bmc.constans@free.fr

ENTREZ LIBRES

Publié le par BMC
Publié dans : #B.M.C.

 

 
Encore un dont on ne sait pas grand-chose; il est né le 14 mars 1593 à Vic-sur-Seille en Lorraine son père est boulanger.

De sa formation de peintre on ne sait rien, ou presque.
 
 
Georges de La Tour – Marie-Madeleine en pénitence
 
En 1617, il se marie avec Diane de Nerf, ce mariage va l'introduire  dans le milieu de la noblesse lunévilloise, ce qui lui permet d'acquérir assez rapidement une notoriété au plan local.
 

Art-maniac,art maniac,bmc,BMC,le peintre bmc,peinture, peintures,art, art moderne,art contemporain, art ancien,impressionnisme, ,photo,photos,dessin,art brut,musée,culture,
 
 Georges de La Tour – La femme à la puce
 
Très vite Georges de La Tour va se retrouver à la tête d'une petite fortune. C'est le début de la guerre de trente ans. La Tour est accusé de spéculation sur le grain. Suite à la guerre, Lunéville est entièrement incendié. Il va devoir quitter provisoirement la région pour se faire oublier; il séjourne provisoirement à Nancy, avant de se rendre à Paris.

Art-maniac,art maniac,bmc,BMC,le peintre bmc,peinture, peintures,art, art moderne,art contemporain, art ancien,impressionnisme, ,photo,photos,dessin,art brut,musée,culture,
 
 Georges de La Tour – L'adoration des bergers
 
Lorsqu'il revient à Lunéville, il déclare tout de go : "Je suis le peintre particulier du Roi Louis XIII".
Que s'est-il passé lors de son séjour à Paris? Georges de La Tour a eu l'occasion d'être présenté au Roi auquel il aurait fait "cadeau" de son "Saint- Sébastien dans la nuit" tableau que le Roi va mettre "paraît-il"  dans sa chambre. Clin d'œil en passant, en tant que peintre du Roi il a droit à un logement au Louvre où bien des années plus tard ses œuvres figureront en bonne place.


Certains diront que toute cette histoire était un mensonge? En tout cas il y a si peu de preuves qu'on serait tenté de le croire.

art maniac le blog de bmc,Bmc,art,peinture,art-maniac,bmc,,culture,le peintre bmc,
 
Georges de La Tour - vieil homme
 
La Tour menait une vie de grand seigneur. Il semblerait qu'il aimait beaucoup la chasse à courre et y passait beaucoup de temps.

On raconte que le Duc de la Ferté, qui gouvernait la Lorraine, aurait exigé de Georges de La Tour un certain nombre de peintures, en échange d'impôts. Ce qui explique que l'on aie retrouvé pas mal de ses tableaux dans la région.
  
 
Début 1652, une épidémie ravage la région : Georges de La Tour meurt ainsi que sa femme et un de leurs valets.

art maniac le blog de bmc,Bmc,art,peinture,art-maniac,bmc,,culture,le peintre bmc,
 
Voilà à peu près ce que l'on sait de sa vie.

À compter de maintenant le peintre qui avait été adulé de son vivant va être aussi vite oublié. On n'en parlera plus. Souvent ses œuvres seront attribuées à d'autres peintres. Pourquoi cet oubli ?

C'est bien difficile à expliquer.
 
Il va falloir attendre 1915 pour que l'on recommence à s'intéresser à son œuvre, des historiens d'art vont "ressusciter" ses peintures.

À partir de ce moment, il y aura une période de flottement, certaines œuvres seront reconnues comme authentiques, puis considérées comme des copies.

art maniac le blog de bmc,Bmc,art,peinture,art-maniac,bmc,,culture,le peintre bmc,
 
Georges de La Tour – Job raillé par sa femme
 
Aujourd'hui, 90 ans après sa redécouverte, tout le monde est à peu près d'accord : il existe une quarantaine d'œuvres. Mais les polémiques iront sans doute encore bon train pour faire le tri entre les œuvres originales, les copies d'époque et sans doute aussi plusieurs faux, sans compter ceux que l'on va découvrir ou redécouvrir. Affaire à suivre.
 
 
✜✜✜✜✜✜✜


 

tRADUCTION DANS TOUTES LES LANGUES

Hébergé par Overblog