bmc.constans@free.fr

ENTREZ LIBRES

Publié le par la Muse
Publié dans : #La Muse
la-muse.png,a-muse.png,muse,Muse, la muse, La Muse,musée,musées, BMC, bmc, B.M.C., b.m.c.,le blog de bmc et la muse,musée du louvre, musée d'art moderne, musée beaubourg, musée georges pompidou,peinture moderne, peintures modernes,peinture contemporaine, peintures contemporaines, La Muse peinture,art maniac, art-maniac,art maniac bmc, art-maniac bmc.
"Ils" ont commencé par les appeler "armes non létales".. maintenant, de par l'expérience, certains d'entre eux parlent "d'armes moins létales"ou "moins que létales"...

C'est  la fin de la guerre froide qui a mis en exergue la nécessité de créer des armes plus adaptées aux questions de sécurité nationale ou aux interventions extérieures ponctuelles plutôt qu'au classique affrontement entre états.

D'où l'apparition de nouvelles armes  censées faire moins de morts que les bombes  mais dont le principal défaut est de faire éclater la frontière  entre le militaire et le policier, l'état de guerre et la répression des problèmes sociaux et politiques.
Il faut savoir que le budget militaire américain a explosé sous Clinton pour atteindre le double de l'ensemble des budgets des "adversaires potentiels" des USA... et ça en fait du monde !..

Les nouvelles armes ne sont plus faites pour tuer mais pour mutiler, paralyser, immobiliser, manipuler.. D'abord, c'est visuellement plus acceptable devant les caméras de CNN et autres et ensuite, ça permet de les utiliser sans état d'âme... Ah ! la guerre propre ! Et aux fabricants d'armes de vendre tous azimuths et ouvertement - et pas seulement aux démocraties, dont on pourrait peut-être espérer qu'elles ne seront pas tentées un jour de les utiliser contre leur propre population...


Petit florilège de ces joyeusetés :


- Bon, déjà, vous connaissez le "taser", une sorte d'appareil sans fil à électrochoc qui a pour but d'électrocuter à distance les individus suspects. A moins d'être cardiaque, a priori, on nous affirme que la personne devrait s'en sortir avec quelques douleurs et spasmes...
Sauf que, d'après Le Monde du 3 septembre 2006, le taser aurait été à l'origine du décès de 152 personnes aux Etats-Unis... On ne va pas s'arrêter pour si peu, on l'adopte chez nous.

- Les armes à micro-ondes, conçues au départ pour détruire l'équipement électronique de l'ennemi (Quid des gens qui se trouvent à proximité desdits équipements ?) Il en existe une version, montée sur un camion, qui a pour but de disperser les foules en infligeant une brève et très intense sensation de brûlure. Maintenant, si on la règle plus fort, rien ne dit que la foule ne se retrouvera pas cuite comme dans un four à micro-ondes...

- L'arme à impulsion électromagnétique perturbe la mémoire à court-terme et provoque la perte des fonctions corporelles involontaires.

- Un appareil photo, conçu pour l'espace, détecte un type de radiations appelé "ondes millimétriques" ou "Rayon T". Ultra-sensible, il perce le brouillard, la fumée... et même les murs et les vêtements !

Bien sûr, on peut penser à des applications de surveillance dans les aéroports (fouille à distance) - voire même, en médecine, pour regarder sous la peau et rechercher des tumeurs..



- En 2001, à New-York, une caméra d'imagerie thermale est utilisée par la "Brigade des Personnes en Transit" pour détecter les sans-domicile-fixe qui logent dans les tunnels sousterrains, grâce à leur chaleur corporelle.

- Le dispositif Tempest électronique permet de capter les émissions électromagnétiques générées par un appareil électrique. Vous pouvez capter à distance les émissions d'un écran d'ordinateur et les restituer sous la forme d'une image. En d'autres termes, espionner un ordinateur.. Il semblerait que c'est assez facile à fabriquer et indétectable..

- Le système de surveillance de type radar portable, de la taille d'un attaché-case, peut localiser et suivre un individu de l'autre côté d'un mur de brique ou de béton. Il mesure et affiche la distance qui sépare l'opérateur de l'individu en question.


- En 2002, on annonçait l'existence d'un prototype de téléphone capable de lire sur les lèvres. Pratique pour les gens qui ont perdu la voix ou pour téléphoner dans le brouhaha, mais...

- Le téléphone dentaire ne devrait plus tarder... Un implant qui fonctionne comme un téléphone mobile composé d'un mini-vibrateur et récepteur d'ondes radio.
Le son, qui atteint la dent sous forme de signal radio-numérique, est transféré à l'oreille interne par résonnance osseuse. Les infos peuvent ainsi circuler sans que qui ce soit - autre que le détenteur de l'implant - puisse y avoir accès.

- Les balles sonores émettent des balles dites "acoustiques" le long d'un étroit faisceau, d'une très forte intensité (jusqu'à 145 décibles, soit 50 fois le seuil de douleur chez l'humain). Cette arme "occasionnera l'équivalent d'une migraine soudaine même si la personne se bouche les oreilles et mettra d'autres personnes à genoux", d'après le fabricant.
Tout ce qu'il y a de pratique pour la police pour maîtriser les suspects ou réprimer les émeutes. Inutile de dire que l'armée n'est pas en reste.

Des variantes prévues pour des applications pacifiques existent. L'Hypersonic Sound System, par exemple. On tourne le haut-parleur dans votre direction et on sussure lorsque vous passez à proximité du distributeur de sodas que vous avez très, très soif..

On peut imaginer des applications telles que chasser les oiseaux nuisibles, écouter sa télé sans déranger la personne assise à côté de vous.

Un jeune chercheur américain commercialise l'audio-projecteur, de son invention, un boîtier relié à une sorte de galette de matériau composite noir qui permet de braquer le son comme un laser. L'audio-projecteur convertit un rayon d'ultra-sons en un faisceau étroit de son, en utilisant les capacités de résonance de l'air. Résultat : on entend le son lorsqu'on traverse le faisceau. Le reste de la pièce est silencieux. L'appareil peut projeter un son de 80 à 90 décibels jusqu'à 200 mètres.
http://www.holosonics.com/

- Les cyborgs. Dès 2002, Kevin Warwick a démontré la possibilité de contrôler par la pensée un fauteuil pour handicapé ou une main robotisée. Puis il a pratiqué l'implantation dans le nerf méridien d'un bras de son épouse d'un système relié au sien. Si l'un d'entre eux bougeait ses doigts, l'autre - sans intervention de sa volonté propre - voyait ses doigts bouger.
L'expérience suivante consistera à faire passer une émotion ou une sensation d'un cerveau à l'autre. Egalement à transmettre les effets d'un médicament ou d'un vaccin à distance sans contact avec la substance, mais en mettant en relation une personne vaccinée avec une non-vaccinée.

Il travaille aussi sur la télépathie. On peut concevoir à terme de voir arriver des robots dont la connection à des humains - via des implants cérébraux ou autres technologies - produira à terme une "post-humanité". C'est pas pour tout de suite mais il semblerait que c'est bien parti...


 
  à suivre demain... ou pas !
                                                                                   
On n'arrête pas le progrès (suite) 

 
//////

 

tRADUCTION DANS TOUTES LES LANGUES

Hébergé par Overblog