bmc.constans@free.fr

ENTREZ LIBRES

Publié le par BMC
Publié dans : #B.M.C.

 

Faux et usage de faux, encore une étrange histoire.

 

www.art-maniac.net,http://art-manic.net,BMC,bmc,art-maniac.over-blog.com,art-maniac.net,art-maniac-le blog de bmc,bmc-art-maniac.net,le peintre bmc,bmc et la muse,Faux tableaux,http://art-maniac.over-blog.com/ le peintre BMC,BMC peintures,bmc,

 

Faux tableau - Ben Nicholson par John Myatt.

 

En 1980 un peintre anglais du nom de John Myatt est abandonné par sa femme, et comme il est souvent dit qu’un malheur n’arrive jamais seul “la dite” (ou lady) Madame Myatt en profite lors de son départ pour laisser  en caution ses deux enfants à l’artiste. Généralement les femmes partent avec leurs rejetons, mais tous les hommes n’ont pas cette chance (je rigole c’est de moins en moins vrai !) il y a des exceptions - la preuve :

John Myatt qui comme la grande majorité des peintres n’a pas les moyens de vivre de  son “travail”, occupe actuellement un poste de professeur d’art plastique et se demande comment faire pour subsister et élever décemment ses bambins. Il faudra bien trouver une solution.

 

 

C’est au pied du mur que l’on voit le maçon, comme disait ma grand-mère. Aussi après bien des réflexions, il en vint à la conclusion que le moyen le plus simple de gagner un peu d’argent serait de faire des copies de tableaux d’artistes connus. Il va d’abord se faire connaître en temps que “copiste”, il suffit pour ça de passer une petite annonce dans le journal local et d’attendre le client.

 

 

 

www.art-maniac.net,http://art-manic.net,BMC,bmc,art-maniac.over-blog.com,art-maniac.net,art-maniac-le blog de bmc,bmc-art-maniac.net,le peintre bmc,bmc et la muse,Faux tableaux,http://art-maniac.over-blog.com/ le peintre BMC,BMC peintures,bmc,

 

Faux tableau - Claude Monet par john Myatt

 

Les clients étaient plutôt rares, jusqu’au jour où un certain “professeur” Drewe lui passe commande de plusieurs tableaux, Klee, Miro, Matisse. Personne ne sait qui est ce mystérieux professeur, aujourd’hui encore on se pose des questions sur l’identité véritable de ce curieux personnage, mais hasard ou nécessité, dans ce genre de circonstance on ne va pas chercher la petite bête, la seule chose qui compte est d’avoir de quoi survivre.

 

Un jour, j’ai failli écrire un beau jour, mais ce n’est peut-être pas le terme qui convient, le soi-disant professeur appelle John et, comme dit le poète, lui tient à peu près ce langage : “Figurez-vous, j’ai mis un de vos tableaux chez Christie’s et il s’est vendu pour 38.000 $” (de l’époque, soit  28.150 €).

 

John Myatt est affolé, il prévient son “client” : “Vous ne pouvez pas faire passer mes tableaux pour des originaux, ils sont peints avec de la peinture acrylique, et même si j’ajoute un médium qui leur donne l’aspect d’une peinture à l’huile, aucun expert ne sera dupe”, mais le professeur (il faut bien l’appeler comme ça) est formel : “Ne vous inquiétez pas il n’y aura pas d’expertise”. Et il n’y aura effectivement pas d’expertises avant longtemps, mais n’anticipons pas.

 

Le fameux professeur va maintenant réussir à se faire agréer auprès des plus célèbres institutions comme expert (Tate Gallery, entre autres), il aura accès à de nombreux documents officiels, documents officiels qu’il ramène chez lui, ira même jusqu'à  ajouter des faux certificats, faire des copies des timbres en caoutchouc, insérer des photos de tableaux soi-disant authentiques, de faux catalogues d’exposition, je passe sur les détails.

 

Le professeur, comme c’est souvent le cas pour ce genre d’individu, était très gourmand, il revendit environ 200 tableaux jusqu’au jour (un beau jour celui-là) où la fondation Giacometti s’inquiéta de voir arriver sur le marché de fausses peintures de l’artiste ; comme l’avait prédit John Myatt, les experts (des vrais, ceux-là) ne mirent pas longtemps à découvrir la supercherie.  L’affaire fut placée entre les mains de Scotland Yard, John Myatt accepta de collaborer à l’enquête qui permit d’arrêter le Sieur Drewe.

 

 

www.art-maniac.net,http://art-manic.net,BMC,bmc,art-maniac.over-blog.com,art-maniac.net,art-maniac-le blog de bmc,bmc-art-maniac.net,le peintre bmc,bmc et la muse,Faux tableaux,http://art-maniac.over-blog.com/ le peintre BMC,BMC bmc,

 

Faux tableau - Modigliani par john Myatt

 

Sur les 200 faux tableaux, on en retrouvera 60 chez Drewe, d’autres chez des collectionneurs et même dans certains musées.

John Myatt n’a jamais gagné beaucoup d’argent avec ses tableaux qui, il faut bien le dire étaient loin d’être parfaits, il fut piégé par Drewe qui servit d’intermédiaire auprès de marchands sans scrupule.

 

John Myatt fut condamné à un an de prison et Drewe à six ans. À noter que les nombreux marchands qui avaient participé à ce trafic ne furent jamais inquiétés, personne ne leur demanda comment ils avaient pu être aussi peu professionnels au niveau des expertises. Quant aux clients, personne ne se manifesta.

 

Que sont devenu les 140 tableaux manquants ? Sont-ils chez quelques marchands peu scrupuleux qui attendent le bon moment pour les remettre sur le marché, ou au mur de quelques musées ?

 

 

 

☁☁☁☁☁☁☁☁☁☁☁

 

 

   Liens sur ce blog

 

Vrais ou faux, histoire de vrais faux (1)

 

Vrais ou faux, histoire de vrais faux (Suite)

 

 

*

 

tRADUCTION DANS TOUTES LES LANGUES

Hébergé par Overblog