bmc.constans@free.fr

ENTREZ LIBRES

Articles avec #la muse catégorie

Publié le par la Muse
Publié dans : #La Muse

La Muse, libre, free tibet, dalai lama, tibet libéré,Tibet Libre,







Dans la série "faits divers" :


"A 59 ans, avec 30 ans de maison, à quelques mois de la retraite, Pierre Maillard, employé de l’une des plus grandes banques du Monde, HSBC, a été retrouvé mort le 2 janvier dans une tour de la Défense. Ceci après un séjour de 12 jours dans les toilettes de son entreprise. « C’était les fêtes et on le croyait en congé », explique sans désemparer à l’AFP la direction d’HSBC."


suicides-au-travail-la-loi-du-silence


"A Ness City, au Kansas Occidental, une femme de 35 ans, victime d’une crise de phobie, est restée assise pendant deux ans sur la cuvette des toilettes, avant que son petit ami ne téléphone, le mois dernier, à la police pour indiquer que “quelque chose ne va pas avec ma copine”. Selon la police, les jambes de la jeune femme étaient atrophiées à force de rester immobiles et la lunette des W.C. s’était incrustée dans la chair, rendant impossible l’évacuation de la personne.
“L’odeur était insupportable. La peau avait poussé autour de la lunette, on ne pouvait pas l’enlever sans arracher la peau. Nous avons brisé les charnières de la lunette et emmené la jeune femme à l’hopital, où ils ont enlevé chirurgicalement le rond en plastique.”



Alors bon.... parfois, je me dis qu'il faut - faudrait ? - juste se rappeler quelques définitions :

Alter ego :
autre soi-même

Altérité :
L'altérité implique une relation laïque, accueillante, qui s'associe au métissage des cultures, éloignée de la notion de tolérance. L'altérité est étroitement liée à la conscience de la relation aux autres en tant qu'ils sont différents et ont besoin d'être reconnus dans leur droit d'être eux-mêmes et différents.
L’altérité est un témoignage de compréhension de la particularité de chacun, hors normalisation, individuellement ou en groupe.

 Différence, entre altérité et tolérance

    * avec la tolérance, ma liberté s'arrête là où commence celle des autres - justifiant le regard qui se détourne au nom de l'idée que je ne dois pas me mêler des affaires des autres ;
    * avec l'altérité, ma liberté s'étend au travers de celle des autres - impliquant l'attention aux autres, le respect fondamental et l'ingérence dans les situations identifiées comme portant atteinte aux droits fondamentaux des Hommes d'être eux-mêmes et chacun différent.

Empathie :

L'empathie (du grec ancien εμ, dans, à l'intérieur et πάθoς, souffrance, ce qu'on éprouve) est une notion complexe désignant le mécanisme psychologique par lequel un individu peut comprendre les sentiments et les émotions d'une autre personne, sans les ressentir lui-même.
Dans les sciences humaines, l'empathie désigne une attitude envers autrui caractérisée par un effort objectif et rationnel de compréhension intellectuelle des ressentis de l'autre. Excluant particulièrement tout entraînement affectif personnel (sympathie, antipathie) et tout jugement moral.

L'empathie se différencie de la contagion émotionnelle dans laquelle une personne éprouve le même état affectif qu'une autre sans conserver la distance qu'on observe dans l'empathie. Les théories modernes distinguent aussi l'empathie de la sympathie qui consiste aussi à comprendre les affections d'une autre personne mais qui comporte en plus une dimension affective : alors que l'empathie repose sur une capacité d'imagination, la sympathie repose plus sur la proximité affective avec celui ou celle qui en est l'objet.


Entre nous, je suis beaucoup moins choquée par "l'artiste" qui découpe des cadavres en tranches pour les "plastifiner" ...


Pour la peine, vous allez avoir droit de nouveau à mon poème préféré - ben quoi ? à mon âge, j'ai bien le droit de radoter, non ?

Aragon



                Les Poètes
         

               J'entends j'entends le monde est là
                Il passe des gens sur la route
                Plus que mon coeur je les écoute
                Le monde est mal fait mon coeur las

                Faute de vaillance ou d'audace
                Tout va son train rien n'a changé
                On s'arrange avec le danger
                L'âge vient sans que rien se passe

                Au printemps de quoi rêvais-tu
                On prend la main de qui l'on croise
                Ah mettez les mots sur l'ardoise
                Compte qui peut le temps perdu

                Tous ces visages ces visages
                J'en ai tant vu des malheureux
                Et qu'est-ce que j'ai fait fait pour eux
                Sinon gaspiller mon courage

                Sinon chanter chanter chanter
                Pour que l'ombre se fasse humaine
                Comme un dimanche à la semaine
                Et l'espoir à la vérité

                J'en ai tant vu qui s'en allèrent
                Ils ne demandaient que du feu
                Ils se contentaient de si peu
                Ils avaient si peu de colère

                J'entends leurs pas j'entends leurs voix
                Qui disent des choses banales
                Comme on en lit sur le journal
                Comme on en dit le soir chez soi

                Ce qu'on fait de vous hommes femmes
                O pierre tendre tôt usée
                Et vos apparences brisées
                Vous regarder m'arrache l'âme

                Les choses vont comme elles vont
                De temps en temps la terre tremble
                Le malheur au malheur ressemble
                Il est profond profond profond

                Vous voudriez au ciel bleu croire
                Je le connais ce sentiment
                J'y crois aussi moi par moments
                Comme l'alouette au miroir

                J'y crois parfois je vous l'avoue
                A n'en pas croire mes oreilles
                Ah je suis bien votre pareil
                Ah je suis bien pareil à vous

                A vous comme les grains de sable
                Comme le sang toujours versé
                Comme les doigts toujours blessés
                Ah je suis bien votre semblable

                J'aurais tant voulu vous aider
                Vous qui semblez autres moi-même
                Mais les mots qu'au vent noir je sème
                Qui sait si vous les entendez

                Tout se perd et rien ne vous touche
                Ni mes paroles ni mes mains
                Et vous passez votre chemin
                Sans savoir ce que dit ma bouche

                Votre enfer est pourtant le mien
                Nous vivons sous le même règne
                Et lorsque vous saignez je saigne
                Et je meurs dans vos mêmes liens

                Quelle heure est-il quel temps fait-il
                J'aurais tant aimé cependant
                Gagner pour vous pour moi perdant
                Avoir été peut-être utile

                C'est un rêve modeste et fou
                Il aurait mieux valu le taire
                Vous me mettrez avec en terre
                Comme une étoile au fond d'un trou




Excusez-moi, je vous laisse, j'ai comme une envie pressante de vomir dans mes corn-flakes.....



 
✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦


 

 

Publié le par la Muse
Publié dans : #La Muse

 

 

Pour rappel, la lecture de cet billet hautement pédagogique est réservé à l'usage exclusif de ces dames !

Or donc
 
 
Avis à ces dames

Jusqu'au jour où j'ai visionné cette vidéo, il y a deux mots que j'avais beaucoup de  mal à associer : "strip-tease" et "classe".

 
 
Publié le par la Muse
Publié dans : #La Muse

la-muse.png 

cadavres,Cadavres,epitaphe, épitaphes,Repos éternel,la mort , La Mort,art maniac, La Muse, la muse, art-maniac

   

Epitaphes et mots à propos de la mort :

 

 

 
 Ci-gît ma femme...oh ! qu'elle est bien, Pour son repos et pour le mien.
     [Du Lorens]

Epitaphe. Inscription sur une tombe, démontrant que les vertus acquises par le trépas ont un effet rétroactif.
     [Ambrose Bierce]

O vains espoirs, telle est la pire des épreuves : porter le poids de ses propres souhaits.
     [Anonyme] [+]

Extrait de Epitaphe romaine

Ce que vous êtes, Nous l'étions, Ce que nous sommes, Vous le deviendrez.
     [Anonyme]

 Si la mort n'est pensable ni avant, ni pendant, ni après, quand pourrons-nous la penser ?
     [Vladimir Jankélévitch]

Une heure après la mort, notre âme évanouie Sera ce qu'elle était une heure avant la vie.
     [Savinien Cyrano de Bergerac]

 Mort, la seule de mes aventures que je ne commenterai pas.
     [François Mauriac]

On est à l'enterrement d'un ami. Que le soleil brille et qu'un oiseau chante et l'on s'aperçoit, avec horreur, qu'on est heureux.
     [Iouri Tynianov]

La mort ne vous concerne ni mort ni vif : vif parce que vous êtes ; mort parce que vous n'êtes plus.
     [Montaigne]

On peut décréter et ressentir sa mort, sans attenter à sa vie. La mort est un état d'âme.
     [Marcel Jouhandeau]

Crois-tu que la vie soit un passage d'une mort à l'autre ? Faut-il vraiment transiter par tant de morts pour arriver à vivre ?
     [Fernand Ouellette]

Après la mort, il n'y a rien, et la mort elle-même n'est rien.
     [Sénèque]

La mort ferme les yeux des morts et ouvre ceux des survivants.
     [Gilbert Cesbron]

La mort, c'est un peu comme une connerie. Le mort, lui, il ne sait pas qu'il est mort. Ce sont les autres qui sont tristes. Le con, c'est pareil.
     [Philippe Geluck]

Il y a plus de morts que de vivants, ce sont les morts qui dirigent les vivants.
     [Auguste Comte]

Suicidez-vous jeune, vous profiterez de la mort.
     [Pierre Desproges]

 La mort est fin et principe de vie.
     [Clément Marot]

 La mort est douce : elle nous délivre de la pensée de la mort.
     [Jules Renard]

La mort d'un homme est une tragédie. La mort d'un million d'hommes est une statistique.
     [Joseph Staline]

La philosophie antique nous apprenait à accepter notre mort. La philosophie moderne, la mort des autres.
     [Michel Foucault]

Puisque la mort est la paix éternelle, si tu veux la paix, fais le mort.
     [Jean L'Anselme]

La vie est l'ensemble des fonctions qui résistent à la mort.
     [Xavier Bichat]

Les morts n'ont pas de voix, heureusement. Si les morts pouvaient se plaindre, quel cri, quelle clameur. On ne s'entendrait plus vivre.
     [Georges Duhamel]

La mort de l'eau est plus songeuse que la mort de la terre : la peine de l'eau est infinie.
     [Gaston Bachelard]

On ne devrait jamais condamner un homme à mort parce que nous ne savons pas ce qu'est la mort.
     [Julien Green]

La mort est un état de non-existence. Ce qui n'est pas n'existe pas. Donc la mort n'existe pas.
     [Woody Allen]

La vie est l'attente de la mort.
     [Alcuin]

 Quand on est mort, c'est pour longtemps.
     [Eugène Chavette]

La mort est un manque de savoir-vivre.
     [Alphonse Allais]

 

Mathurin REGNIER (1573-1613)
Epitaphe
J'ai vécu sans nul pensement,
Me laissant aller doucement
A la bonne loi naturelle,
Et si m'étonne fort pourquoi
La mort daigna songer à moi,
Qui n'ai daigné penser à elle.

Alphonse Allais (1854-1905)
Ci-gît Allais.
Sans retour

Épitaphe anonyme :
Je vous l'avais bien dit que j'étais malade.

 

 
Leurs derniers mots :

 



Paul Léautaud
"Maintenant, foutez-moi la paix !"


Berlioz
"Ah quel talent je vais avoir demain !"
Un moment plus tard :
"Enfin ! on va maintenant jouer ma musique !"


Henri Michaux
"Ce n'est pas le moment de lâcher ses draps..."


Guillaume Appollinaire
"Je veux vivre ! J'ai tout à faire !"


Louis Aragon
"Je fais ce que je peux..."


Charles Baudelaire
"Non ! Crénom !"


Beethoven
"N'est-ce pas, Humel, que j'avais du talent ?"


Bergson
"L'univers est une machine à faire des dieux..."


Bernardin de Saint Pierre
"Je sens que je quitte la terre et non la vie !"


Simon Bolivar
"Nom de Dieu ! Comment sortir de ce labyrinthe ?"


Littré
"Je m'en vais ou je m'en vas, l'un ou l'autre se dit ou l'un ou l'autre se disent"


Brahms
(après un verre de vin)
"Ah ! c'est bon !"


Bruno Giordano
"Plus on est intelligent, plus on est couillonné"


Sébastien Chamfort
(refusant l'extrême-onction)
"Je vais faire semblant de ne pas mourir !"


l'empereur Claude
"ut puto, concacavi me"
(Grands dieux ! il me semble que j'ai chié dans mon froc !)


Georges Clémenceau
à son médecin
"- Pour mon enterrement, je veux le strict nécessaire, n'est-ce pas ?
- Qu'entendez-vous par "le strict nécessaire" ?
- Moi ! "


Charlotte Corday
alors que le bourreau cherchait à lui cacher la guillotine
"Hé, laissez ! J'ai bien le droit d'être curieuse ! J'en ai jamais vu !"


Francis de Croisset
"Je m'ennuie déjà..."


Bernard de Fontenelle
"Il est temps que je m'en aille ! Je commençais à voir les choses telles qu'elles sont !"
puis
"Je ne sens autre chose qu'une difficulté d'être"


Anatole France
"Eh bien ! c'est donc cela mourir ! C'est bien long !"      " Maman !"


Abbé Gassendi
"Je suis sans savoir pourquoi. J'ai vécu sans savoir comment. Je meurs sans savoir pourquoi ni comment"


Haller
(savant botaniste) compta jusqu'à la fin ses pulsations
"L'artère bat.. l'artère bat encore.. l'artère ne bat plus"


Haydn
"Omnis non moria"
(Je ne mourrai pas tout entier)
qui est aussi son épitaphe


Comtesse d'Houdetot
"Je me regrette !"


Ibsen
"Au contraire..."


Franz Kafka
à son médecin
" - Si vous ne me tuez pas, vous êtes un assassin !
- Ne craignez rien, je ne m'en vais pas.
- Moi si ! Je m'en vais !"


Landru
devant la guillotine
"Eh bien quoi ? ça n'est qu'un mauvais moment à passer !"


Ninon de Lenclos
"Bah ! Je ne laisse que des mourants..."


Max Linder
"Help !"


Villiers de l'Isle-Adam
"Eh bien... je m'en souviendrai de cette planète !"


Louis XIV
s'adressant à madame de Maintenon
"Madame, j'espère vous revoir bientôt dans l'éternité"


Marguerite d'Ecosse
"Fi de la vie, qu'on ne m'en parle plus !"


Marie-Antoinette
sur l'échafaud, ayant marché sur les pieds du bourreau
"Pardon monsieur, je ne l'ai pas fait exprès !"


Amiral Nelson
s'excusant
"Il est vrai que je mets un temps invraisemblable à mourir !..."


Gérard de Nerval
à sa tante, avant de se pendre
"Ne m'attends pas ce soir, car la nuit sera blanche et noire"


Anna de Noailles
"Je meurs de moi-même"


Pascin
s'ouvrant les veines dans son atelier, s'écrie
"Je veux une mort rigolote !"
et écrit avec son sang sur le mur
"pardon"


Maréchal Pétain
"J'ai faim !"


Marcel Petiot
aux témoins venus assister à son exécution
"Maintenant ne regardez pas messieurs, ça va pas être beau !"


François Rabelais
(îvre-mort, d'après le curé)
"On a graissé mes bottes pour le grand voyage ?"
puis
"Tirez le rideau ! la farce est jouée"


Jules Renard
à sa femme
"Marinette, pour la première fois, je fais te faire une grosse, une très grosse peine !"


Rizzoli
(industriel) sincèrement indigné
"Mais je ne veux pas mourir !  je suis l'homme le plus riche d'Europe !"


Sainte Beuve
"Rien dessus, rien dessous !"


Teilhard de Chardin
"Cette fois, je sens que c'est terrible !"


Edward Thurlow
(homme d'état anglais)
"Que je sois pendu si je ne suis pas en train de mourir !"


Toulouse-Lautrec
"Maman ! Rien que toi !"
puis regardant son père qui s'évertuait à tuer des mouches qui se posaient sur le drap
"Le vieux con !"


Van Gogh
"Je crois que la tristesse existera toujours"


Anonyme
(une infirmière)
"Pardonnez-moi si je meurs mal, mais j'ai pas l'habitude..."

 

 

 

✟✟✟✟✟✟✟✟✟✟✟✟✟✟✟✟✟✟✟

 

 

Publié le par la Muse
Publié dans : #La Muse

  la-muse.png

 

« On me parle de progrès, de vies élevées au-dessus d’elles-mêmes.

Moi je parle de sociétés vidées d’elles-mêmes, des cultures piétinées, d’institutions minées, de terres confisquées, de religions assassinées, d’institutions minées, de magnificences artistiques anéanties, d’extraordinaires possibilités supprimées. On me lance à la tête des faits, des statistiques, des kilomètres de routes, de canaux, de chemin de fer ? Moi, je parle de milliers d'hommes sacrifiés au Congo-Océan. Je parle de ceux qui, à l'heure où j'écris, sont en train de creuser à la main le port d'Abidjan. Je parle de millions d'hommes arrachés à leurs dieux, à leur terre, à leurs habitudes, à leur vie, à la danse, à la sagesse. Je parle de millions d'hommes à qui on a inculqué savamment la peur, le complexe d'infériorité, le tremblement, l'agenouillement, le désespoir, le larbinisme. » (Aimé Césaire)

 


Vu ce soir à la télé, une initiative du CRAN

Je vous invite tous à regarder la vidéo... et us gênez pas pour piquer votre coup de gueule !

 

     
Les candidats en black
Vidéo envoyée par dadisucre


 
Publié le par La Muse
Publié dans : #La Muse
 
Art-maniac,art maniac,bmc,BMC,le peintre bmc,peinture, peintures,art, art moderne,art contemporain, art ancien,impressionnisme, ,photo,photos,dessin,art brut,musée,culture,
 
Depuis la nuit des temps, on rapporte des témoignages d'étranges pluies d'objets ou d'êtres vivants venus du ciel.
Un pluie de cailles déjà, dans l'Ancien Testament, juste avant l'apparition de la manne.
Et ça continue...
Evidement, les "explications" sont allées bon train de la "grenouille générée spontanément (sans parents) venue de nulle part et transportée par la pluie" aux œufs de grenouille qui montent dans les nuages par la force de l'évaporation des eaux, où ils éclosent, avant de redescendre sur terre dans l'averse...
Pluies de sang survenues après des batailles, attribuées aux vapeurs sanglantes des morts, allant se condenser dans les nuages...

Art-maniac,art maniac,bmc,BMC,le peintre bmc,peinture, peintures,art, art moderne,art contemporain, art ancien,impressionnisme, ,photo,photos,dessin,art brut,musée,culture,
 
Aujourd'hui, entre les explications scientifiques : vents tourbillonnant au sol qui capturent animaux et poissons qui ensuite, transportés par des trombes, seraient relâchés plus loin , on entend un certain nombre d'élucubrations qui vont du châtiment céleste (pluies de pierres) au cadeau tombé du ciel.. pour peu qu'il soit comestible !
Les E.T ne sont pas de reste ! D'aucuns prétendent que ces visiteurs venus d'ailleurs rejettent la nourriture en excédent au moment de repartir chez eux !
Un certain Charles Fort a même échafaudé une théorie impliquant une "mer supérieure des Sargasses" sise.. quelque part là-haut.. qui aspirerait la matière de la terre et la recracherait de temps à autre...

 

charles fort,art maniac le blog de bmc,Bmc,art,peinture,art-maniac,bmc,,culture,le peintre bmc,
 
Charles Fort devant le jeu d'échecs de son invention
 
Il n'en reste pas moins qu'on constate des choses curieuses : en général, une seule espèce animale va tomber, le plus souvent les individus sont vivants et aucun autre animal d'une autre espèce ne va l'accompagner, pas plus que des détritus de toutes sortes..

Portrait croquignolet de l'étrange et attachant monsieur Fort (emprunté au "Matin des magiciens" de Louis Pauwels et Jacques Bergier)

"Il y avait à New-York, l'an 1910, dans un petit appartement bourgeois du Bronx, un bonhomme ni jeune ni vieux, qui ressemblait à un phoque timide".
Ancien journaliste et embaumeur de papillons, le hobby du monsieur  était d'accumuler des notes sur des évènements invraisemblables et pourtant établis, allant des pluies rouges, ou de boue, de flocons de neige gros comme comme des soucoupes, pluies de grenouilles.. jusqu'aux boules de feu, traces d'animal fabuleux, disques volants, engins dans le ciel, étranges disparitions...

C'est ainsi qu'il collecta 25 000 notes qu'il rangea consciencieusement dans des boîtes en carton et entretint avec elles un étrange rapport. En parlant de ses notes, il en disait "Petites putains, nabots, bossus, bouffons, et pourtant leur défilé chez moi aura l'impressionnante solidité des choses qui passent, et passent, et ne cessent de passer..."

Puis, quand il était fatigué de s'occuper de ce qu'il appelait son "sanatorium des coïncidences exagérées"... "il se délassait l'esprit en jouant tout seul d'interminables parties de super-échecs sur un échiquier de son invention qui comportait 1 600 cases."

 Cependant, s'apercevant que son pauvre labeur solitaire ne le mènerait pas loin.. il brûla toutes ses boîtes et entreprit d'œuvrer à une encyclopédie des faits exclus.
"Il se mit donc en devoir d'apprendre tous les arts et toutes les sciences", devint un rat de bibliothèque, se mit en rapport épistolaire avec les plus grandes bibliothèques du monde.
Puis alors seulement, il reprit ses recherches sur les faits rejetés, en les passant au cribles de ses connaissances.
Pour lui, l'important était de consigner les faits, même ridicules, même aberrants, puis seulement après les expliquer.. si possible. Ne rien exclure !
 
"Je ne crois pas faire une idole de l'absurde. Je pense que, dans les premiers tâtonnements, il n'y a pas moyen de savoir ce qui sera par la suite acceptable. Si l'un des pionniers de la zoologie (qui est à refaire) entendait parler d'oiseaux qui poussent sur les arbres, il devrait signalre avoir entendu parler d'oiseaux qui poussent sur les arbres. Puis il devrait s'occuper, mais seulement alors, de passer les données de cela au crible."
 
e, Musées,Galerie d'art, Galerie de peinture,gallery, art moderne,nt, ancien testament,grenouille, grenouilles,Pluie de grenouille, pluie de sang, pluies de grenouilles, pluies de sang,mer des Sargasses,Charles Fort, charles fort,embaumeur de papillon,Le livre des damnés, le livre des damnés,pluies d'objets,pluies bizarresétranges oluies, étrange pluie'la muse, La Muse,art-maniac, Art Maniac,Ancien TestameBMC,bmc,peinture bmc, peintures bmc,art-maniac,art maniac,entrezlibres,La Muse, la muse,Picasso,pablo picasso,Pablo Picasso,la terre creuse, La terre creuse,Marthe Robin, marthe robin,Constantin Brancusi,Robert Tatin,alchimie,Alchimie, Fulcanelli,Jerome Bosch,Le douanier Rousseau, Le Douanier Rousseau, Henri Rousseau, Beaubourg,Centre Beaubourg,centre beaubourg,Centre georges Pompidou, expositions,exposition,Election, Elections, élection présidentielle, Nicolas Sarkosy,Pierre Bonnard,Alechinsky, Pierre Alechinsky, Bonnard,Poliakoff, Serge Poliakoff,le blog de bmc, le peintre bmc, peinture contemporaine,peinture moderne, peintures modernes, peintures contemporaines,art moderne, art contemporain,art abstrait,peinture abstraite, peintures non figuratives,musée, Musé
 
Il publia son premier ouvrage "Le livre des damnés" en 1919, qui produisit une révolution dans les milieux intellectuels. "Avant les premières manifestations du dadaïsme et du surréalisme, Charles Fort introduisait dans la science ce que Tzara, Breton et leurs disciples allaient introduire dans les arts et la littérature :  le refus flamboyant de jouer à un jeu où tout le monde triche, la furieuse affirmation "qu'il y a autre chose". Un énorme effort, non peut-être pour penser le réel sans sa totalité, mais pour empêcher que le réel soit pensé de façon faussement cohérente. Une rupture essentielle."

Cependant, Charles Fort n'est pas un naïf, il ne croit pas tout... Simplement il s'insurge contre cette habitude qui consiste à nier a priori ce qu'on ne comprend pas.
Pour ce faire, il donne des coups de poing dans l'édifice et y va allègrement dans l'humour. Avec lui, tout est possible.

Ainsi, il échafaude une théorie relative aux pluies d'objets et animaux divers et variés : "Les objets soulevés par les ouragans peuvent re entrés dans une zone de suspension siée au-dessus  la terre, flotter l'un près de l'autre longuement, tomber enin.."
Une "super-mer des Sargasses"...
 
art maniac le blog de bmc,Bmc,art,peinture,art-maniac,bmc,,culture,le peintre bmc,
 
Quelques exemples de ce qui risque de vous tomber sur la tête:



Pluies d'animaux :

- de souris en Norvège en 1578
- de poissons-chats à Singapour en 1861
- de varans en 1870
- de serpents à Memphis en 1877
- de fourmis à Nancy en 1887
- une carpe congelée dans un bloc de glace à Essen  
 (Allemagne) en 1896
- de grenouilles à Minneapolis en 1901
- d'un singe en 1956
- de crevettes en Australie en 1978
- d'une étoile de mer dans le Minnesota en 1985
- de sardines dans le Queensland en 1989
- de poissons à Yarmouth (Angleterre) en 2000
- de poissons à Korona (Grèce) en 2002


Pluies d'objets divers :

- de noisettes à Dublin en 1867
- de morceaux de viande dans le Kentucky en 1876
- de foin à Aarau (Suisse) en 1883
- de soufre à Fontainebleau en 1887
- d'encre au Cap de Bonne Espérance en 1888
- de monnaie à Gorgy (Russie) en 1940
- de lance de glace près de Dusselforf (Allemagne) en 1951
- de clous dans le New Jersey en 1955
- de pêches en Louisiane  en 1961
- de chair et de sang en 1968
- de haricots africains au Brésil en 1971
- de graines de moutarde et de cresson à Southampton en 1979


Pluies de cheveux d'ange :

Les cheveux d'ange sont une sorte de filaments blancs qui se désagrègent rapidement à l'air libre (seul moyen de les conserver : les mettre au frais? Je vous dis ça au cas où !). L'hypothèse avancée est qu'il s'agirait de fils d'araignées aéronautes. La dernière pluie en date (celle de Sonora) a permis des analyses qui ont révélé une nature organique, stérile, fibreuse et légèrement radioactive.
A noter également que  souvent (pas toujours), on rapporte des observations d'Ovnis concomitantes.
- Japon en 679, en 1477, en 1596, en 1650
- Nuremberg (Allemagne) en 1665
- Japon en 1702 et 1724
- Grande-Bretagne en 1741
- etc..etc.. (ça tombe beaucoup au Japon, on dirait..)
- Fatima (Portugal) en 1917
- Gaillac (France) en 1952
- Oloron (France) en 1952
- Moscou en 1953
- Marysville en 1954
- Sonora en 1976


Pluies de sang  (algues? champignons microscopiques ?)

- Paris en 582
- Tours en 754
- Lisbonne en 1551
- Aix, Nice, Toulon en 1608
- Chatillon-sur-Seine en 1669
- Italie en 1744 et 1813
- Hollande en 1819
- Djebel-Sekra (Maroc) en 1880
- Limoges en 1884
- Indochine en 1887
- Sicile en 1901
- Ohio en 1955
- Kerala (Inde) en 2001
 
 ✵✵✵✵✵✵
 
 
 

 

Publié le par la Muse
Publié dans : #La Muse
la-muse.png


 
Terme anglais qui signifie "enlèvements"(en l'occurence, sous-entendu "par des extraterrestres") - également appelées "Rencontres Rapprochées du 4ème type" ou "RR4", ces abductions sont revendiquées par près de 2% de la population américaine, ce qui représente plusieurs millions d'individus.

Sur le nombre, entre 10 et 20% décrivent le même scénario et les mêmes sensations = période d'amnésie, flottement dans les airs, paralysie au réveil et apparition de marques étranges sur le corps.


Je ne vous étonnerai pas en vous avouant que même les ufologues ont parfois du mal à accepter l'idée...
Cependant c'est un vrai phénomène sociologique que nous ne saurions nier dont les socio-psychologues américains font leurs choux gras !
 
Le cas "historique" est celui de Betty et Barney Hill.

Les abductions, les abductions, extraterrestre, extraterrestres, soucoupe volante, soucoupes volantes, ET, et,bmc, BMC, B.M.C., b.m.c., peinture, Peinture, peinture bmc, peintures bmc, peintre, le peintre bmc, artiste peintre, art moderne, Art Moderne, art contemporain, Art contemporain, art-maniac, art maniac, Art-Maniac, art maniac bmc, le blog de bmc,tauromachie, art et tauromachie, tauromachies, corrida, corridas, torero, toreros, toro, taureau, galerie, galeries, galerie de peinture, galeries de peintures, gallery, art, d’après Manet, d’après manet, le déjeuner sur l’herbe, Le Déjeuner sur l’Herbe, le déjeuner sous l’herbe, les restes du monde, crucifiction, crucifictions, cruci-fiction, la guerre, hommages, hommaginaires, prisonnier, prisonniers, l’enfer du décor, mes naissances, naissance, naissances, vanités, vanité, vanités des vanités, Algérie, algérie, la mort, abstraits, bestiaire, peintures cubistes, chat, chats, toiles, alchimie, Alchimie, dessins, Dessins, pastels, acrylique, marchand d’art, Marchands d’arts, galeriste, galeristes,
 
 L'histoire :

le 19 septembre 1961, Betty et Barney Hill, respectivement 41 et 39 ans, de retour du Canada, rentrent chez eux dans le New Hampshire. Ils sortent du restaurant. Il est 22 heures. Ils sont dans leur voiture, direction Portsmouth, lorsqu'ils aperçoivent au-dessus des White Mountains un objet lumineux qui traverse le ciel. Lorsqu'ils s'arrêtent pour l'observer aux jumelles, l'objet change de direction et fonce sur eux puis stoppe au-dessus de la voiture, à quelques centaines de mètres d'altitude. Lorsque Barney sort de l'auto, la chose se met à foncer droit sur le véhicule. Paniqué, il se remet au volant et démarre en trombe. Suit une série de bruits et de vibrations qu'ils ne s'expliquent pas. Puis plus rien d'anormal... si ce n'est qu'à l'arrivée, ils s'aperçoivent qu'ils ont mis deux heures de plus qu'à l'accoutumée pour faire le trajet. Un vide de deux heures qu'ils ne comprennent pas.

Les abductions, les abductions, extraterrestre, extraterrestres, soucoupe volante, soucoupes volantes, ET, et,bmc, BMC, B.M.C., b.m.c., peinture, Peinture, peinture bmc, peintures bmc, peintre, le peintre bmc, artiste peintre, art moderne, Art Moderne, art contemporain, Art contemporain, art-maniac, art maniac, Art-Maniac, art maniac bmc, le blog de bmc,tauromachie, art et tauromachie, tauromachies, corrida, corridas, torero, toreros, toro, taureau, galerie, galeries, galerie de peinture, galeries de peintures, gallery, art, d’après Manet, d’après manet, le déjeuner sur l’herbe, Le Déjeuner sur l’Herbe, le déjeuner sous l’herbe, les restes du monde, crucifiction, crucifictions, cruci-fiction, la guerre, hommages, hommaginaires, prisonnier, prisonniers, l’enfer du décor, mes naissances, naissance, naissances, vanités, vanité, vanités des vanités, Algérie, algérie, la mort, abstraits, bestiaire, peintures cubistes, chat, chats, toiles, alchimie, Alchimie, dessins, Dessins, pastels, acrylique, marchand d’art, Marchands d’arts, galeriste, galeristes,
 
Durant les nuits qui suivent, ce sont insomnies et cauchemars. Si bien qu'ils finissent par consulter un psychiatre de Boston, le docteur Benjamin Simon.

Le médecin décide de leur faire faire une régression par hypnose profonde et d'enregistrer leurs "souvenirs" liés à cette nuit. Je mets volontairement le mot "souvenirs" entre guillemets parce que bon.. on ne peut exclure que ces "souvenirs" aient été induits par l'hypnose. Cependant leurs récits, bien que des plus étranges, se recoupent.
 
Leur récit sous hypnose :

A un moment la lumière aperçue prend l'aspect d'une soucoupe et, quelques kilomètres plus loin, leur véhicule immobilisé, ils voient atterrir l'engin à une dizaine de mètres d'eux. Barney, dans un premier temps, pense avoir à faire à un hélicoptère et s'approche. Mais en s'approchant il voit des hublots derrière lesquels se trouvent d'étranges créatures. Il s'enfuit, regagne le véhicule et démarre sur les chapeaux de roue. C'est alors qu'interviennent les sons, des "bip-bip". Puis la perte de notion du temps. Ils reprennent conscience 50 km plus loin. Leurs montres sont arrêtées. A l'arrivée, il leur manque deux heures.

Les abductions, les abductions, extraterrestre, extraterrestres, soucoupe volante, soucoupes volantes, ET, et,bmc, BMC, B.M.C., b.m.c., peinture, Peinture, peinture bmc, peintures bmc, peintre, le peintre bmc, artiste peintre, art moderne, Art Moderne, art contemporain, Art contemporain, art-maniac, art maniac, Art-Maniac, art maniac bmc, le blog de bmc,tauromachie, art et tauromachie, tauromachies, corrida, corridas, torero, toreros, toro, taureau, galerie, galeries, galerie de peinture, galeries de peintures, gallery, art, d’après Manet, d’après manet, le déjeuner sur l’herbe, Le Déjeuner sur l’Herbe, le déjeuner sous l’herbe, les restes du monde, crucifiction, crucifictions, cruci-fiction, la guerre, hommages, hommaginaires, prisonnier, prisonniers, l’enfer du décor, mes naissances, naissance, naissances, vanités, vanité, vanités des vanités, Algérie, algérie, la mort, abstraits, bestiaire, peintures cubistes, chat, chats, toiles, alchimie, Alchimie, dessins, Dessins, pastels, acrylique, marchand d’art, Marchands d’arts, galeriste, galeristes,
 
Au fil des séances, le récit se fait plus précis.
Betty par exemple, se souviendra, après avoir subi un examen, s'être adressée à l'un des  extraterrestres qui lui répondit dans un anglais impeccable et se fit un plaisir de lui montrer sur une carte du ciel l'endroit d'où ils venaient. Avant d'être ramenés tous deux jusqu'à leur voiture.

Elle dira quelques années plus tard (1969) reconnaître sur une carte l'endroit désigné comme étant Zeta-Reticuli.

Par la suite, beaucoup de témoignages d'abductés rapportent des récits d'examens médicaux douloureux et/ou humiliants (prélèvement d'échantillons de peau, de sang, de sperme ou d'ovules, introduction de sondes dans les narines, le conduit auditif ou la cavité oculaire), voire des fécondations par ces  ET.

A ce propos, on note quelque chose de peu banal. Il semble que certaines victimes aient dû se faire enlever par la suite de minuscules implants situés dans leur corps à divers endroits ; œil, main, cou ou près du globe oculaire, souvent attachés à un nerf. Un ufologue américain, Derrel Sims, les auraient collectés. Il en détiendrait une trentaine qu'il tente d'analyser.
Je vous fais grâce des délires messianiques et autres prophéties cataclysmiques que nombre de ces victimes se sentent en devoir de rapporter.

Plus étonnant encore : quelques rares cas ont été signalés en Europe, au Brésil ou en Australie mais la quasi-totalité reste concentrée sur les Etats-Unis.


Si le bord des routes américaines semble propice à ce genre de mésaventure (hormis les Hill, on retrouve beaucoup de cas similaires), la majorité des témoignages situe le récit dans la chambre à coucher et les chercheurs proposent une explication liée à la paralysie du sommeil qui aurait entraîné une sensation de présence, de danger, d'immobilisation forcée, etc.... Le récit dérive ensuite, en règle générale, vers un déplacement dans un vaisseau en vue d'analyses médicales, voire d'IVG, où quelquefois les victimes, généralement conscientes durant les examens, voient des extraterrestres (petits-gris) et parfois même quelques humains. Puis le scénario habituel opérations/poses d'implants/révélations prophétiques. Certains reviennent parfois avec des marques inexpliquées sur le corps.


Hystérie collective ? Si vous avez un doute vous concernant, voici un test de rencontre ou d'enlèvement par des Et !



 

Liens :
Wikipedia
Luxorion
Paranormal-info

Témoignages d'enlèvements :
RRO
Secretebase

Livres :
Susan Clancy
Stéphane Allix





 

Publié le par la Muse et BMC
Publié dans : #La Muse

la-muse.pngbe00255n
Par La Muse & BMC

 

 

 

Marcel Proust




Pour faire plaisir à Minos, qui nous l'a gentiment demandé... (bon, abuse pas, non plus !)



 
Questionnaire de Proust par La Muse



 

 
 
Ma vertu préférée
La générosité


Le principal trait de mon caractère
L'impulsivité


La qualité que je préfère chez les hommes
La sensibilité et l'humour


La qualité que je préfère chez les femmes
La force et l'humour


Mon principal défaut
J'hésite entre agressivité et paresse... un manque total de constance dans l'effort aussi.. ah! et puis.. diplomatie : zéro pointé !


Ma principale qualité
Je suis une rêveuse de première !
L'art de retourner une situation délicate dans laquelle je me suis vautrée  en moins de temps qu'il ne faut pour le dire


Ce que j'apprécie le plus chez mes amis
La délicatesse, l'humour et la culture


Mon occupation préférée
Glandouiller ! tout un Art !...


Mon rêve de bonheur
N'être jamais née


Quel serait mon plus grand malheur ?
Je vous dirai pas... des fois que ça porte la poisse...


A part moi-même qui voudrais-je être ?
La somme de tous les êtres vivants , passés et à venir


Où aimerais-je vivre ?
Au milieu d'un jardin d'eau japonais, dans une maison de bambou sur pilotis


La couleur que je préfère
Le violet, pour mon bureau
Le vert et le gris pour la vue
Le bleu pour la chambre
Le jaune d'or...


La fleur que j'aime
La pensée sauvage... ça existe ?
Le jasmin pour l'odeur
La pivoine


L'oiseau que je préfère
La dame blanche
Tous les rapaces et les oiseaux de nuit


Mes auteurs favoris en prose
Carlos Fuentes pour Terra Nostra,
Les premiers Carlos Castaneda (et je vous em...)
Saint-Ex


Mes poètes préférés
François Villon


Mes héros dans la fiction
Dracula - à condition qu'il ait la tête de Christopher Lee, Robinson Crusoé - mais il se casse vite fait et je lui pique son île...


Mes héroïnes favorites dans la fiction
Euh.. j'hésite entre la fée Clochette et ma Sorcière bien-aimée...


Mes compositeurs préférés
JS Bach pour ses suites pour violoncelle seul... et le reste aussi...
Purcell, rien que pour le bonheur de l'entendre interprété par Gérard Lesne ou Alfred Deller
Brahms, Berg, Schonberg, Gesualdo, Ligeti, et......


Mes peintres préférés
BMC, les peintres de Cobra, les primitifs italiens, Bacon, Klee, Hundertwasser, Rouault... etc, etc...


Mes héros dans la vie réelle
L'homme que j'aime (faut dire que c'est pas rien de me supporter !)


Mes héroïnes préférées dans la vie réelle
Alexandra David-Neel ?


Mes héros dans l'histoire
J'ai toujours préféré les anonymes, les sans-grade..


Ma nourriture et boisson préférée
Nutella-bourbon
Framboises-champagne
Filets de sole meunière-vin blanc sec
Cœur de laitue craquante et tomate du jardin- rosé


Ce que je déteste par-dessus tout
Moi, certains jours
Les autres aussi parfois...


Le personnage historique que je n'aime pas
Hitler,Napoléon, Staline,et consorts..
Picsou (comment .. il a pas existé ?)


Les faits historiques que je méprise le plus
Toutes les guerres, l'esclavage, l'envoi de missionnaires en terre étrangère, le colonialisme, et plein d'autres mots en "isme"


Le fait militaire que j'estime le plus
Y a des mots que j'ai du mal à associer...


La réforme que j'estime le plus
L'abolition de la peine de mort et celle de l'esclavage, le droit à l'avortement.


Le don de la nature que je voudrais avoir
La bilocation (être à deux endroits en même temps), l'invisibilité, la possibilité de voyager dans des mondes lointains, et dans le passé, et dans le futur...


Comment j'aimerais mourir
Sereinement


L'état présent de mon esprit
(presque) serein... C'est un beau jour pour mourir ?


La faute qui m'inspire le plus d'indulgence
L'intempérance, la paresse, la gourmandise


Ma devise

Vivre et laisser vivre






 
Questionnaire de Proust par BMC
 



Ma vertu préférée                                                 
La Sagesse

Le principal trait de mon caractère                       
La constance.

La qualité que je préfère chez les hommes           
La sincérité et la culture.

La qualité que je préfère chez les femmes           
La sincérité et la culture.


Mon principal défaut
                                                             
N’avoir aucune estime de soi.
                                                                           
Ma principale qualité   
Ne jamais me mettre en colère.
                                                                                  
Ce que j'apprécie le plus chez mes amis 
La discrétion, la culture.

Mon occupation préférée                                    
La peinture.

Mon rêve de bonheur                                          
Être super intelligent (il s’agit bien d’un rêve).
 
Quel serait mon plus grand malheur ?             
Perdre celle que  j’aime.
                                                                    
À part moi-même qui voudrais-je être ?            
Bouddha.

Où aimerais-je vivre ?                                       
Ici, c’est très bien.

La couleur que je préfère                                   
Le violet.

La fleur que j'aime                                             
Les roses jaunes.

L'oiseau que je préfère                                       
Le grand duc.

Mes auteurs favoris en prose 
Hermann Hesse, Franz Kafka, Antoine de Saint-Exupéry, Louis-Ferdinand Celine, Louis Calaferte, Gustav Meyrink, Antonin Artaud, Carlos Fuentes (pour Terra Nostra).

Mes poètes préférés                     
Guillaume Apollinaire, Boris Vian, Jacques Prévert.

Mes héros dans la fiction
Jonathan Livingston le goéland, Saturne (le maître du temps), Mejnour (dans  Zanoni de Bulwer Lytton)
                                                
Mes héroïnes favorites dans la fiction                  
Les fées…

Mes compositeurs préférés      
Jean-Sébastien Bach, Arnold Schonberg, Béla Bartok, Alban Berg, Mauricio Kagel, Carlo Gésualdo.
                                              

Mes peintres préférés        
Francis Bacon, Pablo Picasso, Paul Rebeyrolle, Johannes Vermeer de Delft, Nicolas Poussin, Claude Monet, Serge Poliakoff.
                                   
                                 
Mes héros dans la vie réelle 
Gandhi, le Maître Philippe de Lyon, Nicolas Flamel, Léonard De Vinci.
                                                    
Mes héroïnes préférées dans la vie réelle           
Sainte Thérèse d’Avila, Marthe Robin.  
                                                                
Mes héros dans l'histoire                                    
Gandhi.

 Ma nourriture et boisson préférée
 Du bon pain, du bon vin.

Ce que je déteste par-dessus tout                       
L’agressivité.

Le personnage historique que je n'aime pas
 « Hitler-Napoléon » et les autres…

Les faits historiques que je méprise le plus             
Toutes les guerres, saintes ou pas.

Le fait militaire que j'estime le plus                     
La désertion.

La réforme que j'estime le plus        
L’abolition de la peine de mort.
                                                  
Le don de la nature que je voudrais avoir     
Le pouvoir de guérir.
     
Comment j'aimerais mourir                       
Le plus consciemment possible.

L'état présent de mon esprit      
Concentré (comme on dit chez Nestlé)
                                                        
La faute qui m'inspire le plus d'indulgence               
La bêtise.

Ma devise     
J'ai peur, mais j'avance, j'ai peur, mais j'avance… (Empruntée à Barbara).



 

 
Rose Delbard - Souvenir de Proust


 
Publié le par la Muse
Publié dans : #La Muse

 

 


Les Milles (Bouches du Rhône), une commune située non loin d'Aix-en-Provence,  accueillit en 1939 un camp d'internement, sis dans une tuilerie en faillite.

D'abord créé au moment de la déclaration de la guerre pour héberger des ressortissants allemands (aussi bien des nazis que des Juifs), nombre d'artistes y furent incarcérés. Il se trouve que bon nombre d'entre eux étaient des militants antinazis, réfugiés en France pour échapper à Hitler, qui s'étaient installés dans le sud de la France.

La plupart  aura la chance d'être relâchée en juin 40... mais ce ne sera pas pour autant la fin du camp... car dans un deuxième temps, le gouvernement de Vichy y internera des Juifs qu'il se fera un devoir de livrer aux nazis, dont des enfants déportés en août 42. Bien que situés en "zone libre", ces derniers furent transférés en zone occupée pour partir sur Auschwitz...

 

 

Durant la première période (septembre 1939/juin 1940), des artistes furent donc détenus dans ce camp. Si la détention était mal vécue, les conditions restaient encore relativement acceptables, les gardiens les laissant exprimer leur art. (Voir à ce sujet l'article sur l'exposition "l'art dégénéré" organisée en juin 37 en Allemagne, où les toiles avaient été brûlées en public).

En France, ce n'est pas leur art qui pose problème mais... le fait qu'ils n'avaient pas de papiers en règle ! En effet, beaucoup d'entre eux, Juifs allemands, avaient été déchus de leur nationalité sans pour autant en avoir obtenu une autre; ils étaient apatrides...

 

Considérés comme Allemands, il leur fallait prouver leur hostilité au régime nazi et obtenir le fameux papier, le fameux tampon, l'appui de quelqu'un d'important ou une mission de "prestataire" dépendant d'une quelconque administration.

Les artistes du camp des Milles :
 

 


Lion Feuchtwanger (1884-1958) d'origine juive, antimilitariste et résistant antinazi, réfugié à Sanary-sur-mer (Var), après avoir été déclaré "ennemi du peuple allemand" par Goebbels et déchu de sa nationalité puis dépouillé de tous ses biens, fonda avec Brecht et Bredel le plus important journal antifasciste des écrivains émigrés allemands.
 
Il fut interné en mai 40 aux Milles, dont il parvint à s'échapper assez rapidement pour s'installer définitivement aux Etats-Unis où il mourut en 1958.
Aux U.S.A, il publia "Le diable en France", récit autobiographique où il raconta son internement et les diverses humiliations infligées aux Autrichiens et aux Allemands antinazis qui avaient choisi la France comme terre d'asile...


 

 


Max Ernst !1881-1976) fonda avec Baargeld et Arp le mouvement Dada à Cologne puis s'installa en France où il devint l'un des membres du Groupe Surréaliste. Il quitta Paris en 1938 pour s'installer à Saint-Martin d'Ardèche.
 
 


Interné à deux reprises au camp des Milles en 39/40, il réussit cependant à émigrer aux Etats-Unis en juillet 41, jusqu'à son retour en France en 1953, où il finit par être naturalisé français en 1958. Il vécut dans le sud de la France jusqu'à son décès en 1976.

 

 


Durant son internement, il travailla beaucoup avec Hans Bellmer, certains dessins étant même faits à deux. Il dessina alors de curieuses créatures (cf "Les Apatrides") faites de limes..

 

Hans Bellmer (1902-1975), proche des Surréalistes, réfugié en France en 1938, fut incarcéré en 1940 au camp des Milles. Obsédé par les murs de briques du camp, il produisit durant cette période des œuvres dont la brique est l'élément de base.

Robert Liebknecht (1903-1994), fils et petit-fils de militants révolutionnaires allemands - le grand-père ami de Marx et le père proche de Rosa Luxembourg -  était un spécialiste des scènes de la vie ouvrière.
Il fut arrêté en 1939 à Saint-Tropez où il était de passage et fit deux séjours aux Milles entre 1939 et 1940.
 

 

Il se tournera vers des croquis du camp (cf "Bâtiment principal du camp") et des croquis de prisonniers.


Ferdinand Springer, (né en 1907) peintre et graveur, arrêté en 1938 à Grasse, fut exilé dans les caves où il exerça la fonction d'infirmier. Il y peint un écorché debout devant un mur de pierres.
 
 

 

 

Alfred Otto Wolfgang Schuize - dit Wols (1913-1951) s'intéressa très tôt à la photo (formation au Bauhaus). Il fit la connaissance en 1932 de Max Ernst, Tristan Tzara, Miro, Calder et fréquenta le milieu surréaliste. Tout en peignant des aquarelles, il devint photographe de métier.
Interné au camp des Milles en septembre 1939, jusqu'en octobre 40, il souffrit particulièrement de son enfermement et tout particulièrement du manque d'hygiène, qui lui inspira certaines œuvres ("La puce", etc..)
 

 

Toute ressemblance avec une situation actuelle serait évidemment fortuite ...


  Liens :

Wikipedia

Camp des Milles

Perso.orange.natanson

Lettres du camp des Milles

Mémorial du camp des Milles

 

 
 

 

 

Publié le par la Muse
Publié dans : #La Muse
 
 
 La face cachée de la Muse


 
Le premier questionnaire de l'année! A vos claviers! (hérité de Sophie, alias Ti Taz...)


7 choses

Dans le désordre, en ce qui me concerne...



7 choses que vous faites bien :

- ne rien faire (c'est ce que fais le mieux)
- enquiquiner le monde (ah!... en concurrence directe avec la ligne du dessus..)
- descendre un pot de nutella en buvant du bourbon devant un très bon film
- être à l'écoute de mes amis
- provoquer
- l'omelette-à-tout-et-n'importe-quoi
- pleurer sur commande (ça peut être pratique...si, si, je vous jure !)




7 choses que vous ne pouvez/ne savez pas faire :

- des tâches répétitives sur le long terme
- obéir
- être aimable avec les naffreux
- coudre, repasser, etc... (j'ai tenté les cours de couture.. la nana, à deux doigts de la retraite, m'a dit qu'elle n'avait jamais vu une cata pareille et m'a suppliée de continuer à venir à ses cours, en ajoutant "je ne vous fais pas payer... ça vous sert manifestement à rien ! Mais pour moi, c'est trop drôle !"
- pisser debout
- avaler des médicaments sous forme liquide
- m'adresser à quelqu'un en lui donnant du "maître", "docteur", "majesté" et autres..
- aller chez la dentiste sans être à moitié défoncée au lexo
- je sais... ça fait huit... y en a que ça gêne ????????????




7 choses qui vous attirent dans le sexe opposé :

ni plus ni moins que celles qui m'attirent chez les autres...
- la voix
- les qualités de cœur
- l'humour
- le regard
- la capacité à m'étonner
- la culture
- le désintéressement




7 choses que vous dites souvent :

- mi
- amor
- je
- vous
- aime
- connard
- noooooon !




7 célébrités que vous aimez bien :

- le Dalaï-Lama
- Bacchus
- Jean-Sébastien Bach
- Rominet
- [j'ai oublié son nom] le mec qui a inventé l'eau chaude
- Badinter (pour son combat contre la peine de mort)
- B.M.C. (...dans une autre vie, pour ce qui est de la célébrité !)





7 personnes dont vous voudriez qu’elles répondent à ce questionnaire:

- Manue (quand elle aura retrouvé son ordi !)
- Belette
- Belette incognito
- Motdit
- Crasyone
- Khalia
- Nina



lu et approuvé par BMC
Publié le par BMC
Publié dans : #La Muse

 

Le phénomène - de grande ampleur - a commencé il y a plusieurs dizaines d'années.
Le premier cas médiatisé a été celui d'une jeune jument dans le Colorado en 1967 qui avait l'habitude de vivre en liberté dans les pâturages de sa propriétaire mais rentrait chaque soir d'elle-même au ranch pour y boire.
On la retrouva le 9 septembre 67, affreusement mutilée : la peau et la chair de son cou avaient disparu, alors que le reste du corps était intact. Autour de la jument, aucune trace ni de lutte, ni de pas ou de trace de prédateur, ni du passage d'un quelconque véhicule.
La mère de la propriétaire affirma avoir vu "un gros objet inconnu" survoler silencieusement le ranch le soir-même du carnage.

 

D'autres mutilations suivirent la même année en Ohio, puis l'année suivante dans le Manitoba (Canada) parmi le bétail, principalement des vaches et curieusement de jeunes femelles de moins de trois ans.

Au début sporadique, le phénomène prit une ampleur telle que vers la fin des années 70, on comptabilisait au moins 10 000 morts suspectes.

La Pennsylvanie, le Minnesota, le Texas, le Nebraska, le Kansas virent se multiplier les cas, malgré les milices de fermiers armés qui patrouillaient la nuit.

En dehors de l'aspect monstrueux de cette "épidémie" de mutilations, quelques caractéristiques communes attirèrent l'attention :

 


- le plus souvent, les animaux étaient vidés de leur sang, sans pour autant qu'aucune trace sanguine ne jonche le sol,

- la langue, le rectum, les pies et les organes sexuels sont prélevés avec une précision chirurgicale (pas de trace de morsure) et parfois un ou les deux yeux sont enlevés,
 
- certaines plaies présentent un aspect brûlé, comme cautérisé,

- autour du cadavre, aucune trace de résistance de l'animal, ni du passage d'un humain, qui soit à pied ou motorisé,
 
- il arrive parfois que certains animaux présentent des caractéristiques (os brisés) qui laisseraient à penser qu'ils sont tombés d'une grande hauteur,

- lorsqu'on présente les restes de l'animal à des animaux carnivores (chiens ou charognards), aucun d'entre eux ne veut les manger; ils refusent même le plus souvent de s'en approcher,
- à plusieurs reprises, des témoins ont signalé des objets volants non identifiés à proximité quelques heures auparavant; des descriptions d'hélicoptères noirs, silencieux, non immatriculés, aux vitres teintées et dotés d'énormes phares extrêmement puissants dirigés vers le sol, reviennent souvent,

- l'heure présumée se situe entre minuit et 4 heures du matin.


Après une légère accalmie entre 1987 et 1991, l'année 1992 voit une reprise très nette des mutilations, qui va se confirmer en 93/94 (Géorgie, Dakota du sud, Indiana, Floride).

 

En 2002, l'Amérique du Sud (et tout particulièrement l'Argentine) est gagnée par le phénomène, qui semble se propager dans le temps par "vagues" successives. Et si aujourd'hui on dénombre encore des mutilations, leur nombre est moins important.

En quelques trente ans, le nombre d'animaux morts mutilés représenterait le tiers des victimes annuelles de mort naturelle dans les régions incriminées.

Les hypothèses émises par les uns et les autres sont :

- des prédateurs (on a parlé d'un rongeur du genre Oxymcterus dit "museau rouge" dont la population a récemment augmenté et les habitudes alimentaires complètement changé),

- les sectes sataniques ont été également suspectées mais il faudrait une telle organisation et du matériel hautement technologique - de plus, on n'a jamais attrapé personne sur le fait.
 
- les militaires : le Colorado est un état particulièrement touché par les différentes vagues de mutilation. Or, il abrite plusieurs bases militaires d'importance ainsi qu'une place-forte souterraine creusée à l'intérieur des montagnes Cheyenne. Ils sont suspectés tour à tour de vouloir entretenir la croyance aux extraterrestres, d'entraînement de commandos en live, de tests d'armes chimiques, bactériologiques et micro-ondes, d'éradication discrète d'un virus bovin ou d'évaluation des retombée radioactives sur l'environnement, suite aux essais nucléaires effectués depuis les années 50,
 
- la prospection de minerais : les mutilations se produiraient le plus souvent sur des territoires dont le sous-sol est riche en différents minerais qui, par l'intermédiaire des plantes, seraient ingérés par le bétail,


- la recherche scientifique clandestine; les animaux seraient infectés volontairement et leurs organes prélevés ensuite pour analyse,

- la recherche sur le sang, peut-être dans le but de mettre au point et stocker un sang synthétique de substitution,

- les vaccins, dont la recherche nécessite beaucoup de déchets animaux,

- l'ESB (encéphalopathie spongiforme bovine), dans le cadre d'une opération de surveillance de l'agent infectieux,

- l'hypothèse extraterrestre, suite aux nombreuses observations de lumières nocturnes sur les sites,
 
- des expériences de clonage ou d'hybridation,

- la surveillance de la chaîne alimentaire dans un but de manipulation génétique de l'espèce humaine.

 

 

 

 

 

Un cas de poulain mutilé a été signalé en France le 7 août 2005 dans un village de Haute-Saône appelé "Les Fesseys" (reportage France 3 régions).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


♨♨♨♨♨♨♨♨♨
 
 
 
 
Publié le par la Muse
Publié dans : #La Muse
a-muse.png,muse,Muse, la muse, La Muse,musée,musées, BMC, bmc, B.M.C., b.m.c.,le blog de bmc et la muse,musée du louvre, musée d'art moderne, musée beaubourg, musée georges pompidou,peinture moderne, peintures modernes,peinture contemporaine, peintures contemporaines, La Muse peinture,art maniac, art-maniac,art maniac bmc, art-maniac bmc.
 
 
carlo gesualdo,
 
 
Le dernier "billet" de Minos , (tu as raison, par rapport à "article", Minos.. ça fait drôlement chic "billet"! muhahahah!.....) m'a fait penser à un musicien qui me fascine depuis toujours : Carlo Gesualdo, le "compositeur meurtrier de l'histoire de la musique" ... oooops !

Né en 1566, à Naples ou aux alentours, issu d'une famille noble - prince de Venosa - et proche de l'Eglise, son éducation musicale fut prise en charge dès son plus jeune âge par son père, lui-même mélomane, qui le poussa à composer.

Son premier mariage avec Maria d'Avalose, issue de l'aristocratie italienne se termina tragiquement le 16 octobre 1590 lorsque Gesualdo, montant de toutes pièces un meurtre qu'il espérait parfait, fit semblant de partir à la chasse et, sous un quelconque prétexte, rentra à la maison... juste à temps pour la surprendre avec son amant ! Double meurtre... elle, semble-t-il frappée à de multiples reprises au bas-ventre, lui, pendu jusqu'à décomposition avancée...
Comme la "sentence" semblait à cette époque et dans ce milieu "légitime", il ne fut pas trop inquiété et se retira dans son domaine... d'où, pour ne pas risquer de retombées vengeresques de la belle-famille, il resta quasi-enfermé.

N'empêche qu'en 1594, le triste sire épousa en secondes noces Leonora d'Este, nièce du Duc Alphonse II de Ferrare, qu'il cocufia joyeusement... jusque avec son valet !

Comble de "malchance",  le cher homme perdit un premier fils en bas-âge (issu de son mariage avec Leonora). Le bébé est mort par étouffement et son décès "serait" imputable à Gesualdo (m'est avis qu'il pleurait faux...).

Deuxième fils, deuxième décès, en octobre 1600. Là... il se pourrait qu'il n'y soit pour rien (allez savoir ?..) car il commença à s'infliger des séances de pénitence extrêmement pénibles, comme s'il considérait ce décès comme l'œuvre de la justice divine à son encontre...

Besoin d'expier ? Il rentra dans des pratiques masochistes, se faisant flageller par de "jeunes garçons".... soi-disant dans le but de chasser les démons.

Ce qui est extraordinaire, c'est que ce type a écrit certaines des plus belles pages de musique religieuse - non, que dis-je... spirituelle - de l'histoire de l'humanité, d'une clarté, d'une limpidité... et surprenantes pour l'époque, qui plus est....

Même encore aujourd'hui, ses "dissonances" et ses "ruptures rythmiques" ne laissent pas indifférent... Pas moi, en tous cas...  En parallèle, ses œuvres profanes (les madrigaux, entre autres) d'une sensualité osée pour l'époque, sont à l'origine de sa notoriété.

 On l'a retrouvé mort, nu, le 8 septembre 1613... après une de ces séances de flagellation qu'il affectionnait et d'aucuns se demandent si les quelques éphèbes désignés à cet effet n'avaient pas pour mission cette fin tragique...
 
 
   Extraits musicaux :

   Mezzo forte

    Amazon

 

 

Publié le par la Muse
Publié dans : #La Muse



... fermer le site!.. Cette chanson qui faisait le bonheur - en boucle - des radios de Bamako.. je l'avais déjà entendue.. elle me faisait rire moyen... mais quand même... Maintenant, si "on" ferme le site... c'est une autre histoire....

CHANSON, IMMIGRATION ET DECONNEXION
[01Net 19.12.06]
« Nicolas Sarkozy/Pourquoi ton pere a fui la Hongrie ? » C'est le refrain d'une ritournelle reggae intitulée "Un Hongrois chez les Gaulois" qui repond au ministre de l'Intérieur, candidat à l'élection présidentielle et a sa notion d'« immigration choisie ». Elle circule depuis début decembre sur Internet. Mais on ne peut plus l'écouter directement sur le site Web de son auteur burkinabe, Zedess : l'hébergeur a ferme le site.
http://www.01net.com/rubrique/4750

Pas de pot... je l'avais gardée...

 
Publié le par la Muse et BMC
Publié dans : #La Muse


 
Alors planquez-vous si vous voulez un après-midi zen...

Rien à faire, on ne supporte pas l'injustice et encore moins la connerie !

Un des meilleurs blogs de notre plate-forme se voit attaqué par un "illustre" éditeur... pour avoir fait une promotion éhontée d'un de ses auteurs !  Il en dirait du mal, je pourrais comprendre ! Il dirait des sottises que je ne le défendrais pas ! NON... simplement, il l'admire, il l'aime, il l'apprécie et veut nous le faire partager ! Nous inciter à acheter ses œuvres ! et le comprendre ! Quel crime !!!


Minos, BMC et moi te réitèrons l'admiration que nous ressentons pour ta vision que tu sais nous faire partager d'Antonin Artaud, de Nietzsche et de Sade ! Nous te réitèrons l'expression du plaisir que nous avons à te lire ! Et à lire ou relire les œuvres des auteurs que tu encenses et ... que nous avons payées de nos deniers... et qui sont rangées en bonne place dans la bibliothèque !...


Minos ... je suis, nous sommes .. derrière toi !
 
 
 
 
Artaud,bmc,art maniac,

Peinture B.M.C. Les hommaginaires Antonin Artaud


☂☂☂
Publié le par la Muse
Publié dans : #La Muse

 


Les aliens... petite liste non exhaustive

 


    D'abord, parce que c'est pas poli d'ignorer à qui l'on s'adresse lorsqu'on dit bonjour, ensuite parce que parfois il vaut mieux prendre la poudre d'escampette... nous allons aborder aujourd'hui, si vous le voulez bien, les différentes races d'extra-terrestres, du moins celles le plus couramment recensées !

    Bon, d'accord, les méthodes d'investigation sont discutables. Pour beaucoup d'entre elles, leur existence a été révélée par "channeling", un genre de mediumnité, un canal par lequel un être d'une autre dimension s'adresse à nous, par le biais d'un réceptacle humain. Je vous vois venir... et ne tiendrai pas compte de vos récriminations, autrement on va pas avancer et, j'ai peut-être pas l'air, là, mais je bosse !

 

LE PETIT GRIS OU ZETA-RETICULIEN

 


    Le plus courant. (le premier qui ajoute "de Bourgogne" ou "des sables", il sort...)

    Petit Gris (Short Grey) ou EBE (Extraterrestrial Biological Entity) viendrait de Zéta-Réticuli dans la constellation du Réticulum, située à 37 années-lumière de la Terre.

    Entités aux yeux noirs et au corps gris, sans pilosité, ils se diversifient en plusieurs races présentant des différences physiques (taille etc...) et psychologiques. Leur mode de reproduction le plus courant est le clonage. Ils ont en commun un gros problème de dégénérescence biologique et aussi semble-t-il sociale, puisqu'ils sont en guerre permanente contre les autres ET.

 

    Le type physique le plus courant est très mince, petit (entre 1 mètre et 1 mètre 40), généralement chauves, ils présentent deux grands yeux noirs ne semblant pas être pourvus de paupières et une quasi absence de nez. La couleur de leur peau varie d'un gris à l'autre.


    En très grand nombre, primitifs et opérant dans un but exclusivement collectif, ils ne ressentent aucune émotion.
    Pour la plupart, ils ont quitté leur planète et vivent dans des vaisseaux gigantesques qui voyagent sans répit d'un monde à l'autre dans le but de piller les ressources naturelles.

    Il existe cependant un second groupe de Gris - presque aussi nombreux - un peu moins hiérarchisé, qui essaye de rentrer en contact avec les humains et les autres aliens.


    Quelques dissidents enfin, une poignée, ayant une notion d'individualité et une capacité émotionnelle qui nous les rend plus accessibles.


    Sur notre planète, les Gris ont pour principale occupation l'enlèvement des humains à seul but de diversifier et sophistiquer leur matériel génétique. Ils auraient, entre autres, une déficience du système digestif, qui serait atrophié et non fonctionnel. Ils tireraient leur nourriture d'une enzyme ou sécrétion hormonale extraite des tissus prélevés sur des humains ou des animaux vivants.

    Il va sans dire que des expériences seraient menées sur une hybridation Gris/Humains afin de faire évoluer la race. Nous reparlerons (mais un autre jour... vu la longueur de cet article!) des enlèvements dont se réclament des millions de gens... sous hypnose.

 


    Le fameux ET de Roswell (Nouveau-Mexique - 1947) aurait été un Gris.

    Il se dit également depuis 1947, que des accords auraient été passés entre les Gris et les militaires américains, leur permettant de perpétrer en toute quiétude leurs enlèvements d'humains moyennant une contre-partie d'ordre technologique.

    Une partie d'entre eux vivrait dans des bases souterraines du Nouveau-Mexique et du Névada.

    Ils seraient apparentés aux Végans et aux Lyriens. Cependant, d'après les dires des Cassiopéens, les Gris ne seraient en fait qu'une sorte de robots évolués créés par les Reptiliens.

 

LES HYBRIDES

 


    Le résultat d'un croisement entre Gris et Humains à partir d'ovules et de sperme prélevés sur les "abductés". Plus proches physiquement des Humains, minces, avec un front haut et une tête légèrement plus grande et plus ronde, ils auraient des pouvoirs psy.


LES NORDIQUES

 


    Très semblables aux Humains, ont été surnommés ainsi à cause de leur apparence physique : grands (plus de 2 mètres) aux cheveux blonds et à la peau claire. Ils auraient souvent été aperçus en compagnie des Gris dans les engins inter-stellaires, sans qu'on sache de quelle nature est leur association.

 

LES ANCIENTS

 

 

    Physiquement plus près des insectes que les Gris. Et également plus grands. Ils seraient néanmoins étroitement liés à eux et sembleraient commander leurs actions, supervisant les enlèvements et multipliant les expériences sur les personnes enlevées.


LES VEGANS


    Originaires de Vega dans la constellation de la Lyre. Proches des Lyriens, des Pléïadiens et des DAL.
    Très tôt, ils sont séparés des Lyriens et ils présentent un type physique très différent : humanoïde, 1 mètre 80 à 2 mètres 10, cheveux sombres avec une nuance verdâtre. Une peau très sombre et des yeux noirs en amande.

    Il existe aussi chez les Végans un type non-humanoïde, du moins au niveau de l'apparence car, bien que mammifères, ceux-ci font penser à des insectes ou à des reptiles.
    Ces derniers étant en contact avec la Terre sont à l'origine de beaucoup d'observations de ET de type reptilien.

    LES LYRIENS


    Se disent être les ancêtres de notre lignée d'évolution.

    Il y a de cela très longtemps, les Lyriens étaient des êtres très évolués qui exploraient l'espace mais leur société s'est en grande partie anéantie dans des guerres internes qui ont détruit l'essentiel de leur société. Malgré tout, certains sont partis avant la chute et ont fondé les civilisations des Pléïades et de Vega.


    A l'aube de l'évolution de notre planète, avant l'apparition de l'Homme, les Lyriens seraient venus observer la Terre et, par le biais de leurs descendants Pléïadiens, auraient été spectateurs de nos civilisations lémurienne et atlante. Certains d'entre eux se seraient intégrés dans ces civilisations et fait considérablement avancer la technologie de l'époque, avant de se scinder en deux camps ennemis s'entre-tuant.


    Les survivants partirent dans l'espace reconstruire leur civilisation. Ce sont eux qui nous visitent encore aujourd'hui occasionnellement.

    Les Lyriens, longtemps rebelles et destructeurs, sont maintenant devenus pacifiques et ont atteint un haut niveau spirituel. Ils seraient les ancêtres des anciennes races terrestres. Ils surveillent de près l'évolution de notre technologie et la manière dont nous l'utilisons.

    De type caucasien, peau, yeux et cheveux clairs, ils mesurent entre 1 mètre 80 et 2 mètres 70. Ce sont eux qui auraient été à l'origine des dieux de la mythologie grecque et de certains géants bibliques.

    Il existe des Lyriens à cheveux rouges qui présentent des problèmes d'exposition  à certaines fréquences de la lumière naturelle, ayant interféré par le passé avec les Vikings, violents, passionnés, rebelles.

    Des Lyriens à peau sombre, couleur chocolat, aux yeux marrons ou verts.

    Et un sous-groupe de Lyriens-oiseaux : humanoïdes, mammifères mais d'apparence différente, membres très fins voire maigres, visage angulaire. Très calmes et intellectuels, ils eurent une influence certaine sur les Sumériens et les Egyptiens. Ceux-ci n'ont pas de contact à l'heure actuelle avec nous.

    Egalement, un sous-groupe de Lyriens-chats : humanoïdes, mammifères à caractéristiques de félins. Très forts, très agiles. Nez de chat. Oreilles légèrement pointues. Bouche petite et yeux très prononcés avec une seconde paupière. Leur peau est recouverte d'un duvet. Peu de rapports avec les Terriens aujourd'hui.

 

LES PLEÏADIENS

 

 

    Origine Pléïades. Planète-mère : Erra

 

    Issus originellement des Lyriens (parfois après avoir vécu sur Terre), les Pléädiens ont pour particularité de posséder chacun un petit jardin qu'il cultive de ses mains. Autrement, ils se doivent de travailler deux heures par jour en usine et poursuivent leurs études jusqu'à l'âge de 70 ans... âge auquel ils se marient généralement, pour une durée de 110 ans.


    Leur technologie est axée sur l'espace-temps et leur permet de voyager d'une dimension à l'autre. Ils ont une grande conscience spirituelle. Humanoïdes de type caucasien, ils sont affectés par notre atmosphère et présentent des problèmes de sinus s'ils restent trop longtemps à l'air car très sensibles à la pollution.

    En fait, leur planète est très semblable à la nôtre.

 

LES HABITANTS DE LA CONSTELLATION D'ORION

    A près de 90%, les habitants de la constellation d'Orion sont des Végans (qui, eux-mêmes sont à plus de 80% de type humanoïde).
    Les autres sont issus d'une variété lyrienne, de type caucasien-lyrien, compatible avec la race humaine.
    Ils sont plutôt agressifs, en général et engagés dans de nombreux conflits.

 


LES SIRIENS


    Issus su système stellaire de Sirius, ceux-ci font partie des espèces qui aident la Terre et ses habitants.
    Malheureusement, une planète de Sirius B est tombée aux mains de l'alliance Draco-Orion et a provoqué une guerre civile intense sur Sirius, durant les dernières années de ce qui est notre vingtième siècle.


LES DRACONIENS ou REPTILIENS ou LIZZIES

 


    Originaires d'Alpha Draconis, ont un vaste empire et des velléités d'occupation de tous les systèmes stellaires des bords extérieurs de la galaxie. Autant dire que c'est des méchants !
    Ils auraient envahi la Terre il y a plusieurs milliers d'années à bord d'un gigantesque vaisseau, qui n'est autre que la Lune.
    D'autres vaisseaux (au nombre de trois) seraient en route, qui devraient arriver incessamment sous peu. Ils seraient déjà entrés dans notre système solaire, cachés dans la queue de la comète Hale-Bopp !

    Les Draconiens sont mâles uniquement et créent des femelles à usage de la reproduction de l'espèce.

    Les Draconiens utilisent les Gris comme mercenaires. L'alliance Gris-Draconiens a mené d'innombrables guerres. Certains Gris essayent néanmoins de s'extraire du contrôle exercé sur eux par ces Reptiliens.

 

[Click to visit ImageShack for Image Hosting!]

    De la même manière que cela se passerait, dit-on, en ce moment sur la Terre, leur technique consiste à proposer un traité d'échange technologique et culturel qui n'a pour seul but que de faciliter l'infiltration et la conquête finale du monde convoité.

    Lors de leur première attaque de la Terre, ils ont été expulsés par les Lyriens mais certains d'entre eux sont allés se réfugier sous terre, se mettant en état de stase en attendant d'être réactivés à l'arrivée des prochains vaisseaux et envahir de nouveau notre planète à partir du sous-sol.

    Lors de leur première invasion, les Draconiens auraient créé la civilisation lémurienne et ce n'est qu'à l'ère de la civilisation atlante que les Atlantes, aidés des Lyriens et des Pléïadiens ont réussi à chasser les Draconiens. Mais les Draconiens réclament la Terre comme leur appartenant, afin de l'utiliser comme base militaire pour envahir le reste de la galaxie. C'est la raison pour laquelle tant de races ET s'intéressent à nous : si la planète tombe aux mains des Draconiens, le reste de la galaxie est en danger.

    Nos dirigeants seraient parfaitement informés de l'invasion en cours et se serviraient de medias comme le cinéma et la télévision pour préparer nos esprits à cet inéluctable évènement.
    Certains d'entre eux auraient même préparé des plans d'évacuation sur Mars, où un gigantesque complexe a été construit jadis par les Siriens.

    Les Draconiens (ainsi que la grande majorité des Gris) sont mus exclusivement par leurs instincts prédateurs et ont systématiquement violé tous les traités qu'ils ont passé avec les races humanoïdes.

    L'espèce se divise en Reptiliens (apparence de lézard de grande taille, odeur forte) et en Hommes-Phalènes (ailés, d'une taille de 2 mètres 40, qui vivent exclusivement la nuit).

    Si l'on en croit les Cassiopéens, Les Reptiliens se nourrissent de l'énergie générée par nos émotions, avec une très nette prédilection pour les émotions négatives.


    LES DAL


    L'univers DAL est une contre-partie du nôtre. C'est-à-dire que l'un n'existerait pas sans l'autre. Ils ont une origine commune et si l'un d'eux venait à disparaître, l'autre cesserait également d'exister. C'est un peu comme une contre-partie d'anti-matière de notre univers.
    Ils travaillent avec les Pleïadiens qu'ils aident au plan technologique. Humanoïdes, ils sont d'apparence nordique et respirent notre atmosphère.


    LES UMMITES


    Se disent originaires de l'étoile Wolf 424. Ils sont très bien disposés à notre égard et nous aident, tout en restant dans l'ombre.

    Ils auraient atterri pour la première fois en France, au lieu-dit "La Javie" à 13 kilomètres de Digne le 28 mars 1950 à 4 heures 17.

    D'allure 100% humaine, ils nous prodiguent des conseils et des informations par le biais d'appels téléphoniques adressés à un comptable espagnol, qui lui-même retranscrit leurs dires par écrit et  les envoie par courrier aux responsables politiques et scientifiques.
    Nous aurons, je pense, l'occasion d'en reparler plus en détails...


LES CASSIOPEENS

    Se présentent comme des êtres de lumière vivant dans une densité supérieure à la nôtre, faisant abstraction de toute notion d'ordre physique et affirment être "nous" dans l'avenir.
    En d'autres termes, "nous" tentons de "nous" aider nous-mêmes..., leur objectif étant de nous débarrasser des Reptiliens.

 

LES VENUSIENS


 

Portrait d'un Vénusien

 

    Originaires de la planète Vénus mais sur un autre plan que le plan physique, ils auraient vécu sur terre au temps de la Lémurie.

    Ce sont des êtres éthériques, non pourvus de corps donc, mais néanmoins mortels.
    Ils ont toutefois la possibilité de se matérialiser dans des corps d'humains ou d'animaux.

    Comme de nombreux autres groupes d'extra-terrestres, ils ont des colonies sur un certain nombre de planètes (Mars, Vénus) et une base sur la Lune.

    Leurs vaisseaux voyagent au voisinage de la Terre mais restent invisibles à nos yeux, tant qu'ils n'ont pas décidé de les matérialiser.

    Ils affirment que Vénus serait à l'heure actuelle habitée par des entités physiques humaines et reptiliennes, sous la surface du globe.

    Leur mission est d'aider  à l'évolution de la race humaine.


LES M.I.B. (ou Men In Black)


    Toujours vêtus de noir de la tête aux pieds, leurs yeux sont sensibles à la lumière, alors ils portent des lunettes de soleil fortement teintées.

    Ce sont presque toujours des hommes. Bruns à peau blanche, ils ont parfois des mouvements qui font penser à des robots et leur visage est sans expression.

    Il semblerait que le plus souvent ce sont des humains contrôlés par les Draconiens. Ils apparaissent juste après une observation d'ovni, intimident les témoins et profèrent des menaces afin que ceux-ci gardent le silence. En règle générale, ils apparaissent avant même que le témoin n'ait eu le temps de parler à qui que ce soit...


    Ils se déplacent souvent par groupes de trois et arrivent dans de grandes automobiles noires - toujours de modèles anciens -  qui parfois se dématérialisent devant les yeux ébahis des témoins.

    On les voit depuis les années 60. Ils vivraient dans des complexes souterrains d'origine atlante, situés sous la côte Est des Etats-Unis.

 


    Et comme vous avez bien mérité une récompense pour être parvenus jusqu'ici... je vous offre, bande de chanceux !... un strip-tease !!!

 

 


[Click to visit ImageShack for Image Hosting!]

 

 

    Liens :
    On nous cache tout

    Channelling et contactés :
    Adamski
    Laura Knight
    Lyssa Royal
    Ummo
    Omnec Onec
    Barbara Marciniak
    Billy Meier
    John Ford
    DW Fry

 

 

Publié le par La Muse
Publié dans : #La Muse

a-muse.png,muse,Muse, la muse, La Muse,musée,musées, BMC, bmc, B.M.C., b.m.c.,le blog de bmc et la muse,musée du louvre, musée d'art moderne, musée beaubourg, musée georges pompidou,peinture moderne, peintures modernes,peinture contemporaine, peintures contemporaines, La Muse peinture,art maniac, art-maniac,art maniac bmc, art-maniac bmc.

Les crop circles ou cercles de culture ou agroglyphes

Ce sont des formations le plus couramment de forme circulaire qui apparaissent au milieu d'un champ de céréales (indifféremment blé, seigle, colza ou avoine). Les tiges des plantes sont couchées mais jamais cassées ni arrachées et continuent de pousser à l'horizontale, formant des figures très bien délimitées. Certaines de ces formes apparaissent extrêmement régulières vues du ciel alors même qu'elles ont été formées sur des terrains accidentés.

Si on rapporte quelques cas datant d'il y a plusieurs siècles, il semblerait que le "phénomène", tel qu'on le connait aujourd'hui, soit relativement récent et les figures de plus en plus complexes (à l'exception de l'été 2006 qui a été particulièrement décevant).

Parti d'Angleterre dans les années 80, le phénomène toucha ensuite l'Ecosse, les U.S.A, le Canada, le Mexique, le Brésil, l'Australie, l'Afrique du Sud, le Japon, la Russie et aussi l'Europe (France et Suisse). On aurait dénombré une dizaine de milliers de crop circles dans le monde.

A partir de là, les passions se sont déchaînées. Les tenants d'une cause para-normale, voire extra-terrestre, s'affrontant aux rationnalistes, à certains scientifiques qui penchent vers des essais militaires d'impact de balayage micro-ondes sur les végétaux, à des artistes qui revendiquent la création de certains sites.. Chacun développe des arguments, dont certains se défendent. Certains photographes revendent à prix d'or des clichés pris d'avion.

Sans entrer dans la polémique, je voulais vous montrer quelques images de ce qui à mon sens s'apparente à des œuvres d'art... du Land Art ?

 

 
 









 

 

 





 

Publié le par la Muse
Publié dans : #La Muse
Un spot TV/radio contre l'homophobie créé par HF Egalité et soutenu par la Région Ile-de-France ne trouve pas de grands diffuseurs…

Il paraît que nous, les bloggeurs, pesons d'un certain poids dans les sondages et dans l'opinion publique … alors, allons-y… relayons… répétons… matraquons !

Merci à Cémoi, chez qui j'ai trouvé l'info.. (bises, Grand Loup !)

 
Publié le par La Muse
Publié dans : #La Muse

a-muse.png,muse,Muse, la muse, La Muse,musée,musées, BMC, bmc, B.M.C., b.m.c.,le blog de bmc et la muse,musée du louvre, musée d'art moderne, musée beaubourg, musée georges pompidou,peinture moderne, peintures modernes,peinture contemporaine, peintures contemporaines, La Muse peinture,art maniac, art-maniac,art maniac bmc, art-maniac bmc.




 
Avertissement :

Vous vous rappelez, la dernière fois que je vous ai conseillé de garder une bassine à portée de main ?... y en a qui ne m’ont pas écoutée…
 
 
Gunther Von Hagens
 
Il s’appelle Gunther Von Hagens. Il est né en 1945 en Allemagne de l’Est. A passé son diplôme de médecine et s’est spécialisé en anatomie. En 1974, il met au point un procédé qu’il appelle « plastination », visant à garder les cadavres en excellent état de conservation. Le résultat est bien meilleur qu’avec les techniques antérieures : des corps entiers sont ainsi conservés pour l’éternité, tout en gardant leur plasticité.

Le procédé :

-    Les corps sont d’abord plongés dans une solution de formol, qui se fixe sur les tissus cutanés.
-    Ils sont ensuite placés dans des bains glacés (à moins 25°C) d’acétone pendant au moins quinze jours. Cela permet la déshydratation complète du corps.
-    Les corps sont immergés dans le silicone afin que ce dernier prenne la place des liquides et des graisses organiques.
-    On fixe le silicone à l’aide d’un gaz durcisseur.
 
Jusque là, tout va bien…
 

 

 
Il faut quand même rappeler que ce n’est qu’à partir de la Renaissance que l’idée de la préparation et la dissection des corps humains n’a été acceptée. Jusqu’au 15è siècle, en Occident, cette pratique était totalement interdite, en grande partie parce que le corps était perçu comme le réceptacle de l’âme et que profaner l’un revenait à profaner l’autre…En conséquence, les choses avaient lieu clandestinement…on volait des cadavres à la morgue et on pillait les fosses communes. Avant que les médecins ne finissent par obtenir de pouvoir utiliser les cadavres de condamnés à mort. Mais à condition de rester discrets, n’est-ce pas…
 
 
 
Il ne fait aucun doute que la pratique de la dissection a permis une avancée considérable dans la connaissance de l’anatomie et qu’elle a permis à la médecine de progresser formidablement.

En 1993, un Américain ayant fait don de son corps à la science s’est vu (façon de parler !) découper en 1800 lamelles d’un millimètre d’épaisseur. Chaque lamelle a été photographiée. Chaque photo rentrée dans un ordinateur. Le résultat, c’est un homme virtuel en 3D qui permet de voir l’anatomie humaine comme jamais auparavant.
Je vous joins le lien du Science Health Center de l’Université du Colorado. En cliquant sur une partie du corps du personnage, vous obtenez une image transversale de ladite partie.   
 
 
Mais revenons-en à notre médecin allemand. En 1997, Gunther Von Hagens lance une expo itinérante qui va attirer quelque 7 millions de visiteurs dans le monde. Et il a beau se défendre d’avoir une quelconque formation artistique, ni quelque velléité en ce domaine, il parle  d’ « art anatomique »… Il y présente des écorchés humains, dans des poses qu’il veut naturelles, telles des sculptures…
La polémique va bon train. Une partie de la presse allemande le surnomme « Docteur La Mort ». Mais le succès de l’exposition ne faiblit pas.
  
Fort de cette expérience, il rachète une ancienne usine textile de la fin du 19è siècle dans une petite ville allemande, proche de la frontière polonaise, Guben, où il inaugure le 17 novembre de cette année Le plastinarium, un atelier de production de tranches « plastinées» de cadavres humains et animaux… découpés à la scie.

Le but officiel est d’aider les étudiants en médecine. Mais bon.. en même temps, l’investissement a été d’un million d’euros, il y a 42 salariés… d’où l’idée d’ouvrir au public trois jours par semaine (moyennant 12€ la visite) afin que tout-un-chacun, pourvu qu’il soit âgé d’au moins quatorze ans, puisse profiter du spectacle offert par toutes les étapes de la transformation des cadavres – avant d’admirer, en fin de visite, une exposition de corps humains entiers ou disséqués.
 
On peut ainsi contempler à loisir :
une baigneuse nageant le crawl,
un homme faisant son jogging,un autre jouant aux échecs,
une femme enceinte, le ventre ouvert, laissant entrevoir son fœtus…
Le clou de l’expo étant une impressionnante statue équestre où l’homme est tranché en deux de la tête aux pieds… (Pour le bon goût, il repassera !) 
 
 
Gunther Von Hagens espère produire ainsi chaque année sur cinq ans un million de tranches humaines et animales, dont les plus complexes pourraient être vendues jusqu’à 7000€ aux laboratoires de recherche.

Si ça vous tente, il pense recruter 200 personnes en qualité de « préparateurs de cadavres ». Il y a même pléthore de postulants, dans ce coin de l’Allemagne où le chômage règne en maître. D’après une employée « au bout d’un moment, on s’y fait.. ».
Autre chose : Ils sont déjà des milliers à avoir proposé leur corps post-mortem. Mais si ça vous intéresse, vous n’avez que deux ans pour vous décider ! Qu’on se le dise ! (Vous verrez directement avec lui s’il y a obligation de décéder dans un laps de temps défini – je ne sais pas, c’est pas précisé).

A la fin de la visite, un petit tour à la boutique s’impose. Vous pourrez ainsi, à titre de souvenir, acquérir une tranche plastinée.. mais d’animal, seulement !
 
 
La question est : l’horreur suscitée par la vision de cadavres humains écorchés « dans des poses naturelles » ou « en tranches » vient-elle de l’objet lui-même ou de la perception qu’en a le spectateur ? 
 
 
☠☠☠☠☠

 

 

Publié le par la Muse
Publié dans : #La Muse

Après une cuisante défaite samedi dernier à Lyon (47-3), les Bleus vont de nouveau affronter les Néo-Zélandais ce soir au Stade de France.

Alors, autant vous dire tout de suite que - au diable le net - à l'heure dite je baisse le rideau, pour aller soutenir à grands cris mes chéris... les All Blacks !!!

Oui, je sais, ça se fait pas... que ça reste entre nous !

Même si vous n'êtes pas particulièrement accros au rugby... mesdames et mesdames, regardez-moi ça !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

     

Rugby Haka All Black
Vidéo envoyée par adridrithe13

Eh !les gass ! La calendrier, c'est quand vous voulez !

En post-scriptum, une des meilleurs pubs que j'ai vues depuis longtemps :

 
  •  
    •          
  New Zealand Rugby Haka
Vidéo envoyée par ovalballs

 

Publié le par la Muse
Publié dans : #La Muse

la-muse.png,a-muse.png,muse,Muse, la muse, La Muse,musée,musées, BMC, bmc, B.M.C., b.m.c.,le blog de bmc et la muse,musée du louvre, musée d'art moderne, musée beaubourg, musée georges pompidou,peinture moderne, peintures modernes,peinture contemporaine, peintures contemporaines, La Muse peinture,art maniac, art-maniac,art maniac bmc, art-maniac bmc.

 
Vu hier sur Canal la diffusion d'un documentaire signé Alex Cooke – réalisatrice à la BBC "Arnold à la conquête de l'ouest" datant de 2004 et sorti en France en février 2005.

Ce film retrace une véritable farce politique, la campagne électorale d'Arnold Schwarzenegger en Californie durant l'été 2003.

Je me suis dit que ça n'allait pas être triste.. et je n'ai pas été déçue.. sauf que je n'avais pas anticipé le malaise que me laisserait ce spectacle grand-guignolesque à la fin, en pensant aux possibles conséquences planétaires…


 
Elu gouverneur de la Californie en 1998 puis réélu en novembre 2002, Gray Davis, démocrate, dut faire face à une énorme crise de l'énergie et à un substantiel déficit du budget de l'état. Dès lors, un milliardaire américain qui avait des ambitions politiques (il se désistera ensuite au profit d'Arnold)  ressortit un vieux texte de loi passé aux oubliettes, le "recall" (=rappel) consistant à réclamer la destitution du gouverneur en place par referendum. Il y mit le paquet. Il eut gain de cause. (Je n'ai toujours pas compris pourquoi, les larmes aux yeux, il annonça quelque temps et quelques millions de dollars après, qu'il se retirait de la course…)

 

 

 

Il faut dire que Gray Davis gênait des gens bien placés en réclamant un contrôle du prix de l'électricité (qui lui fut refusé par George W. himself) alors même que des géants comme Enron – de triste renommée – militaient pour une totale dérégulation du marché. Pour rappel, ayant obtenu gain de cause, Enron (1er contributeur de la campagne Bush en 2000…) s'est goinfré un bénéfice de 500 millions de dollars en un an sur le dos des Californiens, qui d'après Davis serait largement en cause dans le déficit..

De son côté, dès 2001, Arnold était déjà pressenti comme candidat potentiel au poste de gouverneur de la Californie, si bien qu'il a été approché par les dirigeants d'Enron, qui voyaient en lui un allié de poids en cas de victoire à l'élection.


La procédure de "recall" ayant abouti, Schwarzy se lance donc dans une campagne électorale éclair qui va durer tout l'été 2003. L'idée est de faire parler de lui. Alors, il affrête plusieurs cars et invite la presse nationale et internationale (dont fera partie notre réalisatrice) à sillonner avec lui la Californie et à relayer l'info auprès des medias. Sauf que les journalistes ont essuyé rebuffade sur rebuffade quand ils essayaient d'obtenir de lui une véritable interview… Cette technique s'est avérée payante : il a eu chaque jour un retour sur les télés et dans les grands journaux. On ne parlait que de SA campagne !

Jour après jour, il martèle le même embryon de discours simpliste, brandissant un balai pour appeler les électeurs à nettoyer l'état de Californie (comprendre "virer les démocrates en place").


 
Jour après jour, il ressort les mêmes vannes vaseuses et use et abuse des "hasta la vista, baby !" et autres "Terminator" devant une foule débile et enthousiaste… (Lors d'un discours prononcé à l'Université de Californie, il reçoit un œuf sur l'épaule. Hilare, il s'exclame "Ce mec me doit du bacon !" C'est vrai quoi.. on n'a pas idée de servir des œufs sans bacon…)

Face à lui, une floppée de candidats (peut se présenter qui veut..), dont quelques professionnels de la politique quand même – mais aussi d'éphémères célébrités de la télé, un chasseur de primes ex-taulard et fier de l'être, un homonyme de Mickael Jackson tentant de se faire un nom, une star du porno (en plus, d'une laideur absolue, celle-là…), deux frères – non dénués d'humour – profitant de l'aubaine pour promouvoir leur marque de bière…

Un show télévisé est organisé chaque soir avec la crème de ces postulants qui se ridiculisent eux aussi à cœur-joie.


 
Non content de ne pas répondre aux journalistes, Arnold (excuse-moi, mon grand, cette familiarité.. mais tu as un nom à coucher dehors et mon clavier rechigne !), Arnold donc, va refuser tout débat avec ses quelques adversaires valables (les autres aussi, en passant..). Et lorsque se présentent des accusations étayées de harcèlement sexuel – voire de participation reconnue par lui-même dans un passé lointain – à une gigantesque orgie en 1977 -  orgie qui de la part de certains des participants s'est terminée en viol collectif – avec prise de drogues diverses… là, il fait fort, l'Arnold !! Il s'excuse, il regrette ses "comportements pas toujours adéquats", ses "paroles obscènes et dingues et scandaleuses" et – croyez-moi ou non – ça va leur suffire, aux Californiens… puisqu'en octobre 2003, Arnold Schwarzenegger est élu gouverneur de la Californie !!!


 
Toutefois, confronté à l'exercice du pouvoir, la première année de son mandat sera difficile… jusqu'à ce que, prenant conscience de la chute vertigineuse de George W dans l'opinion, il entame un spectaculaire virage à gauche et prenne l'exact contre-pied du président, prônant soudain le mariage homosexuel, le droit à l'avortement, la légalisation des drogues douces, l'interdiction de la détention d'armes… Sa cote remonte alors en flèche ! Reste à savoir ce qu'il fera s'il est réélu… les promesses n'engageant que ceux qui les écoutent, comme disait  Machin…

Mardi prochain (demain), 36 des 50 états américains vont de nouveau voter pour désigner leur gouverneur – dont la Californie, qui, soit dit en passant, fait partie des sept états les plus influents stratégiquement, en ce sens qu'ils désignent le plus grand nombre de grands électeurs lors de l'élection présidentielle.

Devinez quoi ? Qui organise, d'après vous, les élections présidentielles dans son état ? … le gouverneur (cf le frère de W en Floride…).
Que faisaient G.W Bush, Bill Clinton, Ronald Reagan ou Jimmy Carter avant d'être élus à la Présidence ?.... gouverneurs…

Intégré de par son mariage au clan Kennedy, soutenu par des gens aussi populaires que Spielberg ou Clooney, Governator est quasi-assuré de sa réélection et on raconte qu'un lobby tente en ce moment-même de faire modifier la Constitution afin de permettre aux citoyens nés hors des Etats-Unis de se présenter aux élections présidentielles.
… après W… Terminator ? …

 
✪✪✪✪✪✪✪✪✪
 
 
Publié le par La Muse et B.M.C.
Publié dans : #La Muse

La Muse :

Nous nous retrouvons victimes consentantes d'une chaîne qui déroule ses maillons sur les blogs d'Over-Blog.
Du coup, vous allez devoir subir un souvenir d'enfance du sieur B.M.C. et un de votre servante.


Au fait, ça s'arrête quand, l'enfance ? Parce que là, il me vient à l'esprit un truc bizarre qui m'est arrivé vers l'âge de 12/13 ans. On dira que c'est bon, que ça compte encore pour, vu que c'est tout-à-fait dans l'esprit de mon dernier article et n'oubliez pas que c'est Halloween, aujourd'hui !

Je faisais seule cum pedibus le trajet entre le lycée et l'appartement familial. La longue avenue était quasi-déserte. Seul un groupe de 5 ou 6 gamines et 2 garçons avançait à ma rencontre. Ils déambulaient et plaisantaient. Les filles étaient visiblement du même lycée que moi (nous portions en guise d'uniforme des blouses infâmes bleues une semaine et beiges la semaine suivante avec nos noms brodés dessus.. tout juste s'ils nous avaient pas collé un matricule !). Au moment où le groupe et moi allions nous croiser, le silence s'est fait d'un coup. Le visage des filles a pâli et s'est durci. Puis – sans se concerter - elles se sont  ruées sur moi en vociférant "Sorcière !!" et ont commencé à me frapper avec une hargne indescriptible, sous le regard ébahi des garcons, qui se sont interposés juste à temps pour m'éviter un lynchage mémorable ! Je n'ai reconnu aucune d'entre elles – elles semblaient être un petit peu plus jeunes que moi. Et je n'ai jamais compris quel diable les avait piquées !
Bon, OK.. c'était une période où, solitaire et plutôt renfermée, mes jeux consistaient à tester la télépathie – sans prévenir mes cobayes – et à faire se gratter le crâne aux passagers de l'autobus… Mais je n'en avais jamais parlé à personne.. ça, non !
En tous cas, j'ai repris ma route sans accélérer le pas ni me retourner : je me sentais invulnérable et .. très très fière (eh eh ! loupé, les filles, si vous vouliez me vexer ou m'intimider, fallait trouver autre chose !).


B.M.C. :

C'était juste après la guerre.

Nous vivions à huit dans une grande maison. Mon père venait d'allumer le poêle et, comme la cheminée refoulait abondamment, la pièce était emplie de fumée.

On sonne à la porte. Une de mes sœurs va ouvrir et se retrouve nez-à-nez avec un personnage haut en couleurs – caricature de la Castafiore, vêtue d'une longue cape, arborant une capeline rouge et, à la main, une grande canne à pommeau d'argent – qui, dans un geste théâtral se saisit d'elle pour l'étreindre.

"Je suis ta tante Moreau des Homs de Favols."

Se baissant vers moi : "Celui-là, c'est un Maure. On en fera un curé."

Enfin, s'adressant à mes parents : "On m'a confisqué mon château. Mes meubles suivent."

La tante étant cantatrice de son état, a suivi le piano à queue de concert en même temps que les salons Louis XIV, Louis XV et Louis XVI et autre menu mobilier d'époque.
Il se trouvait que ça tombait bien : c'était la grande dèche et mes parents avaient vendu tout ce qui était vendable dans la maison…

Une fois le piano ré-accordé, on a été gavés quotidiennement de Rossini à toutes les sauces…

Deux mois plus tard, les meubles étaient repartis avec la dame, qui, quelques années ensuite, termina sa vie à la Fondation Rossini, genre de maison de retraite créée par Rossini lui-même à destination des artistes lyriques qui avaient eu le bon goût d'interpréter ses œuvres.



Voilà.. on fait suivre la chaîne ! Manue, tu t'y colles ?

♬♬♬♬♬♬♬♬♬♬♬♬♬♬♬♬♬♬♬
 
Publié le par la Muse
Publié dans : #La Muse

 

a-muse.png,muse,Muse, la muse, La Muse,musée,musées, BMC, bmc, B.M.C., b.m.c.,le blog de bmc et la muse,musée du louvre, musée d'art moderne, musée beaubourg, musée georges pompidou,peinture moderne, peintures modernes,peinture contemporaine, peintures contemporaines, La Muse peinture,art maniac, art-maniac,art maniac bmc, art-maniac bmc.

 


Les quatre sorcières
 
 
Les XVIè  et XVIIè siècles virent en Europe se généraliser une pratique jusque là réservée à la classe ecclésiastique : la chasse aux sorcières
 

 

              

 Chambre de torture de l'Inquisition

 

(Il faut savoir que si on ne trouvait pas bien sûr de sorcières se promenant à califourchon sur leur balai, capables de provoquer ou conjurer les éléments et empoisonnant à tour de bras à l'aide de leurs "philtres", les sorcières existaient néanmoins bel et bien. De même qu'existait le sabbat  auquel participaient même parfois des gens très haut placés dans la société.)
 

Départ pour le sabbat

 
N'allez pas croire que seuls les pauvres étaient concernés par ce massacre. Ceux d'entre les représentants des classes élevées qui étaient impliqués ou simplement qui tentaient de s'interposer y eurent droit aussi.

Témoin de la diversité des victimes, cet extrait de liste d'exécution dans le diocèse de Wurtzbourg :

- 6ème exécution, 6 personnes :
l'intendant du sénat, nommé G...
la vieille madame C...
la grosse femme du tailleur
la cuisinière de monsieur M...
un étranger
une étrangère

- 13ème exécution, 4 personnes :
le vieux forgeron de la cour
une vieille femme
une petite fille de 9 ou 10 ans
une petite fille plus jeune encore, sa petite sœur

... le chanoine de la nouvelle église abbatiale, un sénateur, le choriste-vicaire de la cathédrale, un vicaire, un bailli,  etc...
 
Des lettrés et des érudits prirent aussi part à cette chasse et on ne peut pas dire que les juges se prononçaient contre l'opinion publique... bien loin de là ! La croyance à la sorcellerie et la profonde conviction de la nécessité d'éradiquer les sorcières était même un des rares points communs qu'on retrouvait chez les paysans, les bourgeois (catholiques et protestants), les juges (tant ecclésiastiques que séculiers).
 

 
Sorcières au sabbat
 
 
Dès lors, des non-religieux prirent l'affaire en mains et elle devint bientôt une véritable industrie.
Juges, geôliers, bourreaux, exorcistes, charpentiers, scribes, experts... tous devaient leur salaire à cette activité hautement lucrative. Par ailleurs, pendant les chasses aux sorcières, des quantités considérables de vin, de bière et de victuailles étaient englouties dans les auberges par les aides du bourreau...  D'où la pressante nécessité de ne pas voir tarir cette manne ! Et d'où l'idée géniale qui germa un jour dans la tête des bourreaux = contraindre sous la torture la sorcière présumée à livrer ses complices. Ainsi un seul procès pouvait en provoquer plus de cent!

 

 

Le développement de ces persecutions prit une  ampleur telle que les petits juges de provinces reculées en vinrent à se demander comment il fallait procéder.

En Angleterre, le "witch-pricking" (la technique consistant à piquer les suspects) fut alors créée. On était innocent ou coupable selon qu'on saignait ou non ! (Pour votre gouverne, en pareil cas, il faut absolument saigner si vous voulez vous en tirer!) Voilà qui simplifiait considérablement la tâche...

Une séance de piquage de sorcières à Newcastle-On-Tyne :
 
"Aussitôt qu'arriva le découvreur de sorcières, les magistrats envoyèrent leur crieur par la ville, sonnant de la cloche en criant que quiconque souhaitait déposer une plainte en sorcellerie contre une personne pouvait l'apporter au "witch-finder". Trente femmes furent amenées à l'hôtel de ville, déshabillées, et on leur enfonça publiquement des épingles dans le corps.
La plupart d'entre elles furent estimées coupables.
Le découvreur de sorcières était payé 20 shillings pour chaque femme condamnée."
 

 
Exécution de sorcières en Angleterre
 
 
En Suède, une épidémie de sorcellerie éclata en 1669 dans le village de Mohra. Les sorcières étaient accusées d'avoir emmené au sabbat 300 enfants dans le but de leur faire rencontrer le diable en personne. Un diable .. très suédois : "il avait une barbe rouge, un chapeau haut-de-forme entouré de rubans de diverses couleurs, et de longues jarretières sur ses bas".
Total : 23 sorcières furent brûlées vives ainsi que 15 enfants...
 
En France, cette même année 1669, deux frères déposèrent une plainte devant le Parlement de Rouen, s'inquiétant de l'augmentation qu'ils jugeaient inquiétante du nombre des sorcières dans leur région. 500 personnes furent soupçonnées parmi lesquelles une centaine de prêtres. L'affaire était sur le point de dégénérer en une énorme persécution lorsque le roi Louis XIV arrêta le massacre en commuant - contre la volonté des juges - les peines de mort en banissement à vie. En attendant, c'était déjà trop tard pour bon nombre d'entre eux qui avaient fini au bûcher...
 

 
Satan présidant au sabbat
 
 
Les inquisiteurs de Lisbonne et Madrid, eux,  ne jugèrent pas bon de faire le distingo entre hérésie et sorcellerie, science et magie.. les protestants, les calvinistes, les huguenots, les sorcières, les polygames, les juifs, les blasphémateurs, les commerçants anglais, les astrologues...furent jetés dans les prisons du Saint-Office.
Au XVIIè siècle, les inquisiteurs condamnèrent même au bûcher un cheval à qui son propriétaire, un Anglais, avait appris quelques tours !
 
 
 
 
Je ne sais pas ce qui me fait dire ça, mais j'ai toujours été persuadée d'avoir participé aux réjouissances, côté ...
 
 
 
 
*
 
Publié le par la Muse
Publié dans : #La Muse

 

la-muse.png,a-muse.png,muse,Muse, la muse, La Muse,musée,musées, BMC, bmc, B.M.C., b.m.c.,le blog de bmc et la muse,musée du louvre, musée d'art moderne, musée beaubourg, musée georges pompidou,peinture moderne, peintures modernes,peinture contemporaine, peintures contemporaines, La Muse peinture,art maniac, art-maniac,art maniac bmc, art-maniac bmc.

 
Ou art  de juger le caractère d'un individu d'après les expressions et traits de son visage et éventuellement formuler quelques prédictions le concernant date du milieu du XIVè siècle.
Issus du livre d'Indagine sur les arts divinatoires, publié à Strasbourg en 1531, voici quelques-uns des portraits d'époque (et ne venez pas dire que je ne m'occupe pas de vous !! merci qui?..) :  

 

 

 

 Les planètes sur le front humain.

Les planètes sur le front humain

 

 
 
 
 
 
Rides sur le front d'un homme querelleur et porté au meurtre.
 
 
Rides sur le front d'un homme exalté avec prédilection pour la prêtrise.
  
 
Rides sur le front d'un homme irrésolu.
 
 
 
Rides sur le front d'un homme destiné à être noyé.
 
 
 
Rides sur le front d'un homme instable.
 

 

Rides sur le front d'un homme heureux en guerre.
 
 
 
Rides sur le front d'un empoisonneur.
 
 
 
Rides sur le front d'une femme heureuse et fortunée.
 
 
 
Rides sur le front d'un homme aimant.
 
 
 
Rides sur le front d'un homme intègre et intelligent.


 
 
Rides sur le front d'une femme vicieuse.
 
 
 
Rides sur le front d'un homme immodéré et malade.
 
 
 
Rides sur le front d'un homme inintelligent.





Rides sur le front d'un homme imbécile et doué de longévité.





Rides sur le front d'un poète et musicien.


ºººººººººº

.
Publié le par la Muse
Publié dans : #La Muse
la-muse.png,a-muse.png,muse,Muse, la muse, La Muse,musée,musées, BMC, bmc, B.M.C., b.m.c.,le blog de bmc et la muse,musée du louvre, musée d'art moderne, musée beaubourg, musée georges pompidou,peinture moderne, peintures modernes,peinture contemporaine, peintures contemporaines, La Muse peinture,art maniac, art-maniac,art maniac bmc, art-maniac bmc.
"Ils" ont commencé par les appeler "armes non létales".. maintenant, de par l'expérience, certains d'entre eux parlent "d'armes moins létales"ou "moins que létales"...

C'est  la fin de la guerre froide qui a mis en exergue la nécessité de créer des armes plus adaptées aux questions de sécurité nationale ou aux interventions extérieures ponctuelles plutôt qu'au classique affrontement entre états.

D'où l'apparition de nouvelles armes  censées faire moins de morts que les bombes  mais dont le principal défaut est de faire éclater la frontière  entre le militaire et le policier, l'état de guerre et la répression des problèmes sociaux et politiques.
Il faut savoir que le budget militaire américain a explosé sous Clinton pour atteindre le double de l'ensemble des budgets des "adversaires potentiels" des USA... et ça en fait du monde !..

Les nouvelles armes ne sont plus faites pour tuer mais pour mutiler, paralyser, immobiliser, manipuler.. D'abord, c'est visuellement plus acceptable devant les caméras de CNN et autres et ensuite, ça permet de les utiliser sans état d'âme... Ah ! la guerre propre ! Et aux fabricants d'armes de vendre tous azimuths et ouvertement - et pas seulement aux démocraties, dont on pourrait peut-être espérer qu'elles ne seront pas tentées un jour de les utiliser contre leur propre population...


Petit florilège de ces joyeusetés :


- Bon, déjà, vous connaissez le "taser", une sorte d'appareil sans fil à électrochoc qui a pour but d'électrocuter à distance les individus suspects. A moins d'être cardiaque, a priori, on nous affirme que la personne devrait s'en sortir avec quelques douleurs et spasmes...
Sauf que, d'après Le Monde du 3 septembre 2006, le taser aurait été à l'origine du décès de 152 personnes aux Etats-Unis... On ne va pas s'arrêter pour si peu, on l'adopte chez nous.

- Les armes à micro-ondes, conçues au départ pour détruire l'équipement électronique de l'ennemi (Quid des gens qui se trouvent à proximité desdits équipements ?) Il en existe une version, montée sur un camion, qui a pour but de disperser les foules en infligeant une brève et très intense sensation de brûlure. Maintenant, si on la règle plus fort, rien ne dit que la foule ne se retrouvera pas cuite comme dans un four à micro-ondes...

- L'arme à impulsion électromagnétique perturbe la mémoire à court-terme et provoque la perte des fonctions corporelles involontaires.

- Un appareil photo, conçu pour l'espace, détecte un type de radiations appelé "ondes millimétriques" ou "Rayon T". Ultra-sensible, il perce le brouillard, la fumée... et même les murs et les vêtements !

Bien sûr, on peut penser à des applications de surveillance dans les aéroports (fouille à distance) - voire même, en médecine, pour regarder sous la peau et rechercher des tumeurs..



- En 2001, à New-York, une caméra d'imagerie thermale est utilisée par la "Brigade des Personnes en Transit" pour détecter les sans-domicile-fixe qui logent dans les tunnels sousterrains, grâce à leur chaleur corporelle.

- Le dispositif Tempest électronique permet de capter les émissions électromagnétiques générées par un appareil électrique. Vous pouvez capter à distance les émissions d'un écran d'ordinateur et les restituer sous la forme d'une image. En d'autres termes, espionner un ordinateur.. Il semblerait que c'est assez facile à fabriquer et indétectable..

- Le système de surveillance de type radar portable, de la taille d'un attaché-case, peut localiser et suivre un individu de l'autre côté d'un mur de brique ou de béton. Il mesure et affiche la distance qui sépare l'opérateur de l'individu en question.


- En 2002, on annonçait l'existence d'un prototype de téléphone capable de lire sur les lèvres. Pratique pour les gens qui ont perdu la voix ou pour téléphoner dans le brouhaha, mais...

- Le téléphone dentaire ne devrait plus tarder... Un implant qui fonctionne comme un téléphone mobile composé d'un mini-vibrateur et récepteur d'ondes radio.
Le son, qui atteint la dent sous forme de signal radio-numérique, est transféré à l'oreille interne par résonnance osseuse. Les infos peuvent ainsi circuler sans que qui ce soit - autre que le détenteur de l'implant - puisse y avoir accès.

- Les balles sonores émettent des balles dites "acoustiques" le long d'un étroit faisceau, d'une très forte intensité (jusqu'à 145 décibles, soit 50 fois le seuil de douleur chez l'humain). Cette arme "occasionnera l'équivalent d'une migraine soudaine même si la personne se bouche les oreilles et mettra d'autres personnes à genoux", d'après le fabricant.
Tout ce qu'il y a de pratique pour la police pour maîtriser les suspects ou réprimer les émeutes. Inutile de dire que l'armée n'est pas en reste.

Des variantes prévues pour des applications pacifiques existent. L'Hypersonic Sound System, par exemple. On tourne le haut-parleur dans votre direction et on sussure lorsque vous passez à proximité du distributeur de sodas que vous avez très, très soif..

On peut imaginer des applications telles que chasser les oiseaux nuisibles, écouter sa télé sans déranger la personne assise à côté de vous.

Un jeune chercheur américain commercialise l'audio-projecteur, de son invention, un boîtier relié à une sorte de galette de matériau composite noir qui permet de braquer le son comme un laser. L'audio-projecteur convertit un rayon d'ultra-sons en un faisceau étroit de son, en utilisant les capacités de résonance de l'air. Résultat : on entend le son lorsqu'on traverse le faisceau. Le reste de la pièce est silencieux. L'appareil peut projeter un son de 80 à 90 décibels jusqu'à 200 mètres.
http://www.holosonics.com/

- Les cyborgs. Dès 2002, Kevin Warwick a démontré la possibilité de contrôler par la pensée un fauteuil pour handicapé ou une main robotisée. Puis il a pratiqué l'implantation dans le nerf méridien d'un bras de son épouse d'un système relié au sien. Si l'un d'entre eux bougeait ses doigts, l'autre - sans intervention de sa volonté propre - voyait ses doigts bouger.
L'expérience suivante consistera à faire passer une émotion ou une sensation d'un cerveau à l'autre. Egalement à transmettre les effets d'un médicament ou d'un vaccin à distance sans contact avec la substance, mais en mettant en relation une personne vaccinée avec une non-vaccinée.

Il travaille aussi sur la télépathie. On peut concevoir à terme de voir arriver des robots dont la connection à des humains - via des implants cérébraux ou autres technologies - produira à terme une "post-humanité". C'est pas pour tout de suite mais il semblerait que c'est bien parti...


 
  à suivre demain... ou pas !
                                                                                   
On n'arrête pas le progrès (suite) 

 
//////

 
Publié le par la Muse
Publié dans : #La Muse
la-muse.png,bmc,BMC,bmc peinture, peinture, peintures,artiste,artistes, artiste peintre, artistes peintres,galerie peinture, galeries peinturess,art moderne,art contemporain,tauromachie,picasso, magritte,a-muse.png,muse,Muse, la muse, La Muse,musée,musées, BMC, bmc, B.M.C., b.m.c.,le blog de bmc et la muse,musée du louvre, musée d'art moderne, musée beaubourg, musée georges pompidou,peinture moderne, peintures modernes,peinture contemporaine, peintures contemporaines, La Muse peinture,art maniac, art-maniac,art maniac bmc, art-maniac bmc.
 
Le contrôle de la pensée.

Le Ministère de la Défense américain finance un programme de recherche appelé Cerveau/machine (Brain Machine Interfaces) consacré au développement de technologies qui permettront de lire directement les pensées émises à partir d'un cerveau vivant, et même d'y instiller des pensées. Les recherches seraient "bien avancées".

Un psychiatre spécialisé dans les troubles de la personnalité multiple (DID), le docteur Colin Ross, s'est intéressé à la CIA et au contrôle mental militaire quand certains de ses patients ont commencé à décrire leur participation involontaire à la recherche sur le contrôle mental lors d'une hospitalisation sur des bases militaires.

Ses recherches l'ont amené à découvrir que, durant la deuxième guerre mondiale, l'hypnose aurait été utilisée pour induire un DID dans le cadre d'infiltration de personnel militaire car l'amnésie induite créait une zone de sécurité en cas d'interrogatoire. Des phrases codes servaient en temps utile à faire surgir la personnalité alternante qui détenait l'information classifiée, dont la personnalité principale n'avait pas connaissance.

Des documents déclassifiés décrivent un vaste programme de recherche sur le contrôle de l'esprit mené par la CIA et les militaires entre 1951 et 1973, incluant des expériences menées sur des enfants de onze ans.. (programme MKULTRA).


Manipulation des émotions et des états de conscience.


- Les "sons silencieux".

Les Iraquiens utilisaient de petites stations radio FM commerciales situées le long de la frontière du Koweït pour transmettre des ordres codés à leurs troupes sur 100.00 Mhz. Les Américains ont alors installé un émetteur FM portatif + un générateur + un dispositif avec lecteur de K7 pour diffuser en boucle sur cette même fréquence afin de couvrir les émissions de la radio iraquienne, divulgant des morceaux de musique patriotique et religieux et des ordres militaires confus et contradictoires à destination des soldats ennemis et, bien que complètement inaudibles à l'oreille humaine, des encouragements à la reddition et des informations exagérant le nombre des soldats américains et de leurs alliés.

Ces messages à caractère négatif enregistrés sur des cassettes par des psychologues et diffusés en même temps que la programmation audible ont été clairement perçus par le subconscient des soldats iraquiens devenus peu à peu démoralisés, craintifs et désespérés. Ceci a abouti à une attaque quasiment suicidaire des soldats iraquiens à l'encontre de la station américaine.

Dépêche de la chaîne d'information britannique ITV News du 23/03/91
 
*****

- Les hologrammes

Extrait d'un article du Guardian (05/02/2000)

Destinées à leurrer un adversaire "peu sophistiqué" (et méprisants, en plus...), ces armes, qualifiées d' "utiles pour des objectifs de déception stratégiques" ont été sérieusement envisagées par les U.S.A dans la guerre contre l'Irak.

Faire apparaître un immense visage dans le ciel de Bagdad faisant entendre la voix d'Allah ordonnant aux Iraquiens de renverser "le diabolique et déloyal Saddam Hussein" !.. Techniquement, il faudrait dans l'espace un miroir de plusieurs kilomètres de large - ou fabriquer un "miroir" à base d'air chaud/froid et créer un mirage artificiel en chauffant l'atmosphère avec des ondes radio ou des micro-ondes. Pour ce qui est de la voix, il aurait fallu bombarder les spectateurs de micro-ondes mais techniquement c'était pas simple et le résultat risquait de ne pas être terrible..
 
*****

- Recherches sur la modification du comportement

Extrait d'une analyse présentée lors du Symposium du Coité International de la Croix-Rouge

- des moteurs d'automobile pouvaient être arrêtés par des ondes précisément réglées, dès 1943

- des études faites sur "des organismes vivants" (souris et marmottes) ont révélé que des ondes de 2 à 60 cm de longueur provoquaient des hémorragies des poumons, tandis que celles inférieures à 2 cm détruisaient les cellules nerveuses

- dès 1953, aidés par des scientifiques (ex-)nazis, les Américains ont conduit des programmes de narco-hypnose sur des victimes non-consentantes (prisonniers, patients psychiatriques, étrangers, minorités ethniques, "déviants sexuels"...) sous le terme générique de MK (pour Mind Kontrol).

Le principal objectif étant le développement  d'un assassin "programmable" fiable et le deuxième objectif une méthode de contrôle des citoyens.

Il fut démontré que la stimulation électronique peut exciter d'intenses émotions et sensations (rage - désir - fatigue - exaltation - concentration - hallucinations).

Dès 1974, un fournisseur de l'armée américaine "développa un système informatique capable de lire les pensées d'une personne".

- des études financées par la CIA furent orientées vers la possibilité d'effacer la mémoire et d'imposer de nouvelles personnalités à des patients choisis

- une autre étude (Pandora) eut lieu entre 1965 et 1970 pour décrire comment provoquer des crises cardiaques, créer des petites ouvertures  dans la barrière hématoméningée et produire des hallucinations auditives.


A partir de Reagan et de Busch-père furent mis en place des dispositifs pour rendre l'accès à l'information extrêmement difficile.

 
*****


Le numéro d'avril 94 du Scientific American contenait un article intitulé "Bang, you're Alive" (Pan! Vous êtes en vie) qui décrivait brièvement une partie de l'arsenal connu des armes "moins que létales" alors disponibles. Entre autres, carabines lasers et générateurs d'infrasons provoquant des nausées et des diarrhées.

- en juillet 96, on apprit qu'un budget de "moins de 50 millions de dollars" (?) a été débloqué pour financer le développement de "générateurs électromagnétiques d'une grande puissance qui interfèrent avec l'activité cérébrale humaine". Un professeur de physique de Harvard a déclaré à propos de ce générateur "Ces matraques électriques sont conçues pour envahir l'esprit et court-circuiter les synapses. Elles pourraient être utilisées pour désorienter des foules entières ou pour manipuler des individus à adopter un comportement auto-destructeur".

- des armes non-létales acoustiques (sons de forte intensité/atténués), infrasons (très basse fréquence) et Polyson (fort volumes gênants) ainsi que des micro-ondes de forte puissance et d'autres armes classifiées sont aux mains depuis 1995 des Services Nationaux de la Police dans l'application de la "lutte Anti-drogue". Certains observateurs craignent que l'industrie narcotique florissante ne soit une "couverture" idéale par laquelle faire transiter les technologies non-létales pour servir des objectifs de politique intérieure.

 
*****


Cette liste n'est qu'une partie de la partie visible de l'iceberg.. manquent, entre autres, la puce RFID, les satellites-espions, les armes influant sur le climat, les pandémies programmées... 
Et quand je vous dirai qu'il est techniquement possible de bidouiller un four à micro-ondes et vous en servir d'arme contre les voisins (des plaintes ont déjà été déposées)... vous vous sentez comment, là, d'un coup ?...

bibliographie 
CAPT
le site de JP PETIT

On n'arrête pas le progrès (première partie)

 
    FIN



///////




 

tRADUCTION DANS TOUTES LES LANGUES

Hébergé par Overblog