaient pas. Peut-être Orphée s'est-il méfié des dieux, il ne les a pas crus??? Mais, même si vous ne croyez pas une personne, lorsqu'il s'agit de récupérer l'être aimé, vous suivez les conditions de cette personne, juste pour vérifier. Au pire les dieux lui faisaient une bonne blague, et Orphée ne revoyait plus Eurydice (mais au moins il ne se sentait pas coupable).

Mais non, cet étourdi d'Orphée se retourne JUSTE AVANT d'être sous la lumière du jour, comme s'il n'aurait pas pu patienter deux secondes !!! A s'être tapé tout le chemin, c'est assez stupide de se retourner au dernier moment...

 
Peut-être voulait-il simplement faire son malin, et montrer aux dieux qu'il n'avait pas confiance en eux (quel rebelle cet Orphée!!!)
Peut-être s'est-il dit, inconsciemment : « Si je fais ce genre de plan, on parlera de moi pendant longtemps. Déjà que je suis le père de tous les poètes, ce serait cool si, en plus, je pouvais faire un truc vachement osé et incompréhensible, histoire de laisser une trace... »
Ou alors il pensait que son amour pour Eurydice ne pouvait définitivement pas être heureux, ce qui donnait à leur histoire une dimension tragique unique (on ne se rend compte de la véritable valeur des êtres que lorsqu'on les a perdus)...
Ou encore, chemin faisant dans le tunnel qui le remontait jusqu'à la terre, il s'est dit que, finalement, Eurydice ne méritait peut-être pas tout cet héroïsme; après tout, elle n'avait qu'à pas mourir...
Enfin, peut-être s'agit-il simplement de conscience professionnelle pure et dure : en tant que Poète, Orphée se devait d'accomplir un acte étrange et d'avoir une vie de malheur...

Voilà le genre de questions que se pose une prof lorsqu'elle a de la fièvre...


 
.

tRADUCTION DANS TOUTES LES LANGUES

Hébergé par Overblog