bmc.constans@free.fr

ENTREZ LIBRES

Publié le par La Muse
Publié dans : #La Muse
 
Art-maniac,art maniac,bmc,BMC,le peintre bmc,peinture, peintures,art, art moderne,art contemporain, art ancien,impressionnisme, ,photo,photos,dessin,art brut,musée,culture,
 
Depuis la nuit des temps, on rapporte des témoignages d'étranges pluies d'objets ou d'êtres vivants venus du ciel.
Un pluie de cailles déjà, dans l'Ancien Testament, juste avant l'apparition de la manne.
Et ça continue...
Evidement, les "explications" sont allées bon train de la "grenouille générée spontanément (sans parents) venue de nulle part et transportée par la pluie" aux œufs de grenouille qui montent dans les nuages par la force de l'évaporation des eaux, où ils éclosent, avant de redescendre sur terre dans l'averse...
Pluies de sang survenues après des batailles, attribuées aux vapeurs sanglantes des morts, allant se condenser dans les nuages...

Art-maniac,art maniac,bmc,BMC,le peintre bmc,peinture, peintures,art, art moderne,art contemporain, art ancien,impressionnisme, ,photo,photos,dessin,art brut,musée,culture,
 
Aujourd'hui, entre les explications scientifiques : vents tourbillonnant au sol qui capturent animaux et poissons qui ensuite, transportés par des trombes, seraient relâchés plus loin , on entend un certain nombre d'élucubrations qui vont du châtiment céleste (pluies de pierres) au cadeau tombé du ciel.. pour peu qu'il soit comestible !
Les E.T ne sont pas de reste ! D'aucuns prétendent que ces visiteurs venus d'ailleurs rejettent la nourriture en excédent au moment de repartir chez eux !
Un certain Charles Fort a même échafaudé une théorie impliquant une "mer supérieure des Sargasses" sise.. quelque part là-haut.. qui aspirerait la matière de la terre et la recracherait de temps à autre...

 

charles fort,art maniac le blog de bmc,Bmc,art,peinture,art-maniac,bmc,,culture,le peintre bmc,
 
Charles Fort devant le jeu d'échecs de son invention
 
Il n'en reste pas moins qu'on constate des choses curieuses : en général, une seule espèce animale va tomber, le plus souvent les individus sont vivants et aucun autre animal d'une autre espèce ne va l'accompagner, pas plus que des détritus de toutes sortes..

Portrait croquignolet de l'étrange et attachant monsieur Fort (emprunté au "Matin des magiciens" de Louis Pauwels et Jacques Bergier)

"Il y avait à New-York, l'an 1910, dans un petit appartement bourgeois du Bronx, un bonhomme ni jeune ni vieux, qui ressemblait à un phoque timide".
Ancien journaliste et embaumeur de papillons, le hobby du monsieur  était d'accumuler des notes sur des évènements invraisemblables et pourtant établis, allant des pluies rouges, ou de boue, de flocons de neige gros comme comme des soucoupes, pluies de grenouilles.. jusqu'aux boules de feu, traces d'animal fabuleux, disques volants, engins dans le ciel, étranges disparitions...

C'est ainsi qu'il collecta 25 000 notes qu'il rangea consciencieusement dans des boîtes en carton et entretint avec elles un étrange rapport. En parlant de ses notes, il en disait "Petites putains, nabots, bossus, bouffons, et pourtant leur défilé chez moi aura l'impressionnante solidité des choses qui passent, et passent, et ne cessent de passer..."

Puis, quand il était fatigué de s'occuper de ce qu'il appelait son "sanatorium des coïncidences exagérées"... "il se délassait l'esprit en jouant tout seul d'interminables parties de super-échecs sur un échiquier de son invention qui comportait 1 600 cases."

 Cependant, s'apercevant que son pauvre labeur solitaire ne le mènerait pas loin.. il brûla toutes ses boîtes et entreprit d'œuvrer à une encyclopédie des faits exclus.
"Il se mit donc en devoir d'apprendre tous les arts et toutes les sciences", devint un rat de bibliothèque, se mit en rapport épistolaire avec les plus grandes bibliothèques du monde.
Puis alors seulement, il reprit ses recherches sur les faits rejetés, en les passant au cribles de ses connaissances.
Pour lui, l'important était de consigner les faits, même ridicules, même aberrants, puis seulement après les expliquer.. si possible. Ne rien exclure !
 
"Je ne crois pas faire une idole de l'absurde. Je pense que, dans les premiers tâtonnements, il n'y a pas moyen de savoir ce qui sera par la suite acceptable. Si l'un des pionniers de la zoologie (qui est à refaire) entendait parler d'oiseaux qui poussent sur les arbres, il devrait signalre avoir entendu parler d'oiseaux qui poussent sur les arbres. Puis il devrait s'occuper, mais seulement alors, de passer les données de cela au crible."
 
e, Musées,Galerie d'art, Galerie de peinture,gallery, art moderne,nt, ancien testament,grenouille, grenouilles,Pluie de grenouille, pluie de sang, pluies de grenouilles, pluies de sang,mer des Sargasses,Charles Fort, charles fort,embaumeur de papillon,Le livre des damnés, le livre des damnés,pluies d'objets,pluies bizarresétranges oluies, étrange pluie'la muse, La Muse,art-maniac, Art Maniac,Ancien TestameBMC,bmc,peinture bmc, peintures bmc,art-maniac,art maniac,entrezlibres,La Muse, la muse,Picasso,pablo picasso,Pablo Picasso,la terre creuse, La terre creuse,Marthe Robin, marthe robin,Constantin Brancusi,Robert Tatin,alchimie,Alchimie, Fulcanelli,Jerome Bosch,Le douanier Rousseau, Le Douanier Rousseau, Henri Rousseau, Beaubourg,Centre Beaubourg,centre beaubourg,Centre georges Pompidou, expositions,exposition,Election, Elections, élection présidentielle, Nicolas Sarkosy,Pierre Bonnard,Alechinsky, Pierre Alechinsky, Bonnard,Poliakoff, Serge Poliakoff,le blog de bmc, le peintre bmc, peinture contemporaine,peinture moderne, peintures modernes, peintures contemporaines,art moderne, art contemporain,art abstrait,peinture abstraite, peintures non figuratives,musée, Musé
 
Il publia son premier ouvrage "Le livre des damnés" en 1919, qui produisit une révolution dans les milieux intellectuels. "Avant les premières manifestations du dadaïsme et du surréalisme, Charles Fort introduisait dans la science ce que Tzara, Breton et leurs disciples allaient introduire dans les arts et la littérature :  le refus flamboyant de jouer à un jeu où tout le monde triche, la furieuse affirmation "qu'il y a autre chose". Un énorme effort, non peut-être pour penser le réel sans sa totalité, mais pour empêcher que le réel soit pensé de façon faussement cohérente. Une rupture essentielle."

Cependant, Charles Fort n'est pas un naïf, il ne croit pas tout... Simplement il s'insurge contre cette habitude qui consiste à nier a priori ce qu'on ne comprend pas.
Pour ce faire, il donne des coups de poing dans l'édifice et y va allègrement dans l'humour. Avec lui, tout est possible.

Ainsi, il échafaude une théorie relative aux pluies d'objets et animaux divers et variés : "Les objets soulevés par les ouragans peuvent re entrés dans une zone de suspension siée au-dessus  la terre, flotter l'un près de l'autre longuement, tomber enin.."
Une "super-mer des Sargasses"...
 
art maniac le blog de bmc,Bmc,art,peinture,art-maniac,bmc,,culture,le peintre bmc,
 
Quelques exemples de ce qui risque de vous tomber sur la tête:



Pluies d'animaux :

- de souris en Norvège en 1578
- de poissons-chats à Singapour en 1861
- de varans en 1870
- de serpents à Memphis en 1877
- de fourmis à Nancy en 1887
- une carpe congelée dans un bloc de glace à Essen  
 (Allemagne) en 1896
- de grenouilles à Minneapolis en 1901
- d'un singe en 1956
- de crevettes en Australie en 1978
- d'une étoile de mer dans le Minnesota en 1985
- de sardines dans le Queensland en 1989
- de poissons à Yarmouth (Angleterre) en 2000
- de poissons à Korona (Grèce) en 2002


Pluies d'objets divers :

- de noisettes à Dublin en 1867
- de morceaux de viande dans le Kentucky en 1876
- de foin à Aarau (Suisse) en 1883
- de soufre à Fontainebleau en 1887
- d'encre au Cap de Bonne Espérance en 1888
- de monnaie à Gorgy (Russie) en 1940
- de lance de glace près de Dusselforf (Allemagne) en 1951
- de clous dans le New Jersey en 1955
- de pêches en Louisiane  en 1961
- de chair et de sang en 1968
- de haricots africains au Brésil en 1971
- de graines de moutarde et de cresson à Southampton en 1979


Pluies de cheveux d'ange :

Les cheveux d'ange sont une sorte de filaments blancs qui se désagrègent rapidement à l'air libre (seul moyen de les conserver : les mettre au frais? Je vous dis ça au cas où !). L'hypothèse avancée est qu'il s'agirait de fils d'araignées aéronautes. La dernière pluie en date (celle de Sonora) a permis des analyses qui ont révélé une nature organique, stérile, fibreuse et légèrement radioactive.
A noter également que  souvent (pas toujours), on rapporte des observations d'Ovnis concomitantes.
- Japon en 679, en 1477, en 1596, en 1650
- Nuremberg (Allemagne) en 1665
- Japon en 1702 et 1724
- Grande-Bretagne en 1741
- etc..etc.. (ça tombe beaucoup au Japon, on dirait..)
- Fatima (Portugal) en 1917
- Gaillac (France) en 1952
- Oloron (France) en 1952
- Moscou en 1953
- Marysville en 1954
- Sonora en 1976


Pluies de sang  (algues? champignons microscopiques ?)

- Paris en 582
- Tours en 754
- Lisbonne en 1551
- Aix, Nice, Toulon en 1608
- Chatillon-sur-Seine en 1669
- Italie en 1744 et 1813
- Hollande en 1819
- Djebel-Sekra (Maroc) en 1880
- Limoges en 1884
- Indochine en 1887
- Sicile en 1901
- Ohio en 1955
- Kerala (Inde) en 2001
 
 ✵✵✵✵✵✵
 
 
 

 

tRADUCTION DANS TOUTES LES LANGUES

Hébergé par Overblog