bmc.constans@free.fr

ENTREZ LIBRES

Publié le par BMC
Publié dans : #B.M.C.



 
La plus belle auto du monde
 
 
bugatti,bugatti royale,bmc,art maniac,
 
Bugatti Royale - Coupé Napoléon

Je t'attendrai à la porte du garage
Tu paraîtras dans ta superbe auto
Il fera nuit mais avec l'éclairage
On pourra voir jusqu'au flanc du coteau
                       CharlesTrenet         

                                                                          
Si vous saviez tous les voyages que j'ai pu faire dans ma tête. Plusieurs fois le tour du monde en bateau, sur les plus beaux voiliers.
J'ai dans mon musée imaginaire les tableaux des plus grands maîtres, que tous les musées me jalousent.

Aujourd'hui je vous convie à venir faire un tour dans mon garage de l'imaginaire. Ici pas besoin d'assurance, personne ne me volera toutes ces merveilles. Et même si souvent, dans un recoin de ma tête, il y a le feu, il n'est pas bien dangereux, celui-là. (C'est un feu follet.)
ettore bugatti, la royale,bugatti royale,bmc,art maniac,
 
Bugatti Royale

Ici c'est le coin des Bugatti. J'aurais aimé vous parler plus en détail  de Monsieur Ettore Bugatti et de toutes ses excentricités, mais pour ça il me faudrait des dizaines d'articles. Aussi je ne vous parlerai que de la plus célèbre  de ses créations. La Royale.

Ettore Bugatti avait décidé de construire la plus belle voiture du monde. Il choisit de la nommer, "tout simplement" La Bugatti Royale.
Il est vrai qu'au départ, elle est conçue dans l'espoir de futures ventes aux têtes couronnées. Le roi Alphonse XIII d'Espagne est en première ligne, mais l'auto coûte très cher. Vous savez ce que c'est, quant on est roi, il ne vaut mieux pas trop se faire remarquer. Le peuple n'aime pas. Alors Alphonse va acheter "tout simplement" une vulgaire Duesenberg. (Ouf! J'ai bien  failli ne pas l'avoir dans mon garage celle-là!).

 

 
Jean Bugatti et La Royale


Je ne sais pas si vous l'avez remarqué, mais pour la monarchie, ce n'est pas toujours facile de dépenser l'argent du peuple discrètement (encore qu'il y ait quelques exemples, même dans les républiques…) Aussi notre très cher Ettore ne vendra pas de Royale, à des rois…
Il faut dire que pour décourager "le vulgaire", Ettore avait bien fait les choses, son auto coûtait environ le prix de trois Rolls-Royce.
Sur six qui furent fabriqués, il réussit l'exploit d'en vendre trois. Des trois restantes Ettore gardera les châssis, et passera son temps à les carrosser de façons différentes.
Un jour, Ettore s'endort au volant. Son bijou est complètement détruit. Il va la reconstruire entièrement, mais comme il est superstitieux, il conserve la plaque où figure le numéro de châssis. De cette façon sa voiture existe toujours, l'accident est rayé de la carte.




 
 
la voiture d'Ettore Bugatti après l'accident
 
Mais qu'a-t-elle de si particulier cette Royale?
Je vais essayer de vous la décrire, sans pour autant entrer dans des détails trop techniques.
N'oubliez pas que nous sommes en 1928.

D'abord les dimensions:
Plus de 6 mètres de long.
L' empattement (la largeur) de 4 m. 57 cm.
Poids entre 3 et 4,5 tonnes selon les modèles.
Vitesse maximale: Plus de 200 Km/h.
Diamètre des roues 1 m.
Moteur de 15 litres de cylindrée.
Puissance 300 chevaux.
Bien sûr elle est garantie à vie.

 
Une sculpture d'éléphant sert de bouchon de radiateur, elle est l'œuvre de son frère sculpteur décédé en 1917, Rembrandt Bugatti. Nous sommes dans une famille d'artistes et d'originaux, le frère s'appelle Rembrandt, Ettore prénommera sa fille l'Ebé, du nom de ces propres initiales (Ettore Bugatti).
 
 
Bouchon de radiateur signé Rembrandt Bugatti
 
Mais revenons à nos 300 chevaux.
Du coupé à la limousine en passant par le roadster, elles seront belles dans tous leurs  états.
Même si les autos, ça vous gonfle, regarder le coupé Napoléon, son aile d'un seul tenant de plus de 6 mètres de long. Son toit vitré, une trouvaille pour l'époque.


 
 
Bugatti Royale - Coupé Napoléon


Et celle-là avec son intérieur en tapisserie.


 
 
Bugatti Royale
 
Sur une autre la malle arrière avait été créée spécialement pour Bugatti par Hermès.
Passons sur les détails, il y aurait trop à dire.


 
 
 
Bugatti Royale
 
Heureusement pour lui, Monsieur Bugatti ne fait pas que des Royales. Il fait d'autres voitures, en particulier des autos de courses qui vont pratiquement tout gagner.

Il fabriquera en série des moteurs de Royale qui serviront pour la propulsion des autorails Bugatti, que certains d'entre vous ont peut-être connu. Vous savez ces autorails rouge et blanc avec la cabine du conducteur qui dépassait du toit.


 
 
 
Bugatti Royale
 
Détail que peu de personne connaissent : Ettore Bugatti avait commencé la construction d'un avion pour participer à la Coupe Deutsh de la Meurthe en 1938. Malheureusement il ne volera jamais, si vous voulez on en reparlera…

Et aujourd'hui ?

(Dédicace spéciale à l'ami Stéphane pour son anniversaire)




Bugatti Veyron
 
Après bien des péripéties la marque Bugatti a été racheté par Volkswagen.   
Actuellement, il n'existe plus qu'un modèle de Bugatti: la Veyron.


Celle-là je ne l'ai pas dans mon garage imaginaire, j'ai seulement versé les 300.000 € d'acompte indispensable pour pouvoir la réserver, (Virement direct de ma banque imaginaire). J'attends que ma Muse ait choisi la couleur.
 

 
Bugatti Veyron
 
 
Et pour la route voici quelques caractéristiques du monstre:

Prix: Un peu moins de deux millions d'euros.
Puissance : 1.000 chevaux. 
Cylindrée: 8 Litres.
Consommation:
À l'arrêt moteur tournant: 5 l  au 100.
Utilisation normale: 70 à 80 l  au 100.
Sur circuit: 100 l au 100.
Performances:
De 0 à 100 Km/h. en 2,5 secondes.
De 0 à 200 Km/h. en 7,3 secondes.
De 0 à 300 Km/h. en 16,7 secondes.
Vitesse de pointe: 415 Km/h.


 
Ce qui m'ennuie c'est qu'il n'y a plus beaucoup de place dans mon garage imaginaire.

À moins que se ne soit dans ma tête…
 
§§§
 
 

tRADUCTION DANS TOUTES LES LANGUES

Hébergé par Overblog